vendredi 1 septembre 2006

Devant "NCIS"...

Tout à l'heure j'étais à deux doigts d'envoyer ma fameuse lettre à l'Infâme Salaud. Remaniée et rallongée, elle se termine désormais par: "J'espère que le reste de ta vie sera à l'image de ta personne: lamentable". Ouaip, ça fait pas vraiment dans la dentelle. Et puis mon regard s'est posé sur l'heure, et je me suis rendu compte que NCIS allait commencer sur M6 - la saison 3 inédite. Donc je suis partie regarder. Et bien entendu je suis en train de me laisser attendrir, parce que cette série c'est l'Homme qui me l'a fait découvrir et que j'ai de bons souvenirs de nos soirées devant les deux premières saisons: lui vautré sur le canapé du fond en T-shirt manches courtes et boxer, pieds nus sur la table du salon, et moi allongée sur le canapé de devant, frileusement emmitouflée dans une couverture en polaire alors que je portais déjà un pyj en flannelle. Oh c'était rien d'extraordinaire, juste une de ces petites habitudes qui font le ciment d'un vieux couple - un de ces moments où on se sent parfaitement confortable et en sécurité avec l'autre.
Je sais que si j'envoie cette lettre, il la prendra comme une déclaration de guerre. Qu'il se mettra à dire du mal de moi à tout son entourage, y compris les gens qu'il sait que je vois encore. Qu'il s'arrangera pour me blesser et me rabaisser encore, soit dans une réponse immédiate et cinglante, soit quand nous serons obligés de nous revoir. Et je ne suis pas sûre de le supporter. Je n'ai pas envie de retourner le couteau dans la plaie; je voudrais juste oublier et passer à autre chose. Avoir assez de grandeur d'âme pour lui pardonner, assez de résilience pour m'en foutre ou assez de talent pour feindre l'indifférence.

Aucun commentaire: