Affichage des articles dont le libellé est brunch. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est brunch. Afficher tous les articles

mercredi 19 juin 2019

[BRUXELLES] Les brunchs du dimanche (57): BRUT Food




Sur la recommandation d'une lectrice, dimanche dernier, nous sommes allés tester un nouveau lieu de brunch proche des étangs d'Ixelles. Nous avions pu réserver pour le service de midi sur internet - ce que j'ai apprécié vu que je déteste le téléphone. Conformément au modèle des maisons bourgeoises locales, BRUT est disposé sur trois pièces en enfilade, la cuisine occupant celle du fond. Une serveuse nous a attribué une petite table dans celle de devant et a pris nos commandes de boissons chaudes. Le choix de thés était assez limité: un vert au citron et à la badiane (que nous n'aimons ni l'un ni l'autre), un noir, un rooibos et une tisane à base d'hibiscus. Les boissons froides étaient en supplément de la formule à 25€, et nous n'en avons pris. 

mardi 9 avril 2019

[BRUXELLES] Les brunchs du dimanche (56): Le Phare du Kanaal




C'est suite à une pub sur Instagram que nous avons décidé de tester le brunch de cet espace de coworking/café dont nous n'avions jamais entendu parler depuis son ouverture, il y a 3 ans. Coup de chance, il faisait très beau dimanche matin à Bruxelles, au point que la plupart des clients qui nous avaient précédés au bord du canal avaient choisi de s'installer en terrasse. Mais je suis une créature d'intérieur qui déteste respirer les gaz d'échappement et qui aime profiter de la déco des restos quand elle est sympa. 

vendredi 15 février 2019

[BRUXELLES] Les brunchs du dimanche (55): Train Bistro





J'adore les trains - mon petit côté Sheldon Cooper, sans doute. Alors, quand j'ai lu plusieurs critiques de blog élogieuses sur le brunch d'un nouveau restaurant appelé le Train Bistro et situé à deux pas de mon musée bruxellois préféré, le Train World, je me suis dépêchée de réserver une table pour le dimanche suivant. 

dimanche 13 janvier 2019

[LIEGE] Les brunchs du dimanche (54): Tea Late, chez Alice au Pays des Merveilles





S'il est un univers avec lequel il est facile de m'appâter, c'est bien celui d'Alice au Pays des Merveilles. Je suis allée au maid's café de Tokyo (pas mal); j'ai fait l'escape game de Leavin Room à Paris (génial); j'ai testé le restaurant à Hong Kong (bof). Alors, quand j'ai vu qu'un salon de thé sur ce thème avait ouvert à Liège en octobre dernier et qu'il récoltait de très bons avis, j'ai immédiatement réservé pour le brunch du samedi. 

mardi 24 juillet 2018

[LILLE] Les brunchs du dimanche (53): Tamper





Samedi dernier, donc, nous sommes allés passer la journée à Lille avec un couple d'amis. Nous avions prévu de bruncher dans un endroit un peu excentré qui, finalement, n'ouvrait qu'à 15h ce jour-là. Dépités, nous avons rebroussé chemin vers la vieille ville. Et ce faisant, nous sommes passés devant un restaurant d'aspect plutôt sympathique, qui affichait un menu de brunch alléchant et avait encore une table de 4 disponible. Nous avons poussé la porte, et nous ne l'avons pas regretté!

jeudi 9 novembre 2017

[BRUXELLES] Les brunchs du dimanche (52): Le Châtelain Brussels Hotel




Une invitation à tester le brunch au champagne d'un hôtel 5, ça ne se refuse pas. "Si jamais ton amoureux n'est pas disponible pour t'accompagner, fais-moi signe", m'a dit une amie deux jours plus tôt. Ce à quoi j'ai répondu: "Oh, il a vu les photos du buffet sur leur site internet. Même mourant, il viendra." 

