Affichage des articles dont le libellé est Bruxelles. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Bruxelles. Afficher tous les articles

mercredi 11 juillet 2018

Resist! au Bozar





Partant de la fin des années 60, l'expo Resist! dresse un panorama des mouvements protestataires à travers le monde jusqu'à nos jours: la révolte étudiante en France au mois de mai 68, le printemps de Prague, le Cordobazo contre la dictature en Argentine, le mouvement Provo aux Pays-Bas, les manifestations anti-guerre du Vietnam  et la lutte contre la ségrégation aux Etats-Unis, pour arriver finalement à la campagne Remain anti-Brexit et à l'occupation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Elle se focalise beaucoup sur l'iconographie de la révolte, la manière dont les photographes  (essentiellement) choisissent de représenter cette dernière. Les documents nombreux et variés, parmi lesquels beaucoup de vidéos, occupent plusieurs très grandes salles où l'on peut circuler à son aise... et se casser le dos en tentant de lire titres et légendes écrits tout petit à hauteur des yeux d'un enfant de trois ans. 

Clairement, le thème est d'actualité. Ou devrais-je dire "reste d'actualité"? J'imagine que cette exposition est censée être inspirante. Pour ma part, elle a juste réussi à me déprimer. Cinquante ans - que dis-je, des siècles! qu'on proteste contre certains problèmes, et on n'est toujours pas sortis des ronces. L'esclavage puis la ségrégation ont été abolis, mais les personnes de couleur sont toujours considérées comme des citoyens de seconde zone et violentées voire abattues sans provocation par des policiers auxquels on se contente de donner une tape sur les doigts. Les droits (encore très insuffisants) qu'on tenait acquis pour les femmes sont remis en cause dans de nombreux pays dits civilisés. Le mariage pour tous gagne du terrain, mais les homosexuels demeurent des cibles jusque dans une ville soi-disant aussi tolérante que Bruxelles. Mais le pire de tout à mon sens, c'est la lutte des classes, LE domaine dans lequel la situation ne fait que s'aggraver d'année en année tandis que les riches deviennent de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres. 

Bref, une expo très intéressante, qui donne à réfléchir mais ne fait pas nécessairement du bien au moral. (Ni au dos ou aux yeux.) A la sortie, vous aurez l'occasion d'exprimer et d'afficher vos propres revendications sur un mur dédié. 





au Bozar jusqu'au 26 août 2018
Entrée tarif normal: 10€

mardi 26 juin 2018

[BRUXELLES] Escape Prod: Le secret du Manneken Pis





On avait vraiment aimé les deux premières salles d'Escape Prod, l'Evasion des Dalton et Blacksad, détective privé. Du coup, quand les organisateurs m'ont contactée pour me proposer de tester leur nouveau jeu, j'ai dit oui tout de suite. Surtout que cette fois, il ne s'agissait pas d'un escape game stricto sensu, mais d'un jeu de piste en extérieur. J'ai réuni les suspects habituels et cherché une date où on était tous libres en priant pour qu'il fasse beau ce jour-là. Et pour une fois, les dieux de la météo m'ont exaucée: dimanche, on avait un ciel légèrement couvert mais sans menace de pluie, et 18° - le temps parfait pour s'agiter sans se retrouver immédiatement en nage.

mardi 5 juin 2018

[BRUXELLES] Charlemagne Palestine: AA SSCHMMETTRROOSSPPECCTIVVE




Pour être honnête, bien qu'il se vante (très copieusement) de son talent et de sa célébrité dans la présentation de cette expo, je n'avais jamais entendu parler de Charlemagne Palestine avant que le Bozar ne décide d'exposer une rétrospective de son travail sur un demi-siècle. Cela dit, je ne peux pas précisément prétendre être au taquet en matière d'art contemporain. Ce n'est donc pas la réputation de l'artiste qui m'a intriguée et attirée, mais bien les photos des montagnes de peluches colorées qui constituent une bonne partie des installations. J'ai pensé qu'à défaut d'autre chose, ce serait très photogénique (oui, je suis superficielle; lapidez-moi à coups de nounours).

