dimanche 12 janvier 2020

La semaine en bref #105




Lundi:
★ La première migraine de l'année ne se sera pas fait attendre. Je mobilise toute mon énergie pour bosser comme prévu - et après ça, j'avoue qu'il ne m'en reste ni pour aller marcher, ni même pour faire ma séance de yoga.
★ Histoire de contrebalancer, je reçois une bonne nouvelle de boulot: l'essai envoyé vendredi dernier est "très concluant"; je récupère donc une trad jeunesse courte et sympa qui vient s'insérer dans mon premier trimestre désormais bourré à craquer.
★ De joie, je commande un grand tapis bleu clair pour notre salon. Il a juste les bonnes dimensions, l'air bien moelleux, et il est soldé à -70%. Ce serait bête de ne pas en profiter.
★ Si comme moi, vous flippez à mort devant l'actualité internationale du moment, conseil d'amie: n'essayez surtout pas de regarder "Years and years". Le premier épisode n'est pas encore fini que me voilà recroquevillée en PLS autour d'une plaquette de Xanax.

Mardi:
★ Sans surprise, j'ai passé une mauvaise nuit. Mais Chouchou, lui, va passer une mauvaise journée, car il se fait un tour de reins en allant à la salle de bain.
★ Histoire de sortir un peu de la maison, je vais relire une des deux trads que je dois rendre avant la fin du mois au Léopold Café Presse le plus proche. C'est drôle: tous les gens qui papotent par deux sont dans la salle de devant, alors que dans la salle du fond, nous sommes trois nanas seules, chacune en train de bosser sur son Mac avec un air hyper concentré. Encore plus drôle: nos mecs respectifs nous rejoignent à quelques minutes d'écart.

Mercredi:
★ En allant à la Poste pour expédier un colis Momox, je remarque les sapins alignés devant les maisons de la rue derrière chez nous, et je me dis: "Zut, ça aurait fait un bon plan pour ma seconde vidéo du jour". Je me décide à redescendre en fin d'après-midi, après avoir terminé mon quota de pages: le camion du ramassage est passé entre-temps. Damned. Il va me falloir un peu de temps pour intégrer ce nouveau rituel à mon quotidien et développer les réflexes qui vont avec. 
★ "Bonjour Armalite, et meilleurs voeux pour 2020! Merci pour la relecture d'épreuves que tu as effectuée pendant les fêtes; tu trouveras ci-joint des corrections à valider pour lundi." Je, je.
★ Patreon refusant de me laisser accéder à mon ancien compte inactif depuis deux ou trois ans, je me décide à en créer un autre pour soutenir la charmante Rebecca de A clothes horse, une des Instagrameuses qui m'inspire le plus. Elle me donnerait presque des envies de nature...

Jeudi:
★ J'ai du boulot par-dessus la tête, mais je me lève tard et après m'être colletée avec les sites de la SNCF et de TUI pour tenter de planifier mes prochaines allées et venues entre Toulon et Bruxelles, je suis totalement vidée.  Du coup, je ne fous rien le matin et je dois mettre les bouchées doubles l'après-midi. Pas bravo.

Vendredi:
★ Après des semaines d'empêchements divers et variés, j'arrive enfin à me traîner jusque Chez ta mère pour le banh mi du vendredi midi. Aujourd'hui, ils n'ont que des penne aux champignons. Le frigo est vide, et je n'ai pas le temps de déjeuner dans un "vrai" resto. Je rebrousse chemin dépitée. Finalement, Chouchou rapporte des plats du Iyagi, un Coréen qu'on voulait tester depuis plusieurs mois. 
★ Pour la... 37ème fois à vue de nez, je transpire à grosses gouttes afin de remettre d'aplomb une timeline de thriller complètement foireuse, et je m'interroge: bordel, mais que foutent les éditeurs américains? Je ne parle même pas des autres incohérences du texte, aussi nombreuses que souvent flagrantes. Je pense néanmoins avoir fait du bon boulot, et j'envoie ma traduction finie à l'éditrice avec autant de satisfaction que de soulagement. 

Samedi:
★ C'est officiel: j'ai réussi à tuer une piléa. Oui, la plante qui pousse si facilement et si vite qu'on s'étonne qu'elle n'ait pas encore colonisé la lune. Il m'aura fallu presque deux ans, mais le résultat est bien là. Au fond du salon, la nouvelle monstera tremble en contemplant son avenir.
★ J'ai tellement l'habitude des meubles Ikea que je ne m'attendais pas à recevoir une table basse en kit sans trous pour les vis. Une fois de plus, c'est la seconde épouse de Chouchou qui va nous dépanner en nous prêtant sa perceuse.
★ Au Comptoir Rodin, le propriétaire nous reconnaît et nous informe qu'il a tellement aimé les photos prises par Chouchou qu'il les joint désormais à toutes ses communications officielles - par exemple, l'article sur les meilleurs brunchs de Bruxelles qui sortira bientôt dans Femme Actuelle. Crédit photo? C'est quoi ça?
★ Nous sommes très contentes de papoter avec nos amies G et D pendant que leur adorable petit garçon explore la salle, examine les couverts et tente d'escalader les sièges sans embêter personne. Si contentes que lorsque nous rentrons à la maison, il est... 16h30, quand même.
★ Non seulement l'amie suisse qui porte le même prénom que moi a déjà reçu le tablier brodé, mais elle a tenu sa promesse de se photographier nue avec. Oboï. Je ne pensais pas que ce cadeau pourri me procurerait tant d'authentique joie. 

Dimanche:
★ Une navette Bruxelles-Charleroi + un vol Charleroi-Hyères réservé il y a une semaine + un taxi Hyères-Monpatelin m'auront coûté 80€, soit le même prix qu'un billet de train Bruxelles-Toulon pris des mois à l'avance. J'ai gagné sur le temps de trajet, et au lieu de m'émerveiller en voyant la mer apparaître sur la droite à Cassis, je me suis émerveillée en voyant les marais salants et la côte se découper en contrebas à l'atterrissage. L'un dans l'autre, pas une mauvaise opération.
★ Non seulement l'URSSAF m'a envoyé un appel de cotisations comme si j'étais encore en BNC alors que je ne le suis plus depuis 3 ans, mais elle l'a envoyé au nom de... mon ex-mari, dont je suis divorcée depuis 22 ans (et dont je n'avais de toute façon jamais pris le nom). Je ne sais même pas par quel miracle ce courrier a atterri dans ma boîte à lettres. Mon facteur doit être devin.
★ En échange du tablier brodé, mon amie suisse m'a envoyé douze plaques de chocolat protégées par une couche anti-incontinence. Propre, a-t-elle néanmoins eu la bonté de préciser dans le petit mot d'accompagnement. J'attends avec impatience Noël 2020 pour échanger mon prochain cadeau pourri contre une meule d'Etivaz que je n'aurai pas le droit de manger.

4 commentaires:

Méghane a dit…

Deux ans pour une plante, ce n'est pas si mal... En plus ça permet de changer la déco de temps en temps.

Crédit photo, ah bon, faut payer ? Et puis quoi encore, photographe, c'est pas un métier. N'importe qui peut le faire, ça prend deux secondes avec un téléphone. (Ceci est de ironie !)

Nathou a dit…

Ah bah moi aussi la serie years and years a été traumatisante. Je n'ai pas pu regarder au delà d'un épisode... je frissonne encore 3 mois après...

Elo a dit…

Eeeeh moi aussi, moi aussi, moi aussi j'ai tué un pilea! Deux, même!

Ness a dit…

Je suis toujours en questionnement sur la façon de prendