vendredi 17 mars 2006

C'est la faute à Pratchett

Aujourd'hui, 18h45. Arrêtée à un carrefour, j'aperçois assez loin devant moi une espèce d'ogre à l'expression méchante et aux bras croisés sur la poitrine, en plein milieu de la route. Il est tellement grand que sa tête touche presque la barre transversale des feux de circulation. Je fronce les sourcils. Ils n'ont quand même pas osé mettre un troll pour collecter un droit de péage en pleine zone industrielle?!? En plus y'a pas le moindre pont dans les parages; où va-t-on si on ne respecte plus la tradition!
Puis je réalise que ce que j'ai pris pour un ogre ou un troll est en réalité l'arrière d'une bétonnière.
Je l'avais bien dit qu'il était urgent que j'arrête de traduire de l'heroic fantasy parce que ça commençait à me taper sur le système... Je me demande si mon éditeur accepterait cette anecdote comme excuse?

1 commentaire:

Moi a dit…

LOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOL