Affichage des articles dont le libellé est chaussures. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est chaussures. Afficher tous les articles

lundi 8 février 2016

"Foot Print - Sur les pas des chaussures dans la mode" au MoMu d'Anvers


Après avoir reporté de semaine en semaine depuis le début de l'année, samedi, nous avons enfin réussi à nous rendre à Anvers pour voir l'exposition "Foot Print - Sur les pas des chaussures dans la mode" qui prendra fin le dimanche 14. Le MoMu, ou Mode Museum, se situe pas trop loin de la grande artère commerçante du Meir (compter une petite demi-heure à pied depuis la gare centrale, ou prendre le tram 12 jusqu'à l'arrêt Groenplaats). C'est un beau bâtiment moderne avec de larges marches en bois et des volumes bien travaillés, flanqué d'une boutique où l'on trouve plein d'ouvrages passionnants. Quant à l'expo elle-même, elle présente 500 paires de chaussures de créateurs du monde entier, et il y en a vraiment pour tous les goûts, du presque portable au plus expérimental, du quasi-sobre au très très délirant. Des vitrines souvent agrémentées de vidéos les regroupent par thème ou par créateur. Comme d'habitude, j'ai regretté que tout ce qui n'est pas les pièces proprement dites soit complètement plongé dans le noir, mais Chouchou m'a fait remarquer que c'était peut-être pour diminuer les reflets sur le verre. Dommage: j'aurais bien aimé dessiner, mais je n'avais pas apporté de lampe. Néanmoins l'expo me paraît très intéressante pour les fétichistes de la chaussure dans mon genre. 















Nationalestraat 28
2000 Antwerpen
Du mardi au dimanche, de 10h à 18h
Entrée adulte plein tarif: 8€

mercredi 5 août 2015

Soldes printemps/été 2015: mes trouvailles


En juillet, j'avais décidé de faire un mois de no buy parce que nos finances n'étaient pas brillantes et que ma priorité était de réserver notre séjour de fin septembre à Budapest. Et puis le 1er du mois, j'ai reçu un versement inopiné de la Sofia sur lequel je ne comptais absolument pas. Du coup, je me suis quand même laissée tenter par quelques articles repérés de longue date et désormais soldés à des prix intéressants. 



T-shirt sirène Anatopik
J'ai un énorme faible pour les illustrations présentes sur les hauts et les robes de cette marque; en revanche, je trouve leurs prix scandaleusement élevés pour des vêtements en jersey pas spécialement épais ni résistant au lavage. Donc, je ne les achète qu'en soldes (ici, -40% sur eBay).



Robe oiseaux Emily & Fin
Emily & Fin est ma marque coup de coeur du printemps/été 2015. Après avoir acheté une première robe imprimée nuages sur fond turquoise à tarif plein chez Kusje, et trouvé la coupe comme la taille absolument parfaites pour moi, j'ai déniché la même avec un imprimé rétro sur fond noir à - 40% sur Asos courant mai, et là, de nouveau la même mais avec un imprimé oiseaux sur fond rouge, toujours à -40% sur Asos.



Babies rose pâle et blanc Wonders
J'ai déjà deux paires de babies de cette marque, et je les trouve aussi confortables que des pantoufles. Alors, quand celles-ci se sont retrouvées à -50% chez Kusje, j'ai su que je ferais une bonne affaire en les prenant. Maintenant que j'ai trouvé mon style, je m'aperçois que j'achète souvent la même chose en plusieurs exemplaires avec juste des variations de motifs ou de couleurs!



Sac Bossa rouge Nat & Nin
Ca doit faire 5 ou 6 ans que je n'achète plus que des sacs de cette marque tellement j'en suis fan. J'ai craqué pour ce modèle à mi-chemin entre le sac à main et le sac de voyage, super pratique pour mes trajets en train ou en avion. Il était à -30% chez Sarenza, et j'ai encore eu 10€ de réduction "nouvelle cliente" (étant donné que j'avais perdu les coordonnées de mon ancien compte, pas utilisées depuis trop longtemps, et que j'ai donc dû en créer un autre). A l'usage, il s'est révélé absolument parfait!



Pantalon de yoga NinaBroze
Je l'avais épinglé dans mes favoris Etsy depuis des mois, mais $70 plus les frais de port pour un bas de fitness, euh, non. Par contre, quand il est descendu à $37 parce que la couleur allait être arrêtée et remplacée par un rouge plus foncé, mes scrupules se sont envolés. Comme les délais de livraison depuis les USA sont méga aléatoires, je l'ai fait livrer chez ma mère où je le récupèrerai ce week-end. Au cas où vous auriez le moindre doute, ce n'est donc malheureusement pas mon auguste fondement qui figure sur la photo ci-dessus (Jillian n'a pas réussi à faire un tel miracle!). 




Boots panthère Coqueterra
Je ne suis pas DU TOUT fan d'imprimés animaux, pourtant j'ai eu le coup de coeur pour ces boots (qui existaient aussi dans des couleurs beaucoup plus neutres). Même à -40%, j'ai hésité un moment: je ne porte plus de pantalon; avec quoi allais-je les mettre? Puis j'ai décidé qu'elles rockeraient très bien une petite robe noire et des collants opaques. Par contre, Spartoo n'est pas hyper rapide sur les envois: commande jeudi dernier, livraison prévue en début de semaine prochaine... pendant que nous serons absents. Du coup, rien ne garantit qu'elles m'iront et que je les garderai.

Au final, je me suis pas mal lâchée... mais j'avais fait un gros gros vide dans ma penderie en début de mois, et tous ces articles ont déjà été portés ou le seront suffisamment pour justifier leur achat. Pas de regrets, donc!

mardi 14 avril 2015

Le mardi où il fait beaucoup trop beau pour rester enfermée




Aujourd'hui, il faisait beaucoup trop beau pour rester enfermée. 
Et en même temps, j'ai une deadline en fin de semaine - encore 90 pages à traduire et un bouquin entier à relire d'ici vendredi soir. Glups. 
Mais ce soleil... 
Alors ce matin, je me suis dépêchée d'abattre 15 pages, et puis j'ai hésité: faire ma séance de fitness, ou sortir déjeuner en terrasse? 
Pourquoi choisir? J'ai fait les deux. D'abord le workout 4 du Body Revolution, sur lequel j'ai transpiré comme une folle mais qui m'a vraiment plu. J'étais toute fière de tenir le hollow man sur un intervalle entier pour la première fois. Puis une douche, assortie d'un coup de rasoir sur les mollets. Comme d'habitude, je me suis éraflé la malléole, et j'ai dû coller un bout de papier-toilette dessus jusqu'à ce que ça arrête de saigner. 
Et après ça... Le bonheur d'enfiler une des deux petites robes sans manches achetées pour une bouchée de pain sur le marché de Spitalfields lors de notre dernier passage à Londres, et que je n'avais pas eu l'occasion de mettre depuis. Pas de collants, juste glisser mes pieds dans des san... ah non, mes orteils ne sont pas vernis. Mes ballerines à paillettes Anniel, alors. Un mini-gilet par-dessus la robe et me voilà dehors. 
La terrasse du Taihon est blindée, mais une table de deux vient juste de se libérer et je m'y glisse promptement. Je commence un menu lunch, une eau plate, et en attendant d'être servie, je bouquine le roman commencé hier soir. Je n'aime pas du tout l'écriture mais j'espère que l'histoire va me surprendre agréablement. 
Mon plat tarde à arriver. Je ne soupire pas après la lenteur du service; je ne me crispe pas en pensant à l'heure qui tourne et au boulot qui m'attend à la maison: je savoure la caresse du vent sur mes jambes et le soleil sur mon visage. 
Déjeuner fini, je me dirige vers le marchand de journaux voisin sans grand espoir d'y trouver le dernier Flow français. Et pourtant, il est là - un seul exemplaire, c'est mon jour de chance! Je l'emporte à la caisse en trépignant de joie. 
Au point où j'en suis, je peux bien faire un détour par le Carrefour Market pour prendre quelques bricoles. Des bananes pour les shakes de Chouchou. Du yaourt bio pour mon petit-déjeuner. De la feta pour faire une salade ou une tarte salée, je ne suis pas encore bien décidée. 
Comme je remonte le piétonnier en gambadant presque, il me prend une envie irrésistible de tourner à droite et d'aller m'allonger dans l'herbe du parc Léopold pour y faire la sieste au bord du lac. Mais non, ça ne serait pas raisonnable.
Rentrer à la maison. Rallumer le MacBook et me servir un grand verre de thé glacé. Relire une grosse centaine de pages en deux heures et demie - je pourrais aller plus vite si seulement je n'étais pas obligée de vérifier certains détails dans les tomes précédents et de signaler des incohérences à l'éditrice. 
Les fraises achetées sur le marché ce week-end ont pourri; j'aurais dû les mettre au frigo. Ca me servira de leçon pour la prochaine fois. 
J'appelle ma soeur. "Salut ma vieille!" Elle a 40 ans aujourd'hui, et pour l'occasion, profitant des vacances de Pâques, elle se fait le tour des châteaux de la Loire avec mari et enfants. Je l'enrôle pour un escape game toulousain cet été - je pense que mon beau-frère et elle devraient adorer.
Ce soir, c'est Chouchou qui se colle aux fourneaux; après, on regardera la suite de Game of Thrones, et si je me sens inspirée, je rédigerai peut-être un ou deux billets d'avance avant de me réfugier dans mon lit avec Flow. 
Aujourd'hui, il faisait beaucoup trop beau pour rester enfermée, et je suis bien contente d'en avoir profité un peu.



