jeudi 3 mai 2007

Caliméro comes and goes

La soirée d'hier a été plus que morose.
Je n'ai pas pu regarder le débat Ségo-Sarko parce que je n'avais pas fini mon boulot de la journée. Mais je ne suis pas optimiste: sauf miracle, on va se taper le micro-despote pendant les 5 prochaines années.
A peine un kilo et demi de perdu en six mois de sport et un mois de régime: à quoi ça sert que Ducros il se décarcasse, mmh? Mon abonnement au club de gym se termine dans dix jours, je suis assez peu motivée pour le renouveler; quant au régime il risque de joliment me pourrir les vacances.
Tracassée par le problème du fichu stérilet: encore combien de temps avant qu'on me l'enlève, combien de boîtes de Doliprane vidées juste pour pouvoir fonctionner normalement dix jours par mois? Reprendre la pilule suffira-t-il à régler mon problème d'endométriose? Vais-je enfin trouver quelqu'un pour m'expliquer les tenants et les aboutissants de cette fichue maladie que je traîne depuis des années? (...Vous le saurez en lisant le prochain épisode de la Grande Saga De Mon Stérilet.)
Ici, c'est la Toussaint. Oui oui, en plein mois de mai. Gros orages qui me font peur, pluies diluviennes et moins dix degrés d'un coup au thermomètre. Pendant ce temps, on se croirait en août à Bruxelles. On dirait que le ciel me fait des appels de phare: "Mais qu'est-ce que tu attends pour déménager?"
Hawk me manque. Tout le temps. C'est la première fois de ma vie que j'ai vraiment envie de vivre avec quelqu'un, la première fois que je suis dans un trip totalement fusionnel. Et comme de bien entendu, ce n'est pas possible, ou en tout cas pas dans un avenir proche.
J'avoue : l'espace de quelques heures, je me suis apitoyée sur moi-même.
Mais je suis Wonder Woman oui ou non?
Alors ce matin, je suis allée chez la diététicienne faire un point. Mon alimentation est nickel, m'a-t-elle dit, le problème c'est que je fais de la rétention d'eau. Donc elle m'a prescrit d'arrêter le sel et d'adopter les gélules de pissenlit (chers co-voyageurs aux US, préparez-vous à faire de nooombreux arrêts pipi sur la route). Si ça ne marche pas, il faudra regarder du côté de mon système lymphatique. Bon.
Ensuite j'ai foncé à la gym et, profitant de ce que c'était presque désert à cette heure-là, j'ai topé le coach star de la salle et j'ai réclamé un vrai programme adapté à mon cas. Moi qui commençais à trouver ça trop facile et à m'ennuyer ferme, je suis ressortie deux heures plus tard en nage, avec mal à des muscles dont j'avais quasiment oublié l'existence. Re-bon.
Tertio, après m'être un peu renseignée à droite et à gauche, j'ai pris rendez-vous chez une gynéco qui exerce en clinique et qui pourra, si elle le juge nécessaire, me retirer le Maudit Machin sous anesthésie locale. Je ne la vois que fin juin et il faudra sans doute une deuxième visite pour l'extraction elle-même, mais je crois que je tiens le bon bout (si je puis dire.) Encore plus mieux.
A part ça, il pleut toujours à verse, Sarko se profile toujours à l'horizon dominical et mon chéri est toujours super loin, mais je suis que Wonder Woman, pas encore le maître du monde pour commander au climat, foudroyer les dictateurs en puissance et modifier les lois de la physique. Dommage, vraiment.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

LoL genre on ne s'arrêtait pas déjà au moins une fois toutes les 2h pour MOI ou moi ...
Il ne reste plus qu'à convertir Junior et hop hop hop de vrais arrêt pipi général !

Pour tout le reste, courage, tout va finir par rentrer dans l'ordre ...

Patience est mère de vertu

ARMALITE a dit…

Toutes les 2h? Mouah ah ah. Depuis ce matin, je fais pipi tous les quarts d'heure. On n'est pas arrivés à San Diego, moi j'vous l'dis...

Anonyme a dit…

A pas peur ... Un monde de pringles aux Etats Unis ^^

Puis, il faut que ton organisme s'habitue à ton pisse-mémé ... Ensuite il l'utilisera beaucoup moins souvent ta vessie ;)

Ecoute l'artiste :)

Anonyme a dit…

On a une infirmière avec nous ... une sonde, le tuyau par la fenêtre et le tour est joué hé hé

ARMALITE a dit…

Noooon pas la sonde! :run:

Anonyme a dit…

:run: ne fais pas l'enfant