samedi 10 février 2007

Parle-nous de lui

Les gens de mon entourage commencent à m'interroger sur mon nouvel amour. "Vas-y, parle-nous de lui. Il est comment?" Et je ne sais jamais trop quoi dire. "Il s'appelle Hawk. Il a un an de plus que moi. Il vit à Bruxelles. Il bosse comme informaticien dans une banque, mais sa vraie passion c'est le cinéma. Il fait de la photo en amateur. Il écrit presque autant que moi. Il a une soeur aînée et deux grandes nièces. De physique comme de caractère, il n'a absolument aucun point commun avec mes mecs précédents."
Tout cela est vrai. Et tout cela ne répond en rien à la véritable question de mes proches: "Raconte-nous ce que tu lui trouves, pourquoi tu as craqué pour lui". Mais je ne peux pas débiter les mêmes fadaises qu'à l'époque de l'Homme. "Il est gentil, serviable, solide, sportif, débrouillard." Je ne peux pas réduire Hawk à une liste de platitudes, de qualités génériques et ternes. Je ne peux pas non plus dévoiler les reliefs vertigineux de sa personnalité, le camaïeu hypnotique d'ombre et de lumière qu'il abrite en lui. Je ne peux pas raconter l'évènement fondateur de l'expo Araki - nos émotions jaillissantes, le lien indéfectible qui s'est créé devant ces photos, l'épiphanie dans la salle des Polaroïd, la façon dont cet après-midi a modelé notre destin commun et lui a donné sa direction. Je peux encore moins dévoiler nos jeux nocturnes, la force et la liberté que j'en retire, la confiance absolue qu'ils prouvent et renforcent entre nous. Je n'ai pas de mots pour exprimer notre complicité totale, cette impression troublante d'être le miroir l'un de l'autre, la synergie de nos deux univers intérieurs, l'abolition de tout stéréotype de genre entre nous.
Alors je dis juste: "Il me fait du bien". Et s'il n'explique ni pourquoi ni comment, mon sourire béat ne laisse aucun doute sur la véracité de cette affirmation.

2 commentaires:

Un Homme a dit…

Je pense que l'un des traits principaux de l'amour est justement qu'il est inexplicable. Les raisons qui nous poussent a aimer un autre etre ne peuvent se limiter a une liste de criteres definis.

C'est ce qui, a mon sens, fait son interet; mais egalement sa complexite...

ADI a dit…

Sensation...
Soit on est dedans et on se pose pas de question.
Soit on est pas dedans...
Psychanalyse...
Faut il vraiment toujours expliqué pourquoi on est dedans?