mardi 17 octobre 2017

[BRUXELLES] Les brunchs du dimanche (51): Lulu Home Interior




Rue du Page, dans le quartier bobo du Châtelain, se trouve un magasin de mobilier et de décoration qui possède également un espace de restauration et propose des brunchs le week-end. Le concept me plaisait suffisamment pour que je téléphone la semaine dernière afin de réserver. Mon interlocuteur m'a demandé de prévenir si jamais nous décidions de ne pas venir ou allions être en retard, "parce que vous comprenez, nous sommes assez carrés sur l'organisation". Aucun problème, je comprends très bien. 

mercredi 14 juin 2017

Les brunchs du dimanche (50): Fourchette à bicyclette




Cette fois, le brunch du dimanche est en réalité un brunch du samedi, car Fourchette à bicyclette est fermé le jour du Seigneur. J'avais déjà déjeuné dans ce sympathique petit resto végétarien situé non loin du parvis Saint-Boniface, et qui propose pas mal de plats vegan et/ou sans gluten. Je me souvenais avoir bien mangé mais être restée un peu sur ma faim à cause de la taille modeste des portions. 





Il en est allé de même pour ce brunch servi à l'assiette. La carte était alléchante, et les plats ne décevaient pas du point de vue gustatif: originaux et pleins de saveur, de la mini-boule de sorbet au chou-fleur jusqu'aux deux bouches de gaufre salée en passant par l'unique feuille de kale frit. J'ai tout aimé mais... arrivée à la fin, je n'étais pas du tout rassasiée, et Chouchou encore moins. Quand on a l'habitude des formules buffet à peine plus chères sur Bruxelles (généralement 25€ au lieu des 22 facturés par Fourchette à bicyclette, et ce pour une offre comprenant aussi des produits carnés qui sont quand même une matière première plus coûteuse que les légumes ou les céréales), on ne peut s'empêcher de trouver l'addition un peu salée. Et difficile à régler, puisque bien que ça ne soit indiqué nulle part et pas non plus annoncé en début de repas, l'établissement n'accepte aucune carte de paiement. A l'heure où les banques belges visent le "No cash" et suppriment de plus en plus de distributeurs de billets, je trouve ça très, très peu pratique pour le consommateur. 

Rue Longue Vie 46
1050 Bruxelles

lundi 29 mai 2017

Les brunchs du dimanche (49): Le chalet Robinson




Situé au milieu du bois de la Cambre (le Central Park bruxellois), sur une petite île à laquelle on accède par un bac, le chalet Robinson a été déjà ravagé par des incendies deux fois. Dans sa version actuelle, il propos tous les week-ends un brunch réputé non seulement pour la beauté du cadre, mais pour l'excellence des mets. Profitant d'un beau dimanche ensoleillé, Chouchou et moi avons été tester ça...





D'abord, pour les détails pratiques: le bois de la Cambre est difficile d'accès par les transports en commun (on peut prendre le 38, mais il faut encore pas mal marcher après la descente du bus). Et le bac coûte 1€ par personne pour l'aller-retour; il faut donc penser à avoir un peu de monnaie sur soi. Il y a deux services pour le brunch, à 11h et à 13h, et en raison de l'affluence, il est fortement recommandé de réserver à l'avance. Lorsqu'il fait beau, on mange sur la très grande terrasse ombragée par des parasols - mais en partie seulement, donc, prévoir de quoi se protéger la tête au cas où!





Le brunch comprend une boisson chaude ou froide à choisir dans la carte (thés Palais des Thés, café, chocolat chaud à base de pastilles de chocolat, sodas et eaux minérales, jus de fruits frais, limonade maison, Cava, bière...), ainsi que l'accès libre à un buffet salé de plats froids et chauds, et un buffet sucré plein de desserts en portions minuscules et toutes choupis. Tout est préparé maison par Choux de Bruxelles, le traiteur du chalet Robinson. Et surtout, tout est tellement délicieux que j'ai beaucoup, beaucoup trop mangé. Mention spéciale pour les pâtes à la truffe, une tuerie dont je me suis resservie alors que mon estomac était déjà bien plein et que je n'avais pas encore touché à mes desserts... Prix du brunch: 30€ par personne, soit un peu plus cher que la moyenne des brunchs bruxellois, mais très raisonnable pour la qualité de la prestation. 




En guise de promenade digestive, on peut modestement faire le tour de l'île à pied en s'extasiant devant les oies et les canards peu farouches qui y pullulent, ou louer une barque pour qu'un des convives travaille ses biceps pendant que les autres laissent languissamment pendre une main dans l'eau. 

Sentier de l'Embarcadère 1
(dans le bois de la Cambre)
1000 Bruxelles
Tel: 02 372 92 92

mardi 24 janvier 2017

Les brunchs du dimanche (48): L'Architecte





J'avoue: c'est un peu par hasard que nous avons atterri à l'Architecte dimanche midi. Nous avions réservé un brunch dans un nouveau restaurant où, lorsque nous sommes arrivés, on nous a répété quatre ou cinq fois "Vous vous êtes trompés, on ne prend pas les réservations". Comme en outre l'endroit était bondé, extrêmement bruyant et dépourvu de charme, nous ne nous sommes pas attardés. A la place, nous avons décidé de tenter notre chance quelques centaines de mètres plus loin dans un autre établissement très récent que nous nous étions promis de tester: l'Architecte, installé dans les locaux de l'école d'architecture de La Cambre. 






Ouvert début décembre, l'Architecte propose une formule brunch depuis deux semaines seulement: 25€ le buffet sucré-salé avec boissons chaudes et froides à volonté. Composition assez classique - pains divers, viennoiseries, crêpes, oeufs brouillés, au plat ou à la coque préparés à la demande, bacon, jambon, fromage, salades composées, fruits frais, tarte au fromage le jour où nous y sommes allés -, mais qualité irréprochable. J'ai particulièrement aimé le jus frais ananas-gingembre-citron (un délice), le pain sans gluten qui pour une fois avait la texture et le goût d'un "vrai" pain plutôt que qu'une tranche de carton, et le plateau de fromages savoureux. Les mini-viennoiseries sortaient juste du four et c'était super de les manger chaudes. De manière générale, le buffet est regarni souvent et généreusement. 




La salle, très grande, lumineuse et bien aérée, ne résonne pas trop même en cas d'affluence, et pour les grands groupes, on trouve des tables pouvant accueillir jusqu'à une vingtaine de personnes à la fois dans une ambiance de cantine bobo. Les baies vitrées donnent sur la place Flagey où un marché se tient tous les week-ends - ce qui permet de faire d'une pierre deux coups: les courses d'abord, le remplissage d'estomac ensuite! Enfin, le personnel est d'une gentillesse et d'une amabilité rares. Une bonne adresse où bruncher en famille ou entre copains. 

Place Flagey 19
1050 Bruxelles
Brunch les samedi et dimanche de 10h30 à 15h

mardi 27 décembre 2016

Les brunchs du dimanche (47): Chapristea à Toulouse




Très populaire au Japon, le bar à chats a débarqué en Europe depuis quelques années sans toutefois susciter le même engouement. Il faut dire que si le concept - boire et manger dans un endroit abritant plusieurs chats - semble sympathique pour les amateurs de félins, dans la pratique, j'ai entendu beaucoup d'histoires de lieux à l'hygiène douteuse et à l'atmosphère pas forcément très respirable. Du coup, la seule raison pour laquelle je me suis intéressée au Chapristea, c'est que Nekkonezumi y était passée avant moi et avait approuvé à la fois l'endroit et les produits consommés sur place. J'envisageais juste d'y prendre un goûter en amoureux jusqu'à ce que je découvre qu'il y avait un brunch le week-end. Ni une ni deux, j'ai réservé pour huit personnes et embarqué toute la famille samedi dernier, quelques heures avant le repas du réveillon. (Nous sommes des courageux de la bouffe, jamais effrayés à l'idée de cumuler deux gros repas dans la même journée.)




