Affichage des articles dont le libellé est vernis à ongles. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est vernis à ongles. Afficher tous les articles

mercredi 30 juillet 2014

Candylicious Spa by Le Boudoir de Jade, un havre de douceur sucrée à Toulon




Récemment, alors que je descendais à pied depuis la gare de Toulon vers le centre-ville, j'ai repéré une vitrine robe bonbon qui détonnait pas mal au milieu des cabinets d'avocats et de comptables. "Le boudoir de Jade". Mmmh. C'est nouveau, ça, me suis-je dit. Je suis allée voir leur site internet: la carte des soins était impressionnante par sa diversité et sa modernité. Alors, même si les paillettes, les cupcakes et l'hyper-girlytude, c'est pas trop mon truc, la curiosité m'a poussée à prendre rendez-vous pour une pédicure.




Le jour J, j'arrive un peu en avance et suis accueillie par un charmant jeune homme qui me dirige vers la salle d'attente équipée de sièges moelleux, d'un minibar et de piles de magazines féminins. J'en profite pour aller aux toilettes en regardant partout autour de moi. C'est assez étonnant, ce grand appartement de type haussmanien transformé en royaume de la barbapapa, mais même si je ne me sens pas forcément dans mon élément, je dois admettre que la déco du Candylicious Spa est recherchée et cohérente, avec un grand soin apporté aux moindres détails. Outre le bar à ongles où je serai reçue aujourd'hui, plusieurs salles sont réservées au hammam, au bain à remous et aux soins cabine, et l'accueil comprend un espace boutique où sont vendus les cosmétiques aux senteurs gourmandes (meringue, chocolat, cupcake, cookie...) créés par Jade.




A l'heure pile de mon rendez-vous, la maîtresse des lieux en personne vient me chercher et me conduit dans le bar à ongles. Une esthéticienne est en train de faire une manucure à une autre cliente. Je suis invitée à déposer mes affaires dans un coin, ôter mes chaussures et grimper sur un des deux "trônes" pour présenter mes pieds à Jade. La pédicure à la brésilienne dure une demi-heure; elle comprend un ponçage des pieds et des ongles, la pose de chaussons imprégnés d'un produit émollient à base d'acide hyaluronique et de silicone et d'aloé vera, la taille des ongles ("rond ou carré?" me demande Jade) et la pose d'un vernis au choix parmi les dizaines de flacons d'OPI sagement alignés sur la cheminée. 




Pendant la période d'attente, Jade me propose à boire: thé parfum muffin à la myrtille ou cupcake à la fraise, café, sirop aux saveurs acidulées... J'opte pour un thé, que le réceptionniste m'apporte sur un petit plateau dans une jolie tasse accompagnée de bonbons. J'apprécie beaucoup l'attention même si je ne mange pas de sucreries. 




En bavardant avec Jade, j'apprends que le Candylicious Spa vient de fêter ses... 7 ans. Mon redoutable sens de l'observation a encore frappé. Jade semble incroyablement jeune pour quelqu'un qui a créé une entreprise au concept aussi abouti et la gère avec succès depuis tant d'années. Elle m'assure qu'elle est plus vieille que je ne l'imagine; j'en déduis que ses cosmétiques sont d'une efficacité redoutable! Autre surprise: malgré son côté très girly, le spa  propose également des soins pour hommes et a dans sa clientèle des militaires de l'arsenal voisin. L'idée me fait sourire. Cela dit, je me vois très bien revenir avec Chouchou pour une séance de hammam suivie d'un massage en duo. Je meurs d'envie d'essayer les pierres chaudes depuis des années, c'est une occasion parfaite! 




En payant mon soin, je ne peux m'empêcher de sentir les parfums présentés sous cloche sur le comptoir. Comme je m'y attendais, la plupart d'entre eux sont bien trop sucrés à mon goût, mais je craque quand même pour un gommage corps "tarte aux pommes" dont je sais que j'apprécierai l'odeur gourmande cet hiver. Je repars enchantée par mon test et bien décidée à revenir très prochainement. 




71, av. Vauban
83000 TOULON
Ouvert du mardi au samedi, avec ou sans RV

EDIT février 2016: Etablissement en liquidation judiciaire. 

lundi 21 janvier 2013

DIY 3/52: Fard à paupières recyclé en vernis à ongles




Inspiration: Une recette de Charlène publiée dans le numéro noir de Paulette
Matériel: un vieux fard à paupières, un flacon de vernis transparent (celui-ci, de la marque Essence, a coûté royalement 1,69€), un mortier, un cure-dents, un bout de papier, un coton démaquillant, un peu de dissolvant
Temps de réalisation: 10 minutes

Ca doit bien faire 3 ans que je n'ai pas porté d'ombre à paupières, alors que j'en avais auparavant accumulé une collection insensée. Alors, quand j'ai vu cette idée de Frankenpolish ultra-simple et rapide, je me suis dit que je DEVAIS essayer. 

