mardi 1 janvier 2019

Commencer petit, être régulier


Je fais partie de ces gens qui tentent perpétuellement de remédier à leurs défauts, d'adopter de bonnes habitudes, de développer de nouvelles compétences. Parfois ça marche, et parfois ça échoue spectaculairement. A force d'essais et d'erreurs, j'ai fini par apprendre deux ou trois choses sur la définition d'objectifs personnels et le meilleur moyen de les atteindre. Par exemple: la fatigue décisionnelle nous guette tous. Au quotidien, nous n'avons pas un stock de volonté infini. Donc, il est inutile d'essayer de tout changer dans sa vie du jour au lendemain. Si une patate de canapé gourmande décide au 1er janvier d'entamer un régime draconien et de faire une heure de sport par jour jusqu'à ce qu'elle ait perdu 10 kilos, le printemps la trouvera déprimée par son échec, plus pauvre d'un abonnement d'un an dans un club de fitness où elle aura mis les pieds 3 fois, frustrée de bonne bouffe et probablement lestée de 2-3 kilos rebond supplémentaires. 

lundi 31 décembre 2018

Décembre 2018






Mon cultivateur de bonnes habitudes

Lectures de Décembre 2018





ROMANS: 
- Broadway Limited #2: Un shim sham avec Fred Astaire (Malika Ferdjoukh) ♥︎♥︎♥︎
- Papa est en bas (Sophie Andriansen) ♥︎♥︎♥︎
- The parents (Caroline Hulse) ♥︎♥︎♥︎
- Les mystères de Larispem T3: L'élixir ultime (Lucie Pierrat-Pajot) ♥︎♥︎♥︎♥︎
- La somme de nos folies (Shih-Li Kow) ♥︎♥︎♥︎
- Truly devious (Maureen Johnson) ♥︎♥︎♥︎♥︎♥︎
- The lightkeeper's daughters (Jean E. Pendziwol)
- Chronicles of the One T1: Year One (Nora Roberts) ♥︎♥︎♥︎
- The kiss quotient (Helen Hoang) ♥︎♥︎
- Hygge & kisses (Clara Christensen) ♥︎
- The afterlife of Holly Chase (Cynthia Hand) ♥︎♥︎♥︎
- Manuscrit zéro (Yoko Ogawa)
- Le bruit du dégel (John Burnside)
- The lives we touch (Eva Woods) ♥︎♥︎♥︎

BEDE/MANGA:
- Astérix chez les Belges (Uderzo/Goscinny)* ♥︎♥︎♥︎
- Achille Talon et l'appeau d'Ephèse (Greg)* ♥︎♥︎
- Je n'irai pas à Okinawa (Aurélia Aurita)* ♥︎♥︎
- Astérix chez les Helvètes (Uderzo/Goscinny)* ♥︎♥︎
- Eclats d'âme T4 (Yuhki Kamatani) ♥︎♥︎♥︎♥︎♥︎
- Chat Bouboule (Nathalie Jomard) ♥︎♥︎♥︎
- Le loup en slip T3 (Lupano/Itoïz) ♥︎♥︎♥︎
- Les carnets de Cerise et Valentin (Chamblain/Neyret) ♥︎♥︎
- March comes in like a lion T11 (Chica Umino) ♥︎♥︎♥︎♥︎
- La fille du temple aux chats T1 (Makoto Ojiro) ♥︎
- Souvenirs de la mer assoupie (Shin'ya Komatsu) ♥︎♥︎♥︎♥︎
- Strangers in paradise XXV #1-8 (Terry Moore) ♥︎♥︎♥︎♥︎
- Bonjour l'angoisse: Mes années lycée (Lucile Gomez) ♥︎♥︎
- Heartbroken chocolatier T1-3 (Setona Mizushiro) ♥︎♥︎♥︎
- Isabella Bird T4 (Taiga Sassa) ♥︎♥︎♥︎
- Heartbroken chocolatier T4 (Setona Mizushiro) ♥︎♥︎