mercredi 30 mai 2018

[BRUXELLES] Eden Foodie, ça rime avec healthy





Ouvert en septembre dernier à deux pas des communautés européennes, Eden Foodie est la création de trois amis qui souhaitaient proposer un lieu où tout le monde pourrait trouver de quoi se régaler:  les gourmands comme les obsédés du fitness et du manger-sain, les carnivores comme les végétariens ou les végans, ceux qui sont toujours pressés comme ceux qui ont envie de se poser un moment au calme. Par contraste avec les autres restaurants du quartier, à la carte courte et souvent spécialisée, c'est un lieu où l'on peut venir en groupe sans se soucier des préférences de chacun - car vraiment, il y en a pour tous les goûts et tous les modes de vie. 

samedi 5 mai 2018

[BRUXELLES] Bao Bang Bang





Déjà un an et demi que Bao Bang Bang, qui propose une carte inspirée de la street food taïwanaise, a ouvert non loin de l'église de la Trinité, dans le quartier du Châtelain. Sa spécialité? Le Gua Bao, une brioche vapeur ici façonnée en forme de gueule ouverte et garnie de plein de trucs délicieux. Hier soir, nous nous sommes précipités dès l'ouverture pour goûter ça.

dimanche 22 avril 2018

Où aller admirer les jacinthes du bois de Halle manque nous coûter très, très cher





Tous les ans en cette saison, les jacinthes sauvages fleurissent au bois de Halle, formant au pied des arbres des tapis violets considérés comme une des principales attractions touristiques de Belgique. Or je ne les avais encore jamais vues, et Chouchou a désormais un blog photographie à alimenter. Nous avions donc décidé de nous rendre sur place hier, et l'endroit n'étant pas franchement desservi par les transports en commun, nous avions loué une Cambio. Pour ceux qui ne connaîtraient pas, Cambio est un système de voitures partagées que l'on prend à une station donnée et que l'on ramène à cette même station quand on a fini de l'utiliser. C'est très pratique quand on habite en ville et qu'on n'a pas l'usage quotidien d'un véhicule motorisé. 

jeudi 15 février 2018

[BRUXELLES] Une masterclass cocktails à l'hôtel Le Châtelain





J'avais tellement aimé le brunch au champagne de l'hôtel Le Châtelain, la qualité de l'accueil et les cocktails que j'étais retournée prendre au bar avec une amie quelques jours plus tard, que je n'ai pas hésité une seconde lorsqu'on m'a proposé de tester leur nouvelle masterclass cocktails. Un mardi soir, en compagnie d'une douzaine d'autres journalistes, blogueurs et instagrameurs, j'ai donc découvert leur salle à manger transformée en vaste atelier, avec des stations de travail pour deux personnes extrêmement bien équipées: alcools basiques, instruments parfois bizarres aux yeux d'une néophyte, corbeille de fruits frais, grand seau à glaçons... 

mardi 13 février 2018

[BRUXELLES] Escape Rush: Submarine bunker





Si vous avez un peu suivi nos aventures d'amateurs de l'évasion, vous avez dû vous rendre compte que les cadenas sont la plaie des joueurs chevronnés. Quand on a déjà une quarantaine de salles à son actif (et même bien avant ça), on devient nettement plus exigeant sur la qualité des scénarios et des énigmes. Alors, quand l'un des créateurs d'Escape Rush, qui a ouvert en janvier dans le quartier du cimetière d'Ixelles, m'a contactée pour me proposer de tester sa salle "high tech sans aucun cadenas", ma réponse a été aussi rapide qu'enthousiaste. Oui, oui, oui! Le temps de rameuter nos coéquipiers habituels, et quelques jours plus tard, nous débarquons dans des locaux impressionnants de par leur taille comme par le soin apporté à leur déco: ceux de l'agence Ravenswood...

jeudi 8 février 2018

[BRUXELLES] "Wonderland" au MIMA





Dimanche, nous sommes allés au MIMA, le seul musée d'art contemporain dont j'apprécie toujours les expositions (même si je trouve qu'elles manquent souvent de femmes). Cette fois, il présente le travail du duo suédois Akay & Olabo. Ceux-ci, qui refusent de se laisser photographier, pratiquent l'art de la rébellion sous toutes ses formes. Vandalisme créatif dans des lieux publics abandonnés, détournement d'objets et de concepts sont à l'honneur dans "Wonderland". Il serait presque dommage de détailler en quoi consistent exactement les installations sélectionnées, tant j'ai eu de plaisir à les découvrir sur place. Sachez juste que toutes sont interactives et hyper-ludiques, si bien que même des enfants ou des personnes généralement hermétiques à l'art contemporain devraient aimer la visite...