lundi 26 janvier 2015

Les brèves de la semaine #4




- Lundi matin, je reçois un mail de l'éditrice de "Touch" qui m'écrit: "Franchement, chapeau! Ta traduction est superbe, un véritable plaisir à lire". Et quand je passe ses corrections en revue, il y en a si peu que je crois un instant qu'elle s'est trompée de fichier. Je suis horriblement fière.

- Mardi soir, je jette l'éponge au 3ème épisode de "Transparent". L'histoire me déprime; j'ai envie de foutre des baffes aux gamins adultes et beaucoup de mal à supporter l'esthétique 70's. Dommage, le sujet était intéressant.

- Il faut vraiment que je fasse de la place dans mes placards. Mercredi après-midi, j'ai donc rendez-vous avec une copine toute neuve qui chausse elle aussi du 35 et demi et qui, contrairement à moi, arrive à marcher avec des talons de plus de 7 cm, pour lui donner deux paires d'escarpins ravissants mais que je ne porte pas. En passant devant les Anonymes, j'aperçois les Géraldine de Chie Mihara, devant lesquelles je bave depuis des mois. Il n'en reste qu'une seule paire, soldée à - 40%, et c'est ma pointure. Bon, ben, euh, ça fait quand même - 1 paire pour ma penderie.

- Jeudi après-midi, UPS me livre les nouveaux autocollants du blog, commandés chez Moo. Ils sont très chouettes; j'ai hâte de commencer à les coller sur mes envois!

- Jeudi soir, nous regardons le pilote du "Maître du Haut-Château". Chouchou a lu le roman de Philip K. Dick dont la série produite par Amazon est/sera tirée, moi pas, mais nous trouvons tous les deux ça plutôt poussif et pas très excitant. Next!

- Vendredi soir, pour changer un peu de l'houmous classique, je remplace la moitié des pois chiche de ma recette par des haricots noirs. Ben, c'est vachement bon aussi.

- Le pilote de "The affair" est LA découverte de la semaine; nous sommes super emballés par cette histoire d'adultère raconté alternativement du point de vue de l'époux infidèle et de la maîtresse. Bien entendu, leurs souvenirs divergent...

- Samedi matin, le quartier est tout blanc lorsque nous nous réveillons. Il n'y a que quelques centimètres de neige et elle ne tiendra pas longtemps, mais quand même, c'est bien joli.

- Dimanche, je boucle la récapitulation annuelle de ma compta pro de 2014. La bonne nouvelle, c'est que la vérification de mes soldes bancaires tombe juste du premier coup - presque un exploit si on considère que je fais tout à la main avec un immense registre et une calculette pour élève de primaire. La mauvaise nouvelle, c'est qu'entre 2013 et 2014, mon chiffre d'affaires a baissé de 10% pour la même quantité de travail (sachant qu'il avait déjà pris un bon coup dans l'aile entre 2012 et 2013). Disons que je m'estime heureuse d'avoir encore de quoi vivre très décemment, et n'en parlons plus.

- Le drame de la semaine: mini-MTLM a disparu à la laverie où Chouchou était allé faire sécher une lessive. Je ne suis pas aussi triste que lorsque nous avions perdu Régis 1er à Toulouse, mais presque.

- J'ai créé un groupe Facebook pour les copines qui suivent le 30 Day Shred avec quelques jours de décalage par rapport à moi. Le but: s'encourager mutuellement quand on aura l'impression de stagner ou pas envie de s'y mettre, mais aussi se réjouir ensemble des résultats obtenus.

Bonne semaine à tous.

lundi 3 novembre 2014

Panthère en été indien




L'été indien se prolongeait encore ce week-end à Bruxelles. Hier, je suis donc allée faire une petite promenade au parc Léopold avec Chouchou pour photographier trois de mes récentes acquisitions mode (pratiquement les seules que j'ai faites depuis 6 mois, et toutes en promo!). 




