mardi 27 février 2007

...Ca, c'est dit


Bilan de ma fin de semaine à Bruxelles :
Hawk bossait de 6h à 14h vendredi et samedi. Donc impossible de se coucher trop tard ; je restais seule jusque vers 15h et quand il arrivait, il était trop claqué pour marcher des heures dans les rues comme je l’aurais aimé.
De sombres histoires de retard de paiement par mes éditeurs m’ont empêchée de dévaliser le magasin de chaussures en face du Drug Opera.
La soirée entre blogueurs de samedi a été bien sage. Fatigués pour une raison ou pour une autre, la plupart des convives se sont éclipsés après le resto. Et l’ambiance du Gauguin ne vaut définitivement pas celle du Belgica.
Le festival Anima était caca.
Dimanche après-midi, une remarque prise de travers et le vide intersidéral du rayon sandwiches de Filigranes ont provoqué l’apparition du Moody Monster.
Tout le week-end, il a plu et fait froid. J’ai fini par me balader bonnet enfoncé sur les yeux et col en fausse fourrure relevé, si bien que seules mes lunettes étaient visibles entre les deux.
« Belle de jour » aurait mérité le César du Film Le Plus Chiant De Tous Les Temps.
Et pourtant je suis rentrée chez moi avec une certitude : je veux, un jour, partager une adresse avec Hawk.
…Lui envoyer des textos pour lui dire « Rejoins-moi à l’Amour Fou en sortant du boulot » ; l’attendre en lisant un roman de Paul Auster et en sirotant un thé aux fruits rouges. Se taper un goûter absolument crapuleux en se disant qu’on brûlera tout ça à la gym dans la semaine. Aller faire les courses chez Delhaize et ne même pas trouver que c’est une corvée. Rejoindre des amis le samedi soir pour une petite bouffe ponctuée par les anecdotes tordantes de Sophie. Bruncher le dimanche matin avec Joli Dragon au regard bleu si expressif. Buller au lit quand c’est le week-end et qu’il pleut dehors. Passer des heures à feuilleter des bouquins chez Filigranes ou des bédés chez Brüsel.
…Et puis aussi : bosser l’un en face de l’autre chacun sur son ordi ; porter un regard critique mais bienveillant sur les projets de l’autre pour l’aider à avancer ; se demander le vendredi soir si on va manger vite fait chez Mamma Roma ou au Yamato, ou si on a la flemme de bouger et qu’on se fait livrer par le thaï ; allonger, moi la liste des bouquins qu’il doit absolument lire, lui la liste des films que je dois absolument voir ; décider dans quel pays étranger on veut passer nos prochaines vacances ; faire des photos comme celles du Quick hier absolument partout ; continuer à rentabiliser notre carte de fidélité chez Lady Paname et peut-être devenir des habitués de la Porte des Sens ; finir par baragouiner quelques mots de flamand (pour l’instant je sais juste dire « échantillon » et ça s’annonce pas super simple à caser dans une conversation), voire choper un accent bruxellois.
Je sais que ce n’est pas pour demain. Mais à l’heure actuelle, c’est tout ce dont j’ai envie.

18 commentaires:

Somebaudy a dit…

http://immoweb.be/

ARMALITE (a.k.a "The Moody Monster") a dit…

http://vtff.net

Un Homme a dit…

Faut bien avouer que j'ai ete un peu surpris de voir la soiree se terminer aussi rapidemment...

Faut croire qu'on vieillit ;)

(et je suis d'accord pour le Gauguin, en general je me replie plutot sur le Corto ou au Ratabar quand je sors dans le coin...)

Au fait, comment dit-on "echantillon" en flamand? (non, serieux, je ne m'etais encore jamais pose la question...)

M.Poppins a dit…

Belle de jour un film chiant ?

Rien que le malaise ambiant et la sublime Catherine Deneuve devrait rendre ce film un petit peu mieux que chiant...Non ?

Phil H a dit…

"je restais seule jusque vers 15h"

Vu le souvenir que je semble te laisser, la prochaine fois je resterai gentiment couché. Non mais.

Sinon pareil pour la soirée, fini trop tôt, mais paraît qu'il était l'heure de baiser ...

ARMALITE (a.k.a "The Moody Monster") a dit…

Un Homme: "échantillon" = "monster", phonétiquement du moins, je ne garantis pas l'orthographe.
M. Poppins: beaucoup trop lent et contenu pour moi.
Chou: pardon, "seule" voulait dire "sans Hawk".

Somebaudy a dit…

Er zijn snacks te koop (geimporteerd Oreos, M&M's speciale editie of zoiets) in Filigranes, na de kassa's maar voor de uitgang. Dat kant nuttig zijn in geval van honger en als ze geen sandwichs meer hebben. Tot ziens !

poulpy a dit…

ahhh si j'avais été là .... hehe

Un Homme a dit…

Tiens Poulpy! T'as ramene Michel d'Ardennes au-moins? ;)

hawk a dit…

@phil: c'était ça ou regarder du foot une chope à la main. Heu, le choix a été vite fait. Et vous tiens?

Phil H a dit…

@hawk: je ne me souviens plus si c'est Zulte ou Waregem qui a gagné.
Sinon on a fini la nuit devant Killing Zoé et plus si affinités ;)

Sam a dit…

Y'a que du bon dans les adresses.

Teddy qui dit ... a dit…

"Aller faire les courses chez Delhaize"
voilà une phrase pleine de belgitude ...
un endroit où on trouve les oreos que baud' paye "un pont" à la caisse de chez Filigranes
mais evidement ceux de chez Delhaize ne viennent "que" d'espagne ...

sinon, voilà un excellent choix de choses et d'endroits bien, (surtout le mama roma) ;.)

ARMALITE (a.k.a "The Moody Monster") a dit…

Sam: contente de voir que tu te remets à bloguer; j'aimerais bien savoir ce que tu deviens dans ta nouvelle vie.

Teddy: oui leurs pizzas sont délicieuses même si je n'ai pas encore goûté celle aux patates et à l'huile de truffe - ça sera pour la prochaine fois!

Evelyne a dit…

Je kan ook "I houd van je" zeggen...er is absoluut geen "antidote" non plus dans ces cas là...maar dat is absoluut niet grave une fois, alléï...

Somebaudy a dit…

Nee hoor, ze zou liever "ik zie je graag" zeggen.

Sam a dit…

Je fais un point dans l'ancien blog et la suite va s'écrire sur le nouveau :-).

Egogramme a dit…

Merci. Connaissais pas.
FR: échantillon
NL: monster

valeur d`une caractéristique particulière d`un signal à un instant choisi; en modulation par impulsion et codage: valeur représentative d`un signal à un instant déterminé, déduite d`une portion de ce signal
steekproef aangaande de toestand van een fysisch proces
http://www.mijnwoordenboek.nl/thema/EL/FR/NL/09/1.html