jeudi 16 juin 2005

L'Homme à la rescousse

7 heures à me prendre la tête sur une grosse vingtaine de feuillets de trad (pour trouver le résultat totalement bancal), plus encore 2 heures à remanier ces saloperies d'articles sans en être vraiment satisfaite... Hier était l'une de ces journées où j'ai envie de me frapper la tête contre les murs jusqu'à ce que mort s'ensuive, ou à défaut, de larguer mon boulot et de partir loin, très loin, là où je pourrais vivre de liberté et d'eau fraîche avec trois T-shirts pourris et un maillot de bain.

Et puis l'Homme est rentré tel Superman; il a sorti une bouteille de champ' du frigo et m'en a versé un plein verre à Bourgogne avec de la liqueur de framboise au fond.
Et puis un autre.
Et puis on a parlé - vraiment parlé comme on n'avait pas pris le temps de le faire depuis longtemps.
Et puis après j'ai eu un mal fou à m'endormir, comme toujours quand j'ai bu de l'alcool.
Et puis encore après j'ai re-passé une journée merdique au boulot, et ça risque de pas s'arranger pendant les semaines qui viennent.
Mais c'est pas grave, parce qu'hier soir l'Homme était mon héros :)

Aucun commentaire: