mardi 10 avril 2007

La dernière de Sarko

A quinze jours des élections présidentielles, Sarko ne cesse d'enchaîner les bévues. Voilà maintenant qu'il déclare que la pédophilie serait un comportement inscrit dans les gènes - théorie qu'aucune démonstration scientifique ne vient étayer, et qui d'un point de vue idéologique ouvre la porte à toute sorte de débordements orwelliens. Personnellement, ça m'arrange qu'il s'enfonce tout seul, même si je crains que ça ne l'empêche pas de passer. Mais combien de braves gens mal informés ou manquant d'esprit critique vont prendre ses propos sur ce sujet pour argent comptant?

6 commentaires:

Anonyme a dit…

je pense que les hommes politiques ont a un certain moment marre de ce cirque qu'est une campagne et qu'insonsciemment ils essayent de se "suicider" politiquement et la plupart du temps ils y arrivent tres bien…

Anonyme a dit…

humm désolée de te contredire poulette mais il n'a pas tout à fait tort. Enfin du moins pour le suicide. Mais c'est évidemment plus compliqué que ça

ARMALITE a dit…

Oui je sais qu'il y a un facteur héréditaire sur ce point-là, ce qui me choquait en fait c'était par rapport à la criminalité.

ARMALITE a dit…

Hop voilà c'est rectifié ;)

Anonyme a dit…

Poulpy, le problème est que les propos de Sarko résument suicide et pédophilie à la seule génétique, alors qu'elle n'est qu'un des nombreux facteurs possibles. C'est en simplifiant à l'extrême qu'il a tort. Mais bon, pour Sarko, le monde est simple...

Anonyme a dit…

Oui hein j'avais bien compris ce que tu voulais dire mais c'était juste pour le plaisir de relever :p