Le Chapristea est situé en plein centre-ville de Toulouse, à mi-chemin entre Capitole et Esquirol. On y pénètre par un sas destiné à empêcher les animaux de se faufiler dehors, et avant de s'installer, on doit se nettoyer les mains avec du gel anti-bactérien fourni au comptoir. Puis on prend connaissance du règlement, destiné à assurer le bien-être des animaux:




Une autre carte présente les pensionnaires, au nombre d'une dizaine et choisis pour leur capacité à vivre en groupe. La plupart d'entre eux sont originaires de refuges animaliers, et deux sont proposés à l'adoption. Au premier regard et à la première caresse, on voit qu'ils sont très bien entretenus - en témoigne l'incroyable douceur du pelage des chats à poil mi-long. Pour en avoir eu deux pendant plus de quinze ans, je sais qu'on ne peut obtenir un tel résultat qu'avec des soins réguliers et un brossage quotidien au minimum!






Par ailleurs, le décor est fort agréable: la plupart des tables se trouvent en sous-sol, dans une de ces caves en brique rose au plafond voûté si typiques de Toulouse. Le mobilier est d'inspiration scandinave moderne, avec des fauteuils bleus ou jaunes et de petits canapés disposés autour de tables basses. D'habitude, je trouve ça confortable pour boire un thé en bouquinant, mais pas trop pour manger; là, la hauteur est idéale et personne dans notre groupe ne s'est senti gêné. Essentiellement situés en hauteur, les nombreux aménagements pour les chats ne gênent pas du tout la circulation des bipèdes. Et surtout, il n'y a aucune litière en vue et pas la moindre odeur désagréable, les "toilettes" félines étant accessibles en permanence mais isolées de l'espace dédié à la clientèle ainsi que des cuisines. 




Concernant la nourriture, le brunch proposé le samedi et le dimanche est une formule à l'assiette d'inspiration très anglaise. La partie salée se compose d'oeufs brouillés, de saucisses, de bacon, de baked beans, d'une tomate grillée, de champignons poêlés et d'une salade mélangée. Pour la partie sucrée, deux scones au fromage blanc et à la confiture, d'une texture plus légère et plus digeste que des scones authentiques. Avec ça, une orange pressée et une boisson chaude au choix: chocolat au lait de vache ou d'amande, café ou thé à piocher parmi la carte assez variée de l'établissement. Pour 19,50€, c'est un des meilleurs rapport qualité-prix que j'ai vus en matière de brunch. Les jours de semaine, on peut déjeuner au Chapristea, y compris si on est végétarien ou végane. 




Tout était délicieux et a remporté un franc succès même auprès des membres de ma famille pas franchement habitués aux brunchs. Mes neveux qui adorent les animaux ont craqué pour un chat chacun et auraient bien voulu le ramener à la maison. En plus, le personnel est aimable, rapide et souriant. Bref, une adresse que je vous recommande chaudement si vous habitez à Toulouse ou y êtes de passage!

4, rue Jules Chalande
31000 TOULOUSE
Tel: 09 81 13 32 38
Réservation possible par internet ou téléphone,
uniquement pour le brunch le week-end et le lunch en semaine



dimanche 9 octobre 2016

Les brunchs du dimanche (46): L'Estaminet




C'est à Ness que nous devons la découverte de ce petit restaurant situé à Schaerbeek, un quartier où j'ai dû mettre les pieds trois fois en dix ans. Malgré la salle ravissante que l'on peut admirer en photo sur leur site, je ne me serais probablement pas traînée là-bas juste pour un goûter. Par contre, quand j'ai découvert qu'ils faisaient un brunch un dimanche par mois, je me suis empressée de réserver pour le prochain!






Une façade couverte de lierre, le soleil automnal qui se reflète sur la devanture; à l'intérieur, du bois partout, des fenêtres à croisillons donnant sur un jardin intérieur avec un bassin au milieu, un meuble orné de miroirs taillés en biseau, un vieux poste de radio dans un coin, une grappe de grosses suspensions en papier à l'entrée... Tout de suite, on tombe sous le charme du lieu. Des serveuses ultra souriantes nous apportent une orange pressée, nous demandent ce que nous voulons comme boissons chaudes (pour moi, ce sera un thé vert parfumé irrésistiblement baptisé "Le tango du cactus"), nous indiquent les buffets sucré et salé et nous informent que nous pouvons également réclamer des oeufs brouillés avec ou sans bacon qui seront préparés à la demande. 

