jeudi 7 décembre 2006

"Back to Basics" Tour - Christina Aguilera à Bercy


En arrivant dans la salle, déjà, j'étais toute excitée. Premier concert avec les VIP. Super bonnes places au second rang des gradins pile face à la scène. Chouchoute croisée dans le hall et trois des autres filles aperçues de loin. Première partie (Bob Sinclar) pas mon style mais assez bien pour chauffer la salle.
Et puis à 21h20, alors que nous voyions au loin la chouchoute solitaire finir son second magazine, le rideau s'est levé et tu es apparue. Costume blanc moulant, borsalino assorti, escarpins à talons de 12 cm. Une mini dynamo platine dotée d'une énergie débordante et d'une voix incroyable sortant d'un aussi petit bout de femme. Je ne peux pas dire que j'aie beaucoup apprécié les chansons du premier tiers de ton spectacle - trop jazzy pour moi. Le second tiers, où tu portais un justaucorps à paillettes rouges, a déjà commencé à me plaire un peu plus. Il s'est achevé par une petite tirade assez touchante sur ta maman, femme battue à laquelle tu rends hommage pour le courage avec lequel elle a élevé ses deux filles dans "Oh Mother". J'ai été choquée par la violence du clip en noir et blanc qui passait derrière toi pendant que tu chantais avec une voix plus fêlée que rugissante, pour une fois.
A cette claque registre "émotion" en a succédé une autre bien différente comme la scène de Bercy se changeait en piste de cirque féérique avant ton retour en Mme Loyal insupportablement sexy. Autre Moi et Junior me disent que le coup du cheval de carrousel, tu l'as piqué à Madonna, mais je m'en fous. Avec ton bustier rouge, des bottes en satin noir à talon aiguille et ta cascade de boucles platine, tu étais juste à tomber par terre pendant que tu te cambrais et te déhanchais lascivement. Mais le meilleur restait encore à venir. Pour la chanson suivante, tes danseurs ont choisi un jeune homme dans le public et l'ont fait monter sur scène. Ils l'ont attaché à une roue de lanceur de couteaux. Et tu lui as fait un numéro qu'il n'oubliera jamais de sa vie. S'il était hétéro, il risque d'en faire des rêves mouillés pendant longtemps. Tu t'es agenouillée devant lui, dos au public, la tête renversée en arrière et le micro tenu à la verticale au-dessus de ta bouche en une attitude plus qu'évocatrice. Tu as ondulé du bassin en faisant claquer ton fouet à quelques centimètres de lui. La roue a basculé à l'horizontale; tu as grimpé dessus avec quatre de tes danseuses elles aussi en petite tenue et munies de fouets. Et tu t'es trémoussée honteusement à l'aplomb du pauvre Olivier qui n'avait pas l'air de bien réaliser ce qui lui arrivait. Moi j'étais juste KO face à tant de sexitude glamour.
La fin du spectacle s'est enchaînée assez vite jusqu'aux rappels, le célébrissime "Beautiful" et "Fighter" pour lequel Junior et moi nous sommes levées afin de danser et de chanter à notre aise. A la sortie, j'ai textoté l'amour de ma vie pour le prévenir que tu avais ravi mon coeur. Et quand je dis mon coeur...

1 commentaire:

junior a dit…

Je suis encore toute retourné.
Belle et bonne soirée. A refaire rapidement :)