DIVERS:
- Les petites épiceries de mon enfance (Lee Mekyeoung) ♥︎♥︎♥︎♥︎
- Take the slow road: Scotland (Martin Dorey) - en cours
- Almost everything: Notes on hope (Anne Lamott) ♥︎♥︎
- Les riches heures de Jacominus Gainsborough (Rebecca Dautremer) ♥︎♥︎♥︎♥︎
- Ici reposent tous les oiseaux (Drillon/Freyss) ♥︎♥︎♥︎
- Le Japon: 100 instants de voyage (Edith Silva) ♥︎♥︎♥︎♥︎




Mon cultivateur de bonnes habitudes

dimanche 30 décembre 2018

La semaine en bref #51





Lundi:
J'ai passé la moitié de la nuit réveillée, d'abord à réfléchir à un problème de probabilités, ensuite à m'émerveiller d'avoir compris la solution et qu'elle me paraisse aussi évidente rétrospectivement. Mon rythme biologique est flingué (je n'ai émergé que vers 10h40 ce matin), mais je me sens super intelligente.
 Les choses qui fâchent, maintenant: budget prévisionnel sur l'ensemble de 2019. En plus du texte en attente qui va m'occuper tout le mois de janvier, il faudra que j'en traduise 6 autres pour m'en sortir de justesse, et au moins 7 si je veux avoir un peu de marge pour voyager. Cela dit, 2018 a été ma plus mauvaise année depuis le début de ma carrière, et j'en ai quand même fait 8 - donc, ça devrait être jouable.
 Réflexions sur "Love actually": 1/ Il y a quand même beaucoup, beaucoup de nichons dans ce film. 2/ Dans la moitié des couples, le mec a quasiment le double de l'âge de la fille. 3/ Le Premier Ministre qui fait muter une de ses collaboratrices parce qu'il en pince pour elle: vous trouvez ça normal? 4/ Le meilleur ami du marié, l'écrivain chiant, le futur Jojen Reed qui tombent tous amoureux sans avoir jamais eu une seule conversation avec la nana concernée: vous trouvez ça sain? 5/ 2-3 semaines pour apprendre à jouer de la batterie ou à parler portugais: vous trouvez ça réaliste?

jeudi 27 décembre 2018

Le verre à moitié plein





Alors que, faisant le bilan de l'année écoulée, je ronchonnais que sans être catastrophique, 2018 avait quand même été assez pourrie, j'ai eu comme un sentiment de déjà entendu. Je suis allée relire mes récaps des années précédentes. 2015: Charlie Hebdo et le Bataclan, déjà des soucis de boulot pour Chouchou et moi, la pire dispute de l'histoire de notre couple, le cancer du sein de ma tante, la mort de Yal. 2016: les attentats de Bruxelles et de Nice, une énorme crise professionnelle pour Chouchou, 8 mois d'angoisse ininterrompue pour moi avant ma 2ème coloscopie, la mort de Leonard Cohen, l'élection de Trump. 2017: l'élection de Macron, un gros clash avec ma mère... Du coup, je me dis que  malgré mes périodes de chômage technique et les difficultés financières qui s'en sont suivies,  malgré la déception du voyage à Hong-Kong et le trou noir qui a failli m'avaler fin octobre, 2018 a finalement été dans l'honnête moyenne sur l'Echelle de la Merditude des Choses. Et qu'elle a eu aussi son lot de côtés positifs. 

lundi 24 décembre 2018

2018 dans le rétro





Janvier: Je m'inscris sur Goodreads et me fixe un objectif d'un livre par jour cette année (que je réussirai à tenir). Phase Lego: je monte d'abord la boîte Women of Nasa, puis le Combi VW. Gros soulagement, ma tension oculaire n'a pas augmenté. Je finis de rembourser mon crédit immobilier et en profite pour changer mon vieux MacBook que je traînais avec 2 touches cassées depuis un an.