Au buffet sucré, pas de mini-viennoiseries, mais un yaourt nature fabuleux et une compote de pommes délicieuses, du banana bread, des blondies, du muesli, de la pâte de speculoos, de la sauce caramel, de la confiture de rhubarbe. Au buffet salé, pas de plats chauds mais trois belles salades composées, une surprenante tartinade patate douce/lait de coco, du jambon cuit ou cru, un plateau de fromages qui méritent le détour, deux pains tout frais qui craquent sous la dent. Moins pléthorique que d'autres brunchs de notre connaissance, mais tout est d'excellente qualité (bio pour la plupart) et le prix reste abordable: 22€ boissons comprises. Bref, on vous le recommande! Et si vous habitez ou travaillez dans le quartier, vous pourrez y déguster un lunch léger de 12h à 15h en semaine. 






Chaussée de Haecht 147
1030 Bruxelles
Tel: 0498 59 72 27
Tram 93 arrêt Sainte-Marie
Prochains brunchs: 20 novembre, 11 décembre (sur réservation)

lundi 26 septembre 2016

Les brunchs du dimanche (45): Madame Chapeau




Non loin du Manneken Pis a récemment ouvert un restaurant dédié à un incontournable de la gastronomie belge: le stoemp (prononcer "stoump"), cette purée qui mélange de la pomme de terre à un autre légume et à une quantité spectaculaire de beurre, et que l'on accompagne généralement de saucisse parce qu'à ce stade, on n'est plus à 2000 calories près. "Madame Chapeau" porte le nom d'n personnage du folklore local dont on peut d'ailleurs admirer la statue tout près. Et le dimanche de midi à 16h, on peut y déguster un des brunchs les plus copieux et les plus variés qu'il m'ait été donné de voir. 







Pour 25€, on a droit à une boisson chaude (café, thé Palais des Thés) ou froide (vin pour ceux qui le désirent) et un accès illimité au buffet. En sucré, nous avons particulièrement aimé les mini-viennoiseries et le pain perdu; en salé, les plats chauds délicieux: saucisses, boulettes, champignons persillés et courgettes à la crème. Il y avait également un classique assortiment froid de charcuterie, de saumon fumé, de fromages et de salades composées. 

Outre le contenu de ce buffet, qui aurait déjà amplement suffi à rassasier son homme, le serveur est régulièrement venu nous proposer des spécialités préparées sur demande par la cuisine: d'abord des oeufs brouillés nature ou à la truffe, puis le fameux stoemp qu'il aurait vraiment été dommage de ne pas goûter (au choix: carotte, poireau, chicon ou épinards), et enfin des crêpes maison. De quoi satisfaire même les appétits les plus exigeants!




Petit détail qui parachève la belgitude de l'endroit: sur les murs des toilettes sont affichés des termes de brusseleir avec leur traduction en français. Nous avons très bien mangé et nous reviendrons sûrement déguster un stoemp-saucisses seuls ou avec des invités de passage à Bruxelles. 

Rue du marché au charbon 94
1000 Bruxelles

dimanche 4 septembre 2016

Les brunchs du dimanche (44): Méert à Lille


Quand il a été question d'organiser notre week-end à Lille, j'ai demandé à Phil s'il avait des suggestions de lieux pour un brunch dominical. Méert figurait en premier sur sa liste, mais le prix m'a légèrement fait blêmir: 35€, glups. D'habitude, 25€, c'est un peu la barre psychologique que je refuse de franchir. Puis j'ai jeté un coup d'oeil au menu: ça avait l'air d'un vrai repas très copieux, contrairement à d'autres formules. Je ne doutais pas que tout serait de qualité (Méert, quoi), et si la météo était de notre côté, on pourrait profiter de la magnifique cour intérieure dallée, fleurie et équipée de parasols. Donc, après n'avoir que très peu hésité, j'ai dit banco pour Méert. 





