jeudi 22 mars 2007

Le gore expérimenté par une nullipare

Mon premier rendez-vous médical du matin a été une vraie boucherie. Depuis mon retour chez moi, je suis recroquevillée de douleur autour de mon ventre qui n'en finit plus de saigner. Et tout ça pour rien: mon gynéco n'a pas réussi à retirer mon stérilet; je suis bonne pour y retourner sous sédatif pendant mes prochaines règles. Je n'arrive pas à me défaire de l'impression que mon utérus me fait payer la vacuité à laquelle je le contrains par mon refus d'enfanter. Je sais que c'est idiot, que des tas de femmes qui ont ou veulent des enfants souffrent de la même maladie que moi, mais le symbole est trop fort pour que je me le sorte de la tête.

2 commentaires:

Moi a dit…

D'habitude je dis bisou au bobo mais là .... heu ... comment dire ... Sur le front le bisou ok ;)

ARMALITE (a.k.a "The Moody Monster") a dit…

Je prends quand même ^^