Pour la robe, j'ai un peu hésité: je ne suis pas fan des imprimés animaux. Mais en gris, je trouvais que les taches panthère passaient assez bien. Et puis j'adorais la coupe, et à £20 au lieu de £49 pour Halloween, je me suis dit que je prenais pas trop de risque! J'aime particulièrement le petit liseré bleu électrique à la taille, que je peux assortir soit avec des collants de la même teinte (dans ce cas, je porte des chaussures noires ou grises) soit avec un collant neutre mais mes babies André comme sur cette séance photo. 





Le collier, c'est celui pour lequel j'ai craqué chez Bird on the wire lors de notre dernier week-end à Paris (mais il semble déjà avoir disparu de leur site internet). 




Le manteau de mi-saison est un craquage de fin de soldes d'été tout à fait imprévu. Original, à la fois léger, chaud et imperméable, il est super agréable à porter et très flatteur pour la silhouette! Sans parler de sa couleur qui change un peu du noir ou même du kaki...





Dernière bonne affaire et excellent investissement, le petit Gwen de Nat & Nin. Je suis hyper fan de la marque et n'achète plus mes sacs que chez eux depuis quelques années. Pour l'automne, j'en voulais un rouge moins grand que les énormes besaces et cabas que j'affectionne d'habitude, mais que je bourre à mort et qui me ruinent donc l'épaule. Là, je suis obligée d'aller à l'essentiel, plus éventuellement un livre de poche pour bouquiner dehors. Un grand format ne rentre pas, et mon iPad non plus, mais je me sens toute légère. Et à moitié prix pendant les derniers 3J des Galeries Lafayette, j'ai vraiment fait une affaire!






Manteau: René Derhy (collection S/S2014)
Robe: modèle Luvella de Louche
Sac: modèle Gwen, coloris Tango, de Nat & Nin
Chaussures: André collection Jeune & Jolie (old)
Collier: Hug a porcupine

lundi 18 août 2014

Des moustaches aux pieds et au cou!




J'ai de plus en plus de mal à jouer les blogueuses mode: poser m'ennuie, et je suis très rarement satisfaite du résultat. Mais samedi soir, pour l'anniversaire d'une amie, j'avais composé une tenue dont j'étais tellement contente que j'ai demandé à Chouchou de me faire quelques photos avant d'aller au restaurant.






Cette petite robe Zara à la couleur pimpante et à la coupe flatteuse est sans doute une des pièces que je préfère dans ma garde-robe. Les collants à gros pois, même si je regrette de devoir les porter en plein mois d'août, sont un autre basique dont je ne me lasse pas, tout comme le petit perfecto. Les chaussures, je les ai dénichées sur internet pendant les dernières soldes d'hiver; elles sont vraiment mignonnes mais peu confortables malgré la hauteur modérée de leur talon.




Quant au collier, acheté pour une poignée d'euros chez Claire's, j'aurais bien fait l'andouille avec mais la longueur de la chaîne ne le permettait pas!




Robe: Zara (old)
Blouson: Mango
Collants: Emilio Cavallini chez Veritas
Chaussures: T.U.K.
Sac: Abaco (old)
Collier: Claire's 
Vernis à ongles: A oui bit of red d'OPI

mardi 22 avril 2014

Des fleurs et des pois




Je ne résiste pas à l'envie de vous montrer les fameux collants à pois de ce week-end avec une tenue entière. Le rouge et le noir, ce n'est pas forcément très printanier comme association, mais les fleurs sur la robe rattrapent assez bien le coup, tout comme le beige rosé glacé du sac Nat & Nin qui rappelle un détail des chaussures. Je guignais ce modèle en gris clair à l'automne dernier, mais en me baladant sur eBay, je l'ai trouvé état neuf à un tiers de son prix initial... Sa teinte un peu claire m'a dissuadée de le porter jusqu'à la fin de l'hiver, et il a fait sa première sortie la semaine dernière. Les ballerines Wonders, ce sont celles que j'ai aussi en noir: elles sont à la fois confortables que mignonnes. Passons pudiquement sur ma frange en cours de repousse, qui me tombe dans les yeux mais reste encore trop courte pour être balayée sur le côté...




Robe: Naf-Naf (A/W 2012-20133)
Blouson: Mango (A/W 2012-2013)
T-shirt: Petit Bateau
Collants: Emilio Cavallini chez Veritas
Chaussures: modèle Olenca de Wonders (A/W 2012-2013)