Le jour venu, nous sortions d'un escape game réussi, et ayant à la fois fait une nuit blanche à cause de la canicule et sauté le petit-déjeuner, je mourais légèrement de faim. Nous avons eu le choix entre deux formules au même prix: une sucrée-salée, l'autre entièrement salée, et en voyant les viennoiseries maousse sur les tables voisines, je n'ai eu aucun mal à me décider. J'ai donc demandé un chocolat chaud en boisson chaude, un jus d'ananas bio en boisson froide, un croissant plutôt qu'un pain au chocolat, et l'ensemble a été servi avec de la brioche grillée, du beurre d'Echiré (dont le nom se prête si bien aux jeux de mots foireux) et de la confiture. Il y avait déjà de quoi faire...






Après ça, on nous a apporté un plat: j'avais pris l'oeuf meurette cuisiné avec des petits champignons et du lard confit, et accompagné de roquette au vinaigre balsamique ainsi que de divines petites grenailles sautées. L'autre option, choisie par Phil, était une tartine de flétan fumé façon pain perdu.





Pour terminer, tarte aux fruits (ce jour-là, abricot ou fraises) ou assiette de fromages. Je saturais un peu niveau sucre, donc la seconde possibilité fut très bienvenue pour moi - même si, au final, je n'ai pas eu assez faim pour tout terminer. 

La qualité ne nous a pas déçus, et le service - discret, rapide - était à la hauteur. J'étais tellement enchantée par le contenu de mon assiette que j'en ai oublié de photographier le décor pourtant magnifique. Du coup, si jamais vous passez à Lille, je vous conseille fortement d'aller l'admirer vous-même. Et si vous ne souhaitez pas investir dans un brunch, gâteaux et boissons sont tout aussi délicieux à l'heure du goûter (personnellement, je n'aime pas leur fameuse gaufre, mais je raffole de tout le reste, alors que je ne suis pas du tout bec sucré...)

27 rue Esquermoise
59000 Lille
Réservation conseillée pour le brunch
au 03 20 57 93 93

mercredi 24 août 2016

Les brunchs du dimanche (43): Seventy-Five




Dimanche, j'avais prévu d'aller faire le marché à Saint-Gilles et d'en profiter pour grignoter un bout dans le quartier. La météo m'a fait changer d'avis, mais j'avais quand même envie de sortir et de ne pas cuisiner mon déjeuner moi-même. Alors, je me suis rabattue sur une de nos adresses de brunchs à tester: le Seventy-Five, situé non loin de la gare Centrale et face à mon coiffeur adoré... 








Arrivés vers 13h45, nous avons eu la possibilité de nous installer soit à l'étage, très lumineux et très cosy, mais où avait lieu un mini concert, soit au rez-de-chaussée où il n'y avait personne d'autre, et comme je trouve la musique live très distrayante (mais pas au bon sens du terme) quand je mange, j'ai opté pour la seconde solution. 

La formule brunch coûte 20€; elle comprend une boisson froide à choisir (orange pressée ou Cava), une assiette salée contenant un croissant garni (option poulet, saumon ou végétarienne), un petit demi-bagel tartiné, une salade fraîcheur, des oeufs-bacon-saucisse et des pommes de terre sautées, et pour le sucré, des pancakes au caramel salé et à la chantilly. Chouchou a adoré; pour ma part, j'ai trouvé le service un poil lent et le contenu de l'assiette salée un rien juste. 





Sinon, la déco comme le personnel sont très sympathiques, et l'étage m'a paru super cosy. Je reviendrai peut-être, mais pour tester les burgers cette fois, car il paraît qu'ils sont fameux. A signaler: le Seventy-Five est aussi un bar à gin. 

Seventy-Five
Rue des Alexiens 75
1000 Bruxelles