J'ai choisi un fard MAC Mineralize appelé Blue Flame, un très beau bleu irisé que je n'aimais pas porter sur les yeux à l'époque car je trouvais qu'il faisait trop de chutes. A l'aide du cure-dents, j'en ai gratté environ la moitié dans mon mortier, et je l'ai réduit en poudre aussi fine que possible. 

J'ai pris mon flacon de vernis transparent, et j'en ai vidé une petite partie pour faire de la place au fard. J'ai essuyé le goulot avec un coton imbibé de dissolvant afin d'éviter que le bouchon se retrouve collé au flacon.

J'ai confectionné un entonnoir en roulant le bout de papier, et je l'ai introduit dans le goulot ouvert du flacon de vernis. J'ai versé le fard à paupières dedans (et j'ai bien dû en gaspiller la moitié entre ce que j'ai foutu à côté et ce qui est resté collé au fond du mortier). 

J'ai pris le cure-dents et touillé soigneusement le contenu du flacon pour mélanger vernis et fard. De nouveau, j'ai nettoyé le goulot avec du dissolvant, puis j'ai fermé le flacon et secoué vigoureusement. 

Enfin, j'ai appliqué. La première couche était inégale et pas opaque du tout, mais dès la seconde, j'ai obtenu une bonne couvrance et une couleur absolument magnifique (à laquelle ma photo ne rend évidemment pas justice). Le temps de séchage m'a paru être celui d'un vernis normal, ou peut-être un poil plus long. 




Concernant la tenue, je ne l'ai gardé qu'un peu moins de 2 jours, mais il n'a pas bougé dans ce laps de temps. Le moment venu de l'enlever, il est quasiment parti en pellicule entière, comme un peel-off, et j'ai ôté le reste au bain dissolvant Sephora sans aucun problème. Par contre, au fil des jours, le fard tend à se séparer du vernis transparent; il faut donc agiter le flacon avant chaque nouvel usage.

Je trouve cette idée formidable pour recycler de vieux fards, se créer une couleur perso en mélangeant deux voire trois d'entre eux, ou assortir la couleur de ses ongles à celle de ses yeux. Et je me dis que si, au lieu d'un simple vernis, on utilise un soin transparent comme base (un durcisseur, par exemple), on doit obtenir un chouette 2-en-1...


mercredi 17 octobre 2012

La base Peel Off d'Essence: ça vaut le coup, ou pas?


Il y a quelque temps déjà, Essence, marque néerlandaise qui fait le bonheur des nailistas fauchées avec ses produits incroyables coûtant une misère, a sorti une base Peel Off permettant de retirer le vernis à la main en un seul morceau, comme on ôterait un pansement de ses ongles. Pas franchement nécessaire pour une manucure "normale", étant donnée que ça part très vite et très bien au bain dissolvant Sephora (je fais partie des chanceuses dont il n'abîme pas les ongles), mais trèèèèèès intéressant pour les manucures à paillettes qui sont une plaie à enlever (je fais également partie des feignasses qui n'ont pas la patience de recourir à la fameuse technique des papillotes). En tout cas, c'est ce que je me disais avant d'essayer.




Vendredi dernier, donc, j'ai profité de ma soirée pour tester le produit. La base est blanche et collante quand on la pose sur l'ongle, mais si l'on attend une dizaine de minutes comme préconisé, elle devient transparente et ne colle presque plus. Par-dessus, j'ai appliqué une couche de Bleu Poison de Dior (une seule, car il est bien couvrant). Puis, après avoir attendu que tout ça soit bien sec, je suis allée me coucher. 

J'ignore si j'ai fait une crise de somnambulisme et bricolé ou nettoyé ma vaisselle pendant la nuit, mais le lendemain à mon réveil, j'avais déjà plusieurs éclats au bout des ongles. Je les ai comblés, puis j'ai appliqué une couche de top coat à paillettes Confetti Circus. A midi, j'avais de nouveau des éclats au bout des ongles. Je suis partie déjeuner avec un ami, me balader en ville et acheter des trucs que je n'étais pas censée acheter: à seize heures, la moitié du vernis de mon pouce gauche avait carrément sauté. Je me suis assise à une table de mon bistrot préféré, et j'ai tout enlevé. 




Pour certains ongles, le vernis est venu en entier; pour d'autres, il est parti par petits bouts comme on peut le voir sur la photo ci-dessus. Malgré tout, j'ai trouvé ça bien plus pratique que de l'enlever avec du dissolvant. Cela dit, moins de 24h de tenue pour une manucure? Sérieusement? J'aime bien changer de vernis souvent, mais pas à ce point. Ce qui limite l'usage de cette base Peel Off aux manucures à paillettes que je souhaite garder une soirée seulement. Autant dire qu'elle ne va pas servir beaucoup. 

lundi 2 juillet 2012

Laque Couture 18: Bleu Majorelle, d'YSL


En mai 2009, je partais passer une semaine au Maroc pour un stage de carnets de voyage avec Antonia Neyrins. L'avant-dernier jour, nous sommes allées dessiner au jardin Majorelle, l'ancienne résidence d'Yves Saint-Laurent. 








