dimanche 8 avril 2007

"Avant qu'il ne soit trop tard"

Ca commence comme une énième comédie sur la crise de la trentaine. Une bande de vieux potes de fac se réunit pour la dernière fois dans le chalet de montagne d'une des leurs, qui vient de le vendre car elle part s'installer à San Francisco. Au cours d'une mémorable soirée de fête, les langues se délient, les vérités enfouies remontent à la surface et chacun fait le bilan de sa vie jusque là.
Sauf que... Ce film ne joue pas du tout dans le registre de l'humour, mais dans celui des constats qui font mal, des illusions brisées, des sentiments qui blessent. J'avais gardé le souvenir d'Emilie Dequenne apaisant ses douleurs menstruelles avec un sèche-cheveux dans "Rosetta"; elle est ici absolument parfaite en croqueuse d'hommes qui s'assume. Magistrale quand elle assène leur quatre vérités à chacun de ses amis dont la vie sentimentale part en quenouille avant de poursuivre, des larmes dans la voix:
- Ah ils peuvent bien ricaner Greg et Vincent quand on leur parle de notre belle amitié. Ce soir on a tous fait notre show. Avec moi dans le rôle de la super salope. Je suis peut-être pas regardante en ce qui concerne mon cul, mais moi mon coeur je le respecte. Je dis pas "je t'aime, je t'aime plus". Moi je dis "je te baise, je te baise plus". Et mes sentiments, je les ai toujours gardés pour vous. A l'époque on rêvait tous de refaire le monde, et vous voyez pas que c'est le monde qui est en train de nous refaire?"
Frédéric Diefenthal est nickel aussi, décidément un acteur plein de sensibilité quand il ne se commet pas dans "Taxi". J'aurais juste aimé que le film se termine quand il part sur sa moto, plutôt que par un happy end un peu facile qui détonne avec le ton de l'heure et demie précédente. Mais ceci mis à part, "Avant qu'il ne soit trop tard" m'a beaucoup touchée; je ne comprends pas qu'il ait fait aussi peu de bruit au moment de sa sortie en salle. Mention spéciale à la superbe BO de Syd Matters et Archive, mélancolique à souhait.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

C'est marrant, les paroles d'Emilie Dequenne me font penser à quelqu'un.

ARMALITE a dit…

*sifflote d'un air dégagé*