mardi 6 février 2018

[BRUXELLES] SemSom, le deli libanais du quartier Flagey





Depuis la semaine dernière, un deli libanais a remplacé l'ancien SUP près de la place Flagey. SemSom est une initiative de Dane, l'un des anciens propriétaires du SUP, à moitié libanais par son papa - qui est son premier client et son critique le plus sévère! Dans un décor toujours sobre où domine le bois clair, le restaurant propose un assortiment de salades, d'houmous et autres dips qui peuvent être assemblés en assiette composée, mais aussi des wraps et des manoushes - sorte de pizzas tartinées de halloumi, de zaatar ou des deux. 

jeudi 1 février 2018

[BRUXELLES] Un nouveau Bia Mara à Ixelles!




Cela fait déjà plusieurs années que nous sommes clients du Bia Mara de la Bourse: un fish and chips  à l'approvisionnement responsable qui propose un grand choix de poissons, mais aussi du poulet et même une option végétarienne, ainsi qu'une panoplie de sauces toutes plus fabuleuses les unes que les autres (personnellement, j'avoue un faible pour la mayo à l'ail et à la truffe). Malheureusement, l'endroit est un peu victime de son succès, et il faut s'armer de patience pour aller y manger au débotté un vendredi ou un samedi soir... Alors, quand j'ai été invitée à l'inauguration d'un second restaurant situé à 10 mn à pied de chez nous, je n'ai pas hésité une seconde! 

dimanche 28 janvier 2018

[BRUXELLES] La Meute, le resto à viande dont tout le monde parle




Depuis cet automne, je vois un nom revenir sans cesse dans les articles de blogueurs food et les best-of des magazines belges: celui de La Meute, le resto à viande ouvert par les propriétaires des deux Takumi (dont nous sommes des clients fidèles). Vendredi soir, nous sommes allés nous rendre compte par nous-mêmes si le buzz était justifié. 

vendredi 22 décembre 2017

[BRUXELLES] Avant-première de "Bron/broen" saison 4 au Bozar




Du 14 au 19 décembre, le Bozar accueillait "Are you series", un festival international dédié aux séries télé. Grands fans de "Bron/broen" (sans conteste ma série préférée des dix dernières années), nous ne pouvions pas manquer cette occasion de voir en avant-première les deux premiers épisodes de la saison 4 qui sera diffusée à partir du 1er janvier, mais aussi de rencontrer les deux acteurs principaux Sofia Helin et Thure Lindhart. Nous nous sommes donc inscrits sur le site pour la projection gratuite de dimanche dernier. A partir de 19h, le Bozar offrait un apéro aux participants à l'événement - enfin, le bar était payant, mais on n'allait pas chipoter. Après avoir déposé nos manteaux au vestiaire, mangé deux bouts de quiche, bu un verre de vin blanc et fait des Photomaton dans la cabine publicitaire, nous sommes allés nous installer dans la salle une demi-heure avant le début pour être sûr d'avoir de bonnes places - j'aime bien être près de l'écran au cinéma, genre au 5ème rang, et là, en plus, c'était nécessaire pour avoir de bonnes photos de l'interview d'avant la projection. 

jeudi 9 novembre 2017

[BRUXELLES] Les brunchs du dimanche (48): Le Châtelain Brussels Hotel




Une invitation à tester le brunch au champagne d'un hôtel 5, ça ne se refuse pas. "Si jamais ton amoureux n'est pas disponible pour t'accompagner, fais-moi signe", m'a dit une amie deux jours plus tôt. Ce à quoi j'ai répondu: "Oh, il a vu les photos du buffet sur leur site internet. Même mourant, il viendra." 

mardi 7 novembre 2017

[BRUXELLES] Robert Doisneau au Musée d'Ixelles



"Le baiser de l'Hôtel de ville" est sûrement l'une des photos les plus célèbres de l'histoire, et celle qui a fait connaître son auteur Robert Doisneau du grand public. Mais vous connaissez sans doute aussi "L'enfer", qui montre un policier en képi et pèlerine passant très sérieusement devant l'entrée d'un nightclub façonnée en forme de démon grimaçant, ou "Les deux frères" qui illustre l'affiche de la rétrospective que le musée d'Ixelles consacre actuellement à l'artiste. 