L'autre jour, en accompagnant ma mère chez Sephora pour la faire bénéficier d'un bon de réduction de 10% auquel j'avais droit avec ma carte, j'ai craqué pour le vernis YSL de la teinte de bleu si particulière qu'on trouve dans ce jardin. 




Contrairement à celui du vernis Dior acheté il y a peu, le pinceau large du YSL est bien conçu pour retenir juste la bonne quantité de produit et le déposer en respectant l'arrondi de l'ongle. La couleur est brillante, intense, vraiment magnifique, et j'ai trouvé le temps de séchage particulièrement court. Sûrement un de mes chouchous de l'été!

dimanche 20 mai 2012

Bilan du week-end: j'ai...


- Profité d'un virement reçu avec 15 jours d'avance (ça change un peu!) pour acheter deux aller-retour Bruxelles-Genève en date du 3ème week-end de septembre. Hâte de revoir mes Gruyéroises préférées.

- Profité du même virement pour commander un nouveau grand sac à main, toujours chez Nat&Nin à qui je reste fidèle pour la troisième saison. J'hésitais entre le Orage (gris clair) et le Corail; finalement j'ai estimé qu'il y avait déjà bien assez de gris à Bruxelles et que la teinte la plus gaie serait la mieux venue. J'ai dû avoir le dernier, car depuis, la couleur a disparu du site.

- Lu le premier tome de trois nouvelles séries de bédé: "Rhapsody" (mwi bon bof), "Dix-huit et vingt ans" (mignon), "Une nuit à Rome" (génial). En romans, terminé "Un jardin extraordinaire" et attaqué "Mauvais genre", dont je vous reparle très vite.

- Fait le tri de mes carnets, viré certains projets inachevés et résolu d'en terminer trois autres qui étaient presque finis. Par contre, pas pris le temps de m'attaquer à mes placards de salle de bain.

- Commandé des cartes de visite pour le blog, et aussi des autocollants à apposer sur l'enveloppe quand j'envoie des lots de concours ou des paquets de swap. Des années que j'en parle; mais là, je suis invitée à un événement presse le 4 juin et ça m'a décidée à me bouger enfin. Résultat: j'aurais dû me décider avant, parce que c'est vraiment un jeu d'enfant sur Moo. Et parce que maintenant, je ne vais être livrée que le 6 juin.

- Dans la foulée, changé mon avatar HelloCoton. Enlevé l'auto-portrait saturé que j'avais fait dans la voiture d'Etre Exquis pendant l'été 2006, et mis à la place une photo de chaussures dans de l'herbe piquetée de pâquerettes, prise au début du mois.

- Ouvert un dossier pour les inscriptions du swap beauté. Déjà une dizaine de participantes, ça va être chouette! Egalement reçu et classé de nouvelles photos sympas pour le concours anniversaire.

- Enfin réussi à passer le niveau 55 de Bubble Witch Saga (le jeu dont je me sers pour procrastiner depuis que j'ai désinstallé Farmville, et qui présente l'avantage de fonctionner selon un système de "vies" renouvelables au rythme d'une par demi-here seulement).

- Testé le vernis Bikini de Dior, et pas aimé du tout. Oh, la couleur est un très joli corail; rien à dire de ce côté-là. Mais le pinceau, misère! Même sur des vernis à moins de 3€, il est mieux que ça. Trop large, trop droit, avec une tige mal foutue qui retient trop de vernis et qui le rend impossible à doser correctement - au secours! Sur un produit à 20€, c'est carrément du foutage de gueule.

- Envoyé 5 cartes Postcrossing, dont une à une Américaine avec un profil tellement cool que je voulais la supplier de devenir ma nouvelle meilleure amie.

- Fini la 8ème et dernière saison de "Desperate Housewives" au milieu d'un torrent de larmes. Billet à ce sujet demain. 

J'espère que votre week-end a été aussi bien rempli que le mien!


Illustration empruntée ici.

lundi 5 décembre 2011

Minsk de Mavala + top coat Circus Confetti d'Essence (ou: jamais 2 sans 3)


Lors de mon dernier passage à Paris, j'ai testé la collection Muppets d'OPI qui me faisait saliver par avance depuis des mois, et j'ai été super déçue: les beaux vernis à paillettes vert et bleu avaient des bases transparentes, pas du tout ce que j'espérais; quant aux autres, j'avais déjà des teintes approchantes des seuls qui me plaisaient. Le seul que je trouvais vraiment magnifique, c'était le Rainbow Collection avec ses paillettes multicolores de plusieurs tailles. Je ne devais pas être la seule, car il était déjà en rupture de stock partout. J'ai donc fouillé la blogo beauté à la recherche d'un dupe, et je suis tombée sur le Circus Confetti, un top coat Essence qui avait l'air de bien faire la blague, pour moins de 2 euros au lieu de 13,50. Que demande le peuple? Qu'il ne soit pas déjà sold out chez Kruidvat le temps que je regagne la Belgique, ai-je supplié sur mon profil Facebook.

