samedi 10 juin 2006

"Marie-Antoinette"

En quatre mots comment en cent: N'Y ALLEZ PAS!!!!
Je suis passionnée par la Révolution Française. J'ai lu et visionné à peu près tout ce que j'ai pu trouver sur le sujet. C'est une période incroyablement riche, un moment où une implacable confluence d'évènements tragiques a fait basculer l'histoire de notre pays (et indirectement celle de tout l'occident), jetant ainsi les fondements de la civilisation telle que nous la connaissons aujourd'hui. Comme par ailleurs j'avais adoré "Virgin suicides" et "Lost in translation", je me suis précipitée au cinéma dès que possible pour voir "Marie-Antoinette".
Si j'avais su!
Sofia Coppola avait prévenu qu'elle s'attacherait plus au destin de femme de l'Autrichienne qu'au réalisme historique. Ca me semblait une perspective intéressante, permettant d'humaniser celle qui est restée dans les mémoires comme un monstre d'égoïsme et de frivolité. Le problème, c'est que Marie-Antoinette est indissociable des événements qu'elle a contribués à provoquer, et qui l'ont modelée autant qu'elle les a modelés. Faire un film sur elle sans évoquer une seule fois l'affaire du collier ou les Etats Généraux, c'est totalement absurde. Et ce n'est hélas pas le seul défaut de cette oeuvre languissante, dans laquelle il ne se passe absolument rien pendant 1h45 et à peine davantage pendant le dernier quart d'heure. Certes, décors, costumes et esthétique sont irréprochables d'extravagance; Kirsten Dunst joue très bien, et c'est une bonne idée d'avoir choisi une musique en décalage avec l'époque. Mais je me suis rarement autant ennuyée de ma vie.

2 commentaires:

LaContradiction a dit…

T'sais quoi ? Comme toi, j'ai adoré VS et LIT. Par conséquent je me réjouissais à la perspective d'un bon film, enfin ! Malheureusement, j'ai vu la bande annonce et quelques reportages sur la nouvelle "oeuvre" de mademoiselle Coppola et... franchement, j'ai de suite su que je serais refractaire.
Et puis, au risque de faire du catégorisme, l'Histoire de France revue et "massacrée par un réalisateur américain, aussi talentueux soit-il : non merci !

Moi a dit…

Arf moi qui voulais y aller.
Mon préféré moi ce sont "Les liaisons dangereuses" (dans le genre histoire de france lol)

Bref !
On va peut être éviter alors.
En plus j'ai enfin pris ma carte ciné illimité !!!