mardi 17 octobre 2017

[BRUXELLES] Les brunchs du dimanche (47): Lulu Home Interior




Rue du Page, dans le quartier bobo du Châtelain, se trouve un magasin de mobilier et de décoration qui possède également un espace de restauration et propose des brunchs le week-end. Le concept me plaisait suffisamment pour que je téléphone la semaine dernière afin de réserver. Mon interlocuteur m'a demandé de prévenir si jamais nous décidions de ne pas venir ou allions être en retard, "parce que vous comprenez, nous sommes assez carrés sur l'organisation". Aucun problème, je comprends très bien. 

mardi 22 août 2017

C'chicounou




Nous étions déjà fans de l'Oriento, le deuxième restaurant bruxellois du jeune chef Georges Baghdi Sar, mais nous n'avions pas encore testé son "bar à tapas libano-syrien" situé non loin de la place Flagey - une omission réparée depuis vendredi soir! 

Curieux de goûter un maximum de choses, nous avons choisi le menu dégustation pour 2 personnes comprenant 3 entrées froides, 2 entrées chaudes, 2 grillades et 2 salades pour 38€, plus une eau pétillante pour Chouchou et un verre de Syrah pour moi (d'habitude, j'évite de boire du vin rouge le soir, mais je raffole de celui-là pour son côté très parfumé et râpeux à la fois). 




Servis assez rapidement (il n'était que 19h et la salle était encore presque vide), nous nous sommes partagé des feuilles de vigne, une aubergine fumée en sauce et surtout un moutabale peu photogénique mais sublime à s'en lécher les doigts. 




Après ça, des petites saucisses boeuf-agneau piquantes (il en manque deux dans le plat, déjà englouties avant que je pense à faire une photo) et une portion généreuse de foul mdamas: des fèves à la crème de sésame et au citron, une véritable tuerie engloutie sans le moindre remords vu que, hé, les légumes secs, c'est excellent pour la santé!




Pour conclure, brochette d'agneau et gambas grillées avec leur petite salade verte. Et comme à ce stade on n'avait plus faim du tout, on s'est passés de dessert. C'était un repas excellent, et nous reviendrons volontiers chez C'chicounou. Deux bémols cependant: la salle devient assez bruyante quand elle se remplit (à partir de 19h30 ce jour-là), et le restaurant n'accepte que les paiements en liquide.

Rue de la Levure 29
1050 Bruxelles
Ouvert du lundi au samedi, de 18h à 23h

jeudi 17 août 2017

"Art is comic" au MIMA: où sont les femmes?




C'est en avril dernier, après les attaques terroristes à Bruxelles, qu'est née l'idée de cette exposition: une réponse humoristique à la haine. Le concept est merveilleux et bien exécuté, avec des artistes dont le travail met en lumière les travers de la société qui contribuent à alimenter la violence et les tourne habilement en ridicule, tout en conservant un côté généralement esthétique et accessible à tous (chose assez rare dans l'art contemporain pour être soulignée).

mardi 25 juillet 2017

"Bruxelles est un plaizier" au Bozar




Depuis 40 ans, la boutique Plaizier et ses cartes postales qui montrent la ville sous tous les angles sont une véritable institution à Bruxelles. En ce moment, on peut admirer des centaines d'entre elles au Bozar, classées par quartier ou par thème. Une bonne occasion de mesurer l'évolution architecturale de la capitale belge et de découvrir certains lieux - notamment les maisons Art Déco les moins connues. 

jeudi 13 juillet 2017

Où j'apprends à faire des cocktails à base de rhum chez Life Is Beautiful




Mardi matin, Chouchou m'annonce: "J'avais complètement oublié, mais j'ai une formation aujourd'hui, de 18h à 21h". Un peu plus tard, sur la page Facebook de mon bar à cocktails préféré, je vois qu'un désistement de dernière minute a libéré une place pour la masterclass qu'ils organisent le soir même - cette masterclass à laquelle j'avais hésité à m'inscrire parce que je suis difficile à faire bouger les soirs de semaine. C'est un signe: j'envoie aussitôt à Karoline et Harouna un message dont le contenu peut se résumer par "Moi! Moimoimoimoimoi!".