Rentrée à Bruxelles, je passe chez Kruidvat une première fois. "Fermé pour cause exceptionnelle". Bien bien bien. Je passe une seconde fois: mon Circus Confetti est là, hourra! Mais à sa vue, un doute me saisit: je ne l'aurais pas déjà acheté le mois dernier, ou celui d'avant? Vu le prix riquiqui, je l'emporte quand même. Et arrivée chez moi, je constate que oui, j'en ai bien déjà un flacon dans ma collection. Je décide donc de l'offrir à mon amie Sophie, qui se met du vernis depuis peu et qui n'a probablement pas déjà atteint le stade de l'addiction où on achète ce genre de top coat flashouille.

Et puis jeudi dernier, je reçois un petit paquet en provenance de Gruyérie. C'est l'adorable Lady Pops qui, émue par mes lamentations sur Facebook, m'envoie... un flacon de Circus Confetti au prétexte que "si Alice a droit à des non-anniversaires, j'ai droit à un non-Noël". J'ai déjà dit combien j'étais fan de petites attentions? Celle-ci ne sera pas perdue: je n'avais jusqu'ici pas de vernis pailleté dans mon stock monpatelinois: lacune bientôt réparée. Il était donc plus que temps que je me décide à tester la bête...






En base, j'ai utilisé le Minsk de Mavala, un gris acier de la collection permanente. J'ai bien laissé sécher les deux couches avant d'appliquer le Circus Confetti. Je voulais tenter un dégradé, avec une très grosse concentration de paillettes dans le bas de l'ongle, puis de moins en moins en remontant et rien du tout vers le haut. Mais l'épaisseur du top coat et la quantité insuffisante de paillettes ne m'ont pas permis d'obtenir le résultat que j'espérais. N'empêche que j'aime assez le résultat, plus gai et plus original qu'un vernis très sombre porté tout seul. Et vous?

lundi 28 novembre 2011

Orange Amazone de Mavala


Voici la plus récente des mini-collections Mavala. De gauche à droite et de haut en bas: Purple Sensation, Racing Green, Vertigo Red, Denim Blue, Platinum Marble et Orange Amazone. Ce dernier, un orange brûlé très chic qui n'est pas sans rappeler les couleurs Hermès, était le seul qui me tentait. Facile à appliquer, texture crémeuse juste comme il faut, bonne couvrance dès la première couche même si j'en mets toujours deux par principe, et rendu magnifique. J'ai déjà dit que j'étais une fan absolue de Mavala?



dimanche 27 novembre 2011

82- Buy me a cameo d'Essie



La lumière peut paraître bizarre et la photo un peu floue, mais pour une fois, le rendu couleur est assez bon. Le Buy me a cameo est bien une sorte de rose beige doré nacré, trop soutenu pour être considéré comme un nude mais assez discret pour tolérer quelques petits ratés d'application. Par contre, moins de 24h de tenue sans top coat, je trouve ça un poil léger comparé aux Mavala ou aux OPI.

vendredi 4 novembre 2011

Ruby de Revlon


De moi-même, jamais je n'aurais eu l'idée d'acheter des vernis Revlon. Oui, j'adore leur soin post-trauma, mais j'ai une image assez vieillotte et pas très glamour de cette marque. Pourtant, quand ma gouroute m'en a offert trois, je les ai dégainés sitôt posée chez Les Gens Que J'Aime et testés sur mes ongles exceptionnellement nus ce jour-là. J'ai été épatée par le résultat, au point qu'à peine rentrée à la maison, j'ai vite nettoyé mes essais à coup de bain dissolvant express et me suis fait dans la foulée une manucure avec le Ruby.




Niveau couleur, c'est assez proche du Bordeaux de Mavala, un beau rouge profond avec un sous-ton bleuté - dont je n'ai pas réussi, malgré de nombreux essais, à rendre la teinte exacte. J'ai cherché sur la blogosphère, et constaté que la plupart des heureuses propriétaires de Ruby avaient le même problème. Seule celle-ci a réussi à obtenir un résultat assez proche de la réalité.

