lundi 7 mai 2007

Le changement quand même

Il ne reste plus qu'à digérer la déception et voir ce que donnera notre nouveau gouvernement. Je ne suis pas optimiste mais une fois n'est pas coutume, j'espère de tout coeur que j'ai tort. Et c'est la dernière chose que je dirai sur le sujet pour le moment, avant de n'avoir plus un seul ami de droite. (Question: comment une fille aussi branchée politique que moi s'est-elle débrouillée pour avoir un entourage composé à 80% de partisans du camp d'en face? Ca fait partie des grands mystères de la vie.)
De cette élection, je voudrais juste retenir que les Français se sont mobilisés comme jamais auparavant, que des tas de gens qui ne votaient pas jusque là ont développé une conscience citoyenne et fait le nécessaire pour qu'on entende leur voix. Même si cette voix a une tonalité différente de la mienne, je considère que c'est un pas en avant pour la démocratie. Parce qu'un peuple concerné est un peuple qui s'informe, un peuple qui se laisse moins facilement manipuler et qui est davantage en mesure de choisir sa destinée.
D'un point de vue purement personnel, la victoire de Sarko a quand même eu un effet positif immédiat. Elle a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase du manque, le déclic qui a fini par avoir raison de mes réticences naturelles. Hier soir alors qu'on skypait devant la télé, je me suis entendu dire à Hawk: "Après les vacances au Japon, je viens vivre à Bruxelles." Et ce n'était pas juste par dépit, encore moins pour me conformer à la boutade idiote que j'avais faite dans ce blog il y a quelques semaines - puisqu'on ne trouve de toute façon pas de chocolat Cailler en Belgique ;) Je réalisais simplement que je ne voulais pas être loin de Celui que j'aime quand il se passait quelque chose d'important dans ma vie, quelque chose qui me touchait profondément. Que j'avais envie de tout partager avec lui, le bon comme le mauvais. Que sans lui et pour la première fois de mon existence, moi qui ai toujours été si fière de mon indépendance, je me sentais incomplète, amputée d'une partie essentielle de moi-même. Que j'en avais fini de me protéger par principe et que j'étais prête à conjuguer ma vie à la première personne du pluriel.
Les modalités pratiques, on en discutera cet été, quand mon actuelle charrette boulot sera derrière moi et que je me sentirai requinquée par un mois de vacances avec mes amis-de-droite-que-j'aime-fort-même-si-on-n'est-d'accord-sur-rien (mais alors, rien du tout). Il faudra que je passe aux impôts et que je contacte l'AGESSA pour connaître les conséquences fiscales et administratives d'une résidence principale déclarée en Belgique. Dans tous les cas, je pense garder l'appart du Midi de la France comme résidence secondaire où venir prendre le soleil régulièrement, retrouver mes racines et les quelques amis qui me restent dans la région, m'isoler pour pondre au calme le roman-phare du 21ème siècle, ce genre de choses. Et puis dans quelques années (5, par exemple...), si Hawk parvient à devenir free-lance, on pourra toujours se rapatrier ici.
Entre temps, les chats m'accompagneront à Bruxelles, où nous chercherons un appartement plus grand que l'actuel duplex-pour-un de Hawk, et si possible doté d'une salle de bain avec murs. Avantage supplémentaire: ça m'obligera à revoir sérieusement à la baisse ce que je considère comme le minimum d'affaires indispensable à mon bien-être (car il est hors de question que je déménage un 38 tonnes de bouquins et de fringues). Ce sera une parfaite occasion de m'orienter vers la vie matériellement plus légère à laquelle j'aspire depuis un moment et ne parviens pas à me résoudre pour cause d'encroûtage dans mes vieilles habitudes.
Voilà, je ne sais pas si le 6 mai aura marqué un tournant significatif pour la France, mais symboliquement il restera le jour où j'ai décidé de changer de vie.

9 commentaires:

Anonyme a dit…

Bien le bonjour en ce jour d'armistice (pas sûr de l'orthographe).

N'oublie jamais que c'est pour tes idées politiques qu'on t'aime NOUS (sinon ça serait mal barré hé hé hé) ^^


Pour le déménagement, si on peut aider de quelques manières, n'hésite pas.

huHU !

Anonyme a dit…

"mes amis-de-droite-que-j'aime-fort-même-si-on-n'est-d'accord-sur-rien (mais alors, rien du tout)"

Mais siiiiiiiiiiii, on est d'accord sur plein de trucs : les vacances, le choix du Subway le midi, le vin rouge, Hong Kong, les jeux de mots subtiles ou non qui sont très funs ...

et surtout sur le fait que Nous sommes des M&M's et TOUT le monde nous aime !

Je rajouterai " tu as tout de nous, et on se donne le droit ..." ;)

Anonyme a dit…

Moi je dis en voila une idée qui est bonne
:)

Anonyme a dit…

alors bonne chance pour ta nouvelle vie ;)

Anonyme a dit…

Parce que la lecture de ton blog me passionne plus que "Lost" et "Prison Break" réunis ;-), je t'offre une consultation fiscale gratuite pour gérer ton arrivée en Belgique (je travaille essentiellement sur la fiscalité des étrangers impatriés en Belgique). Si ça t'intéresse...

Baudouin a dit…

Appel à toutes les voitures, appel à toutes les voitures : faites passer les unités anti-émeutes de PolBru en DefCon 2 ! Je répète : faites passer les unités anti-émeutes de PolBru en DefCon 2 !

ARMALITE a dit…

anonyme: merci pour ta proposition. je vais déjà voir ce que ça donne côté français, et après, euh, je m'adresse à qui? ^^

ARMALITE a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

Tu trouveras autant de soleil à Bruxelles que dans ton Sud natal...mais il te faudra le chercher dans les coeurs...ou dans le "coeur" de la capitale...
en attendant, entraîne-toi à placer des "une fois" , des "tu sais" et des "alléi" dans tes phrases, pour préparer l'acclimatation ;-)