vendredi 30 mars 2007

Je hais l'administrationb française, opus 417

En mai dernier, lorsque nous nous sommes séparés, l'Homme et moi avons consulté le site du gouvernement pour nous renseigner sur les conséquences fiscales de la rupture de notre PACS.
Parce que celle-ci prenait effet au 1er janvier de l'année en cours et que nous payions moins d'impôts à deux que nous n'en aurions payé en tout chacun de son côté, nous avons décidé d'attendre début 2007 - comme l'aurait fait, de manière absolument légale, n'importe quel couple censé à notre place.
Aujourd'hui, nous apprenons que depuis 2005, les couples qui se dépacsent déposent, comme les couples qui divorcent, trois déclarations de revenus l'année de la séparation: une commune jusqu'à la date de la rupture de PACS, et deux séparées ensuite.
Il en résulte qu'avoir attendu sept-huit mois (ou ne pas avoir attendu trois-quatre mois supplémentaires) nous fait perdre, tenez-vous bien, 5000 euros d'impôts. Je le sais, parce que je viens de faire des calculs comparatifs sur le fameux site du gouvernement - celui-là même qui n'est pas à jour d'une mesure prise voici deux ans.
5000 euros, c'est le montant des travaux que je voudrais effectuer dans mon appart (rafraîchir le balcon, faire poser une clim' réversible, changer l'escalier de la mezzanine) et que je ne pourrai pas faire avant 2008 dans le meilleur des cas. C'est deux voyages de près d'un mois aux USA avec les VIP, ou un voyage de quinze jours au Japon avec mon amoureux en lui offrant le billet d'avion et le séjour.
Voys croyez que je peux intenter un procès au gouvernement pour mésinformation du contribuable?
PS: En plus, je me souviens, moi je voulais me dépacser de suite pour ne plus entendre parler de l'Homme. C'est lui qui avait suggéré qu'on attende début 2007 pour que ça me fasse gagner un peu sur les impôts; vu les circonstances de notre séparation, il faisait le maximum pour me rendre service. Je me suis laissée convaincre. Ca aura été ma dernière erreur le concernant, mais elle m'aura coûté trèèèès cher.

1 commentaire:

Qui©he a dit…

L'administration française...

Je compatis tellement :