Pour le reste, l'application est assez facile, la texture ni trop liquide ni trop épaisse, et le temps de séchage plutôt court. A deux couches, on obtient un beau résultat bien opaque et brillant. Je trouve ce Ruby parfait pour assortir aux couleurs de mes vêtements d'hiver (beaucoup de gris, de kaki et de violet, avec un peu de bleu canard, un soupçon de beige et une pointe de doré). Et pour celles qui se préoccupent de la composition de leurs cosmétiques, les vernis Revlon ne contiennent ni toluène, ni formaldehyde. Merci chère gouroute pour cette découverte! Je reviens très vite vous montrer les deux autres membres du trio: Rock Star et Gold Coin.

lundi 31 octobre 2011

45 - Sole Mate d'Essie


C'était la grande nouvelle verniesque de la rentre 2011: Essie débarquait en France chez Monoprix avec une gamme d'une centaine de couleurs et un produit retravaillé pour l'occasion: nouveau pinceau, nouvelle formule censément opaque dès la première couche... Il se trouve que jusque là, j'étais assez partagée sur cette marque. J'appréciais la grande variété des teintes proposées et leur excellente tenue, mais trouvais leur texture trop liquide, donc difficile à appliquer et insuffisamment couvrante. Lors de mon dernier passage à Toulouse, après avoir bavé devant la gamme sur internet histoire de faire une pré-sélection, je me suis donc ruée chez Monoprix avec la ferme intention de faire un carnage budgétaire.

Une demi-heure plus tard, je ressortais pourtant avec un seul pauvre petit flacon. En effet, entre l'absence de testeurs et la similitude apparente de beaucoup de couleurs avec des vernis d'autres marques que je possède déjà, je n'avais été convaincue que par le Sole Matte, à mi-chemin entre la lie-de-vin et l'aubergine. Mais bon, je me suis dit que c'était bien suffisant pour voir si la nouvelle formule tenait ses promesses ou pas.




Verdict? Le nouveau pinceau est formidable; il ne déborde pas sur l'arrondi du bas de l'ongle et permet quasiment de couvrir la totalité de la surface en un seul coup. La formule est moins liquide que celle des vernis US, donc très facile à appliquer pour une couvrance bien homogène. Par contre, je ne suis pas convaincue par le rendu à une seule couche - mais à deux, l'opacité est nickel. Si la tenue est équivalente à celle de la gamme US, Essie va devenir un must en France. Et sans doute aussi en Belgique, où la marque débarque courant novembre chez Di et Ici Paris XL au prix unitaire de 10,99€ (soit moins cher qu'en Pinardie, pour une fois!).

vendredi 28 octobre 2011

78 - Blue Addicted d'Essence (ou: c'est pas ma faute, c'est Miss Sunalee qui m'a poussée)



Je sais: j'avais dit que je n'achetais plus de vernis pas chers. Mais vous savez bien que je suis infoutue de résister à des paillettes. En plus, si j'avais été seule, je n'aurais même pas regardé plus haut que les produits de soin dans le rayon Essence de chez Kruidvat: c'est Miss Sunalee qui a brandi ce bleu foncé à petites paillettes turquoise et grosse paillettes vertes, marqué d'une petite étiquette "NEW". Pour toute réclamation, adressez-vous donc ici.

Le Blue Addicted, donc. A la première couche, on a l'impression que la base ne va pas être assez opaque; à la deuxième, ça va beaucoup mieux; à la troisième, on obtient une très chouette intensité... et une quantité de paillettes suffisante pour détruire irrémédiablement un vagin artificiel. Ce vernis-là devra être ôté à l'ancienne, avec des Demak'Up que je laisserai poser un moment avant de commencer à frotter. Amatrices de résultats lisses et de zone vernie bien définie, passez votre chemin: entre les paillettes et la forme pas terrible du pinceau, il est impossible d'obtenir une application précise. Mais je trouve quand même le résultat fun.

(En guest, le cadeau offert par Chouchou pour nos 5 ans.)

mardi 18 octobre 2011

Cuckoo For This Color d'OPI




Un beau bleu canard très finement pailleté, parfait sur ongles courts. Idéalement, je l'aurais souhaité un tout petit peu plus clair, car là, il faut vraiment le regarder de près pour l'apprécier; or je n'ai encore trouvé aucun moyen de brandir nonchalamment mes doigts sous le nez de mes interlocuteurs. Avec l'automne, j'abandonne mes vernis acidulés ou pastels de cet été pour revenir à des teintes plus sombres, mieux assorties à mes vêtements de mi-saison.