dimanche 23 décembre 2018

La semaine en bref #50





Lundi:
Mise en ligne de ma boutique à 8h30. Presque aussitôt, on me signale un problème au niveau des paiements - mais Chouchou parvient à le résoudre assez vite, et ensuite, tout roule! Merci aux lectrices qui ont déjà fait l'acquisition de mon Cultivateur de Bonnes Habitudes.
 Momox propose de me racheter 0,76€ le tome 2 d'une trilogie pour lequel la demande est "moyenne", et 2,31€ le tome 3 pour lequel la demande est "faible". Euh, OK.
 Plus chiant que la saison 1 de "The marvelous Mrs Maisel", j'ai trouvé: la saison 2 de "The marvelous Mrs Maisel". Quand je pense que j'ai tant aimé "Gilmore girls" et "Bunheads"... 

vendredi 21 décembre 2018

Before 2018 ends





Même si j'ai depuis plusieurs années cessé de participer à l'orgie consumériste des fêtes, j'aime cette période qui m'offre une occasion de faire le bilan de l'année écoulée et de me fixer un cap pour la suivante. Cette fois, mes intentions pour 2019 étant déjà très claires, il ne me reste qu'à attaquer une dernière liste de tâches dont l'exécution me facilitera l'année à venir:

jeudi 20 décembre 2018

Les conversations absurdes #51


MOI: Je supporte de moins en moins les gens dans la vraie vie. Chaque fois que je dois voir quelqu'un, je stresse avant, pendant et après. Ce qu'il me faudrait comme plan B de carrière, c'est gardienne de phare. Juste la mer autour et du bon wifi. 
CHOUCHOU: Sinon, tu peux postuler pour devenir concierge de l'hôtel Overlook pendant l'hiver. 
MOI: Dans un hôtel, y'a des gens. C'est un peu le but. 
CHOUCHOU, patiemment: L'hôtel Overlook, c'est celui de "The shining".
MOI: Ah. Donc au lieu de détester les gens en silence, tu veux que je les massacre à coups de hache. L'option "limiter les contacts à internet" me semblait plus conviviale.

[EDIT] Pour éviter toute méprise: "les gens" =/= "mes amis". 

lundi 17 décembre 2018

[2019] Un Cultivateur de Bonnes Habitudes





Comme beaucoup de gens sans doute, lorsque je me suis fixé un but, visualiser ma progression m'aide à rester motivée. Il y a quelques années, je découvrais le principe de l'habit tracker: un calendrier conçu pour marquer chaque jour où l'on a pratiqué une activité dont on souhaite faire une habitude. Qu'il s'agisse de faire un jogging quotidien, de pratiquer l'italien sur Duolingo ou même de s'abstenir de fumer, chaque petit rond noir apparaît comme une victoire qui incite à poursuivre les efforts. A l'aube de 2019, faute de trouver un habit tracker correspondant à mes besoins, j'ai décidé de bidouiller le mien. Et puisque j'avais dans l'idée de créer une boutique Le rose et le noir depuis un moment déjà, j'ai pensé que ça ferait un bon produit-test, peu cher et pas compliqué à mettre en vente techniquement. 

dimanche 16 décembre 2018

La semaine en bref #49





Lundi:
Les réactions à la publication de mon billet sur la réforme du PAS me confortent dans l'idée qu'un de ces jours, je prendrai sans doute un engagement syndical. Utiliser mes compétences pour aider ma communauté professionnelle m'apporte une énorme satisfaction. 

Mardi:
★ Nancy Pelosi est l'impératrice de la badassitude. J'ai eu un mini-orgasme en l'écoutant remettre Trump à sa place.
★ Pour mon prochain anniversaire, je me réveillerai chez ma soeur à Toulouse et je m'endormirai à Bruxelles avec Chouchou. J'aurai donc vu tous mes gens préférés dans la même journée: le meilleur cadeau du monde.
★ Il y a deux ans et demi, après les attentats du Bataclan et ceux de l'aéroport de Zaventem, je faisais une fixation sur les marchés de Noël comme terrain potentiel d'un nouveau drame, et je me souviens très distinctement m'être dit: "C'est pas le moment d'aller visiter Strasbourg pendant les fêtes". Si mes angoisses commencent à se réaliser, autant vous prévenir: on va tous finir bouffés par des hordes de souris aux yeux rouges et aux crocs acérés.

