jeudi 10 novembre 2005

The end?

Hier soir avec l'Homme, on a pour la première fois parlé sérieusement de séparation. Enfin j'ai parlé, et en type formidablement zen qu'il est, il m'a répondu que lui était toujours amoureux de moi mais que si je voulais partir il ne chercherait pas à m'en empêcher. Attitude très adulte (si pas forcément flatteuse) qui me met un peu au pied du mur: ma plus grande crainte était de devoir être le témoin de son chagrin. Je me doutais bien que contrairement au Breton, il n'allait pas s'enfermer das la salle de bains et menacer de s'ouvrir les veines. Mais je ne me sentais pas non plus le coeur de briser le sien. Or apparemment il en a assez vu de son côté pour savoir que si je le quitte, il sera triste mais il s'en remettra. Du coup rien ne m'empêche vraiment de m'en aller, sinon peut-être l'apathie ou la peur de faire une connerie.
Reste que matériellement, ça soulève pas mal de questions. Je n'ai qu'une hâte: me barrer de mon village paumé. Mais pour aller où? Je ne supporterai sans doute pas longtemps le climat de Londres. New York ou San Francisco me tenteraient bien, mais les américains m'ont déjà refusé le statut de résident en 1997 et je ne vois pas pourquoi ils auraient changé d'avis entre-temps. Tokyo, j'adorerais - encore faudrait-il dégoter un permis de séjour, ce qui signifie un boulot sur place, et mon japonais est plutôt limité.
L'Homme m'a demandé si j'avais quelqu'un d'autre. D'une certaine façon, ça serait plus simple si tel était le cas: au moins j'aurais une motivation claire. Je culpabiliserais mais je me dirais "Bah, personne ne peut rien contre l'amour". Alors que là, je n'ai aucune raison objective de me barrer. Je ne m'épanouis pas dans la vie de couple. La routine m'étouffe. Et l'Homme et moi avons trop peu de choses en commun. Je vois d'ici l'incompréhension s'inscrire sur le visage de mes proches quand je tenterai de leur expliquer ça.

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Comparison between magazine subscriptions and RSS feed subscriptions
RSS feed subscriptions are quite similar to magazine subscriptions. A subscription shows a commitment to read but there is no guarantee that the subscriber will read it.
Find out how to buy and sell anything, like things related to highway construction project on interest free credit and pay back whenever you want! Exchange FREE ads on any topic, like highway construction project!

Somebaudy a dit…

Ramène-toi à Bruxelles ! Cette année le climat est printanier et on a la gueuze !

sophie a dit…

même question chez moi, ou allez installer mes paires de chaussures maintenant...qui sait on se retrouvera peut-être à tromper l'ennui dans la même ville...

Armalite a dit…

Baud: le problème avec Bruxelles, c'est que c'est plein de Belges... :)
Sophie: oui, et ça n'a l'air de rien, mais traîner une centaine de paires de pompes à l'autre bout du monde ça réclame une sacrée organisation!

gerard a dit…

alors vient chez moi bel enfant, je te promet que tu ne connaîtras jamais la routine.....

Cyberchacal a dit…

Je vous souhaite bon courage à toutes les deux...
Et puisqu'on en est aux métaphores orthopédiques, je vous souhaite au passage de repartir du bon pied.

Bon ok je sors...

mtlm a dit…

S'il y a trop de Belges en Belgique qu'attends-tu pour modifier le quota? Viens, viens dans notre beau pays pluvieux :)

Et puis je suis entièrement d'accord avec anonymous: Comparison between magazine subscriptions and RSS feed subscriptions RSS feed subscriptions are quite similar to magazine subscriptions. A subscription shows a commitment to read but there is no guarantee that the subscriber will read it. Qu'on se le dise!

Bon je sors aussi...