Mais en parlant d'OPI, j'en profite pour vous signaler un incident regrettable. Vous vous souvenez du giveaway que j'avais organisé il y a quelques semaines? Nuryko vient de recevoir le lot qu'elle a gagné, et deux des gros flacons d'OPI qui se trouvaient dans mon paquet pourtant bien emballé ont explosé pendant le transport. Allez voir le résultat ici, c'est assez impressionnant. Un peu dégoûtée je suis. Faut-il accuser la brutalité des postiers? Un manque de solidité des flacons OPI? Les deux?

lundi 17 octobre 2011

Toulouse de Mavala



Il fallait bien que ça arrive un jour.
Voilà, c'est fait.
Un vernis Mavala m'a déçue.
Si.
Trop liquide, pas assez couvrant même au bout de trois couches, ce Toulouse dont le nom comme la couleur avaient pourtant tout pour me plaire ne vaut pas mieux qu'un vulgaire Catrice.
Puisque c'est comme ça, je boude. Plus d'achats de vernis jusqu'à nouvel ordre la sortie de la collection Muppets d'OPI, na.

vendredi 14 octobre 2011

Java Mauve-A d'OPI



C'est rare que je ne pige pas les jeux de mots contenus dans les noms de vernis OPI, mais cette fois, j'avoue, je sèche! Quoi qu'il en soit, ce soi-disant mauve auquel je n'aurais même pas jeté un regard en magasin est en réalité un très beau bois de rose crémeux, opaque dès la première couche (bien que j'en aie mis deux par habitude), facile à appliquer et très rapide à sécher. Moi qui ai du mal avec les nudes et les taupes, que je trouve trop fades, je pense que je tiens là un excellent basique toutes saisons. Merci à Sara, qui l'avait apporté à la troc party de dimanche dernier!

jeudi 6 octobre 2011

10 objets du désir (with lots of paillettes inside)



- Pour les vernis comme pour les chaussures, j'avais décidé de m'en tenir à une règle très simple: ne plus acheter que des choses dont je n'avais pas déjà un équivalent dans mes placards, ce qui élimine énormément de possibilités d'entrée de jeu. Oui mais voilà: dans la collection Muppets d'OPI qui va sortir le mois prochain, trois flacons au moins me font de l'oeil. Le Gone Gonzo (bleu à grosses paillettes), le Fresh Frog of Bel Air (vert à grosses paillettes) et le Gettin' Miss Piggy With It! (rouge à grosses paillettes). J'espère que je vais pouvoir les commander sur Nail ETC, parce que ça m'ennuierait un peu d'en voir pour 40€ chez Sephora...

- Ce collier Colibri en émail des Néréides. Ou la bague assortie, que j'aurais quand même peur d'accrocher partout. Non, pas les deux, j'aime pas les parures. Quoi que je pourrais toujours les porter en alternance ^^ Blague à part, je crois qu'après une longue période Réminiscence/Gas, Les Néréides et sa petite soeur N2 sont devenues mes marques de bijoux fantaisie préférées.



- Dans un genre un peu différent, ce collier dents de lait (non, Ickle et Lardee, pas vous!). Ou ce squelette de lapin. Ou à peu près tout ce ce qu'on trouve chez Galibardy. Je ne remercie pas La Princesse - mais je me suis vengée en la branchant sur les derbies Anniel, mouah ah ah. N'empêche, je commence à avoir beaucoup trop de colliers pour un unique cou.




- Ces ballerines à paillettes noires de La Redoute. Plus versatiles que les deux paires argentées que je convoite par ailleurs, et surtout presque quatre fois moins chères avec leur 27,99€. En plus, il paraît qu'elles sont confortables et solides. Ce que j'attends pour les commander? Que le site français de La Redoute ne me renvoie pas systématiquement sur le site belge alors que je veux me faire livrer à Monpatelin. Autrement dit, je les commanderai une fois sur place, hein.



- Un agenda Moleskine Pacman pour 2012. Il est beau, c'est une édition limitée, et il existe en quatre versions: une page par jour grand ou petit (noir), une page par semaine grand ou petit (jaune). Problème: j'ai déjà acheté un agenda 2012 sur le thème de l'urban knitting, qui me plaît beaucoup aussi. Indécise je suis.



- La fameuse jupe Odd Molly que j'ai renoncé à acheter à Stockholm, et qui est maintenant sold out sur leur site dans cette couleur. Le meilleur moyen de se délivrer de la tentation, c'est d'y céder. Un autre moyen moins connu mais également efficace consiste à attendre qu'elle ne soit plus disponible sur le marché :-)


- Un pot de Time Zone d'Estée Lauder, parce que je me suis laissé dire que c'était une des crèmes anti-rides les plus efficaces. Malheureusement, c'est aussi l'une des plus chères (alors qu'elle ne continent même pas de paillettes!), et il faut déjà que je rachète un flacon de Night Repair ce mois-ci. Pffff.



- Sur ce coup-là, l'objet du désir, ce n'est pas tant cette sublime glace au caramel beurre salé de Picard: j'en ai un bac tout neuf au congélo. Non, le truc, c'est que je voudrais pouvoir en engloutir un litre à chaque repas sans doubler de volume et devoir user la semelle de mes futures ballerines à paillettes sur les pavés bruxellois pour essayer de brûler trois pauvres calories.



