vendredi 4 novembre 2005

Appelez-moi Caliméro

Quand je suis sortie du boulot, il était 16h. Il faisait déjà presque nuit et il pleuvait - pas assez pour que je remonte chercher un parapluie, juste de quoi achever de me hérisser le poil.
Ce soir l'Homme va me ramener un pote australien qui doit dormir à la maison pendant deux jours. Il va falloir que je lui fasse la conversation. En anglais. Comme si j'avais pas déjà eu ma dose dans la journée. Et comme si j'adorais devoir parler à un inconnu de bon matin quand je me lève la gueule enfarinée.
En plus j'ai fini les Kinder Bueno avant-hier.
En plus y'a rien à la télé et j'ai déjà regardé tous mes DVD.
En plus je suis seule demain. Et sans la voiture.
En plus le week-end c'est le désert sur AIM.
En plus c'est ENCORE l'anniversaire de Legolas et ça me rajeunit fichtrement pas.
Je devrais peut-être écouter l'Homme et recommencer à prendre des vitamines.

3 commentaires:

Moi a dit…

SUPRADYN Intensia ;)

Armalite a dit…

Ca a pas l'air trop bon.... Je vais tâcher de trouver un truc non effervescent

mtlm a dit…

Dans le tas, le plus dur c'est tout de même les Kinder Bueno.