mercredi 12 décembre 2018

Intentions pour 2019





Comme tous les ans en décembre, j'avais commencé une liste d'objectifs concrets pour l'année prochaine. Mais je me suis vite rendu compte que, hormis pour des voyage que je n'étais pas certaine d'avoir les moyens de faire, je n'avais pas grand-chose de concret à y noter. La seconde moitié de 2018 a été très compliquée et j'ai devant moi un gros travail de reconfiguration mentale et d'adaptation matérielle pour affronter (à peu près) sereinement le ralentissement de ma carrière et la baisse abrupte de revenus qui l'accompagne. Au final, donc, peu d'intentions mais qui toutes vont nécessiter un investissement important de ma part, et que je ne pourrai jamais vraiment cocher sur une To Do List. 

lundi 10 décembre 2018

Prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu: ce qui va se passer pour les indépendants





La première chose à savoir au sujet de cette réforme, c'est que les auteurs et autres catégories de travailleurs indépendants ne vont pas en bénéficier (excepté sur un point que j'aborderai plus bas). Oui, ça aurait été génial que nos clients retiennent la part des impôts sur le revenu et ne nous versent que l'argent qu'on pouvait joyeusement dépenser en putes et en coke. Et ça aurait été encore plus génial que, les mois où on n'a aucune rentrée d'argent, on n'ait pas non plus de sortie sous forme d'un prélèvement du Trésor Public. Mais nos clients, éditeurs ou autres, ne sont pas habilités à jouer les tiers collecteurs pour les sommes avec lesquelles ils rétribuent nos services. 

dimanche 9 décembre 2018

La semaine en bref #48





Lundi:
Quand je lui dis au revoir sur le seuil de la salle de bain, Darklulu se serre contre moi et fond en larmes. Du coup, moi aussi (mais je n'ai pas dormi et je suis hyper mal dans ma tête; ça amenuise toujours mes défenses émotionnelles). Je promets de revenir très vite. 
 Mon premier train a 50 minutes de retard, et je loupe ma correspondance à Marseille. Comme il est déjà 14h, je vais au Monop' Daily me chercher un truc à manger. Hélas, le rayon frais est vide "en raison des gilets jaunes qui bloquent l'approvisionnement". Pour la première fois depuis dix ans, je finis donc chez McDo. Bon, une salade César et une petite Evian ne devraient pas trop entamer mon espérance de vie. 
 Quand j'arrive enfin à Monpatelin (après un temps de trajet plus long que lorsque je viens de Bruxelles pourtant située deux fois plus loin...), j'ai le plaisir de découvrir un avis de dératisation des parties communes daté du 19 novembre, une seule minuscule crotte de souris dans mes placards de cuisine et zéro fourmi morte sur mon oreiller - vive l'hibernation. 

jeudi 6 décembre 2018

Ce que la Kindle a changé dans ma vie de lectrice





Après avoir été longtemps réfractaire à l'utilisation d'une liseuse, en fin d'année dernière, j'ai récupéré  à titre d'essai la vieille Kindle d'une amie qui m'en a gentiment fait cadeau (merci encore, Ness!). Et j'ai commencé à acheter des livres en numérique, principalement pour une question de commodité et de prix, mais je ne parvenais pas à me résoudre à les lire sur cet appareil minuscule qui se tenait d'une seule main: ce n'était pas juste l'odeur et la sensation du papier qu'on m'enlevait, c'était carrément une gestuelle adoptée près d'un demi-siècle plus tôt. Les premiers mois, je me suis donc tué les yeux à lire sur mon iPad dont le poids et la taille l'apparentaient davantage à un ouvrage classique. Puis, notre voyage en Asie approchant, j'ai décidé d'emporter mon MacBook pour pouvoir bloguer confortablement sur place, et MacBook + iPad, c'était juste redondant: un excès de poids inutile à trimballer, et un appareil de plus à sortir au passage de la sécurité dans les aéroports. Je me suis dit que ce serait une bonne occasion d'enfin tester la Kindle dans des circonstances où je n'aurais pas d'échappatoire possible à moins de renoncer à lire (glups). 

mercredi 5 décembre 2018

Où je m'interroge sur le mouvement des gilets jaunes





A l'apparition des gilets jaunes, j'ai grogné: "Y'a pas des trucs un peu plus importants que le prix de l'essence au sujet desquels manifester en ce moment?". Oubliant que, si c'est un non-problème pour moi qui n'ai pas de voiture et souhaite ardemment qu'on cesse d'exploiter les énergies fossiles, beaucoup de gens aux revenus modestes ne peuvent pas aller travailler en transports en commun et n'ont pas les moyens de se payer un véhicule hybride ou électrique.

mardi 4 décembre 2018

Envies de décembre





le nouvel album de Vanessa Paradis
(je voulais l'acheter en MP3 dès sa sortie, mais Amazon ne m'a pas permis de le faire depuis la Belgique parce que j'ai un compte français)

la suite de Wreck-It Ralph au cinéma
(on s'est refait le premier il n'y a pas longtemps et c'était toujours aussi bien)

ce tome "bonus" de la série "Les carnets de Cerise"
(qui raconte à deux voix les aventures de l'héroïne et de son nouveau petit frère avant leur départ pour un voyage en famille autour du monde)

des chaussettes en cachemire Boden
(puisque je ne vais pas pouvoir retourner à Helsinki de sitôt et que les grosses chaussettes en laine achetées là-bas ne vont pas tarder à me lâcher)

cette couverture lestée, censée produire un effet "hug" et améliorer la qualité du sommeil
chez les personnes souffrant d'autisme, de TDAH, d'anxiété...
(mais c'est quand même un sacré budget!)

ce jubilatoire sweat-shirt brodé
(dans la nouvelle collection, j'aime aussi beaucoup celui avec les renards)

cette bougie Petrichor à la cire de soja
(mon mot préféré de la langue française, et aussi une odeur que j'adore)

ces jolies assiettes à dessert de chez Anthropologie
(histoire que mes gâteaux les plus ratés aient honte de n'avoir pas fait un petit effort!)

cette recette de choux de Bruxelles poêlés
(j'adore les choux de Bruxelles, faites-moi un procès)

du gras et du sucré international: croustillons belges sur un marché de Noël
et bolo rei à la boulangerie portugaise près de chez nous

lundi 3 décembre 2018

La semaine en bref #47





Lundi:
Maintenant, quand je tente de m'asseoir sur mes talons, le contact s'établit entre mes fesses et mes pieds. La question étant de savoir si les ligaments de mes genoux commencent enfin à s'assouplir avec tout ce yoga, ou si les chocolats chauds-tartines de ces dernières semaines ont juste fait pousser mes fesses vers le bas.

Mardi:
 Je sens qu'elle ne va pas me passionner, cette 4ème saison du "Bureau des Légendes". Tout ce que j'ai envie de faire, c'est baffer les deux nouveaux de la sécurité interne. Pour le reste, je bâille beaucoup.

dimanche 2 décembre 2018

Où les casseurs sévissent aussi en province





Je passe le week-end chez ma soeur. En ce samedi après-midi, nous devons nous rendre dans le centre de Toulouse pour faire quelques courses. Nous avons vu aux infos que les manifs de gilets jaunes dégénéraient à Paris, mais nous espérons que ce sera plus calme ici en province. La vraie question, c'est: on y va en voiture ou en métro? Mon beau-frère et Darklulu ces feignasses cosmiques sont pour la première solution; ma soeur et moi trouvons la seconde plus pratique et plus écologique; trop occupé à jouer à Bacon sur son smartphone, Attila n'a pas l'énergie d'avoir une opinion.