- La deuxième édition du guide "Un an de brunchs à Bruxelles". La précédente date de 2009 et nous a permis de découvrir plein de chouettes endroits; mais entre-temps, certains restaurants ont changé de direction et cessé de proposer un brunch, tandis que d'autres qui au contraire ne le faisaient pas avant s'y sont mis avec bonheur. De quoi égayer nos dimanches hivernaux! Comme il n'est pas disponible sur Amazon, je vais devoir aller l'acheter chez Filigranes ce qui me permettra de poursuivre ma mission d'espionnage international. J'en profiterai sans doute pour ajouter ce petit guide dans mon panier, histoire d'être parée aussi pour le soir.




- Un iPhone parce que je suis méga jalouse de toutes ces blogueuses qui publient des Instagram à gogo. Mais je ne craquerai pas. Non, je ne craquerai pas.
Je ne craquerai pas.
Je ne craquerai pas.

mardi 4 octobre 2011

Black Oyster de Mavala + stickers 2B



Au retour de nos vacances suédoises, j'ai ratiboisé mes ongles très abîmés et je leur ai laissé dix jours de vacances. Suivant une recommandation de ma gouroute vernis, j'ai acheté et appliqué le traitement post trauma de Revlon (8,95€ à l'Inno), un produit carrément miraculeux qui me les a retapés en 24h. Et j'ai profité de ce qu'ils étaient très courts pour tester le Black Oyster de Mavala, un très beau noir légèrement nacré qui languissait sur une étagère depuis plusieurs mois. Sur l'index de ma main gauche, j'ai ajouté un des stickers têtes de mort de la marque 2B, dégotés chez Kruidvat Di pour 3,95€. Très facile à appliquer une fois qu'on a réussi à le décoller avec une pince à épiler, et bien résistant aux frottements: je suis conquise. Rock'n'roll baby!


lundi 3 octobre 2011

La déception Face


Même si je n'allais pas à Stockholm pour faire du shopping, mon bien-aimé guide "Un grand week-end à..." mentionnait une chaîne de boutiques de produits de beauté suédoise, fondée par une mère et sa fille il y a 25 ans et devenue incontournable depuis lors. Sa philosophie semblait séduisante, tout comme sa gamme de cinquante couleurs de vernis à ongles sans toluène ni formaldehyde. A peine arrivée dans le quartier commerçant moderne de la ville, je me suis donc précipitée chez le Face originel, situé dans Biblioteksgatan. Une surprise m'attendait dans la vitrine:



On ne pouvait pas faire de message plus clair (à moins peut-être d'utiliser un hippopotame mauve): je DEVAIS dévaliser cette boutique. Sauf qu'une fois à l'intérieur, voici la gamme que j'ai découverte...



Rien de très original au niveau des couleurs, à part les quatre fluos que l'on peut voir sur le côté (et en fluo, je suis déjà parée avec mes American Apparel). Beaucoup de nudes, de beiges rosés, de bordeaux et de bruns, toutes teintes que je ne porte pas. J'ai quand même voulu faire quelques tests...



Affreux. Application non-uniforme, mauvaise opacité à deux couches, et rendu final plus que bof. Tout ça pour 149SEK, quand même (environ 16,50€). Face peut donc garder son poney à paillettes, et ses vilains vernis hors de prix avec. Le reste de ses cosmétiques est peut-être digne d'intérêt, mais franchement après ce test calamiteux, je n'ai eu aucune envie de m'attarder dans la boutique...

Giveaway(s) vernis: les résultats


Comme je l'ai indiqué dans mon post initial, le lot A a été remporté presque immédiatement par Sarah.
En ce qui concerne le lot B, personne n'a trouvé la bonne réponse qui était VERT 2. La photo de cet arbre à voeux imaginé par Yoko Ono apparaissait dans mon post consacré à l'exposition "It's only rock'n'roll baby", en date du 7 juillet 2008.
La réponse la plus proche est celle de Nuryko, qui a désigné la NOIR & BLANC 16, une photo du feu d'artifice de Carcassonne prise le 14 juillet de la même année.
Détail amusant: Nuryko est la correspondante dont je parlais dans ce billet. Il semble que les dieux de la Poste conspirent pour me pousser à lui envoyer des choses :-)
Miss, tu me renvoies ton adresse par mail pour que je puisse t'expédier ton lot dès mon prochain passage en France?
Les autres, merci d'avoir participé, et à bientôt pour d'autres concours!

lundi 26 septembre 2011

Giveaways vernis à ongles


Un mois déjà que m'est venue l'idée de ce giveaway. Comme vous le savez, mes vernis à ongles se démultiplient à l'insu de mon plein gré, c'est terrible, je suis envahie et j'ai peur de mourir un jour sous une avalanche de flacons ou un torrent en crue de Mavala. J'ai donc procédé à un tri assez draconien, et sorti de ma collection pas moins de 24 flacons qui ont servi zéro ou une fois et me semblent d'une qualité satisfaisante, mais dont la couleur ne me plaît pas ou fait doublon avec un autre vernis que je possède. Du coup, je me suis dit qu'il y avait largement de quoi gâter deux filles au lieu d'une. Voici les lots que je vous propose:


A:
- 7 vernis Mavala: Acapulco, Night Club, Romantic, Smoky Blue, Rose Dust, Bronze Green, Khaki Vintage
- 1 vernis Mac: Beyond Jealous
- 1 vernis Essie: Click It or Ticket
- 1 vernis Kiko: 254
- 1 vernis Maybelline: Urban Turquoise
- 1 vernis H&M: Hunt Me Down


B:
- 5 vernis OPI: DS Top Coat, Dutch Tulips, Curry Up Don't Be Late, plus le mini-rouge pailleté de la collection Alice in Wonderland et le mini-bleu pailleté de la collection Katy Perry
- 4 vernis Catrice: I Sea You, Cotton Candy At Eiffel Tower, Sweets For My Sweets, Wear My Sunglasses At Night
- 1 vernis Gosh: Miss Minty
- 1 vernis Estée Lauder: Black Wine
- 1 vernis China Glaze: Kiwi Cool-Ada

Pour les gagner, il va falloir reprendre les mosaïques du challenge photo qui m'a occupée ces derniers mois.
Lot A: Vous devez me dire, parmi les mosaïques des semaines impaires (soit la rouge, la jaune, la rose et la bleue), quelle est la photo chronologiquement la plus ancienne.
Lot B: Même chose avec les mosaïques des semaines paires (la violette, la verte, la orange et la noire & blanche).

Le règlement est le suivant:
- Ne peuvent participer que les lectrices habituelles du blog, c'est-à-dire celles qui, avant hier minuit, étaient inscrites sur la page FB ou avaient déjà laissé au moins un commentaire ici. Si vous avez commenté une seule fois en juin 2007, merci de me préciser dans quel post afin que je n'élimine pas votre participation.
- Je n'expédierai pas les lots hors Europe; donc, les gagnantes devront être en mesure de me fournir une adresse postale dans un pays européen.
- Chaque lectrice ne peut participer qu'une seule fois pour chaque lot.
- Les réponses doivent prendre la forme: COULEUR de celle des quatre mosaïques sur laquelle se trouve la photo la plus ancienne + NUMERO de la photo en question (le même que dans la liste que j'ai fournie sous les mosaïques).
- Chaque lot ira à la première personne qui m'aura donné la bonne réponse, date et heure du commentaire faisant foi.
- Si personne n'a trouvé la bonne réponse d'ici dimanche minuit, chaque lot ira à la première personne qui m'aura cité en réponse la deuxième photo la plus ancienne (ou la troisième, la quatrième, etc.)
- Afin que les participantes ne se basent pas sur le fait que, puisque le concours court toujours, les réponses laissées par les commentatrices précédentes doivent être fausses (ce qui, par élimination, finirait forcément par leur donner la bonne), je ne publierai les commentaires qu'une fois les gagnantes déterminées.
- Les deux lots devront aller à deux personnes différentes; si une participante trouve les deux bonnes réponses en premier, je lui demanderai de choisir son lot préféré pour faire gagner l'autre à la bonne réponse suivante.

Bonne chance à toutes!

Edit 12h08: Le lot A est déjà gagné! Trois personnes m'ont donné la bonne réponse en l'espace d'un court laps de temps: Sarah à 10h54, Miss Sunalee à 10h55 et Londoncam à 11h59; c'est donc Sarah qui remporte les vernis Mavala et leurs copains. Miss, tu m'envoies un mail pour me confirmer ton nom de famille et me donner ton adresse postale?

Edit 19h00: Le lot B est toujours en jeu, personne n'ayant trouvé la bonne réponse jusqu'ici! Concours ouvert jusqu'à dimanche minuit.

Edit mardi 16h30: de plus en plus de participations mais toujours pas de bonne réponse pour le lot B!

samedi 24 septembre 2011

Kiko 235




Quatrième test de vernis Kiko: le 235, un orange citrouille nacré. Bof bof. Je me suis empressée de lui rajouter une couche de top coat matifiant, et ça allait déjà un peu mieux, mais je n'ai pas eu le coup de foudre pour cette couleur.

Je pense qu'en fait, cette expérience aura achevé de me dégoûter des vernis pas chers. A l'exception des H&M en flacon rectangulaire, je les trouve tous de mauvaise qualité, généralement trop liquides, pas assez couvrants, avec un pinceau mal adapté et des teintes au rendu souvent décevant par rapport à ce qu'on croit voir dans le flacon. Désormais, je pense que je vais m'en tenir à mes chouchous OPI et Mavala, avec de possibles infidélités chez Essie (dont j'ai hâte de tester la formule "grand public") et chez Chanel (même si je n'aurais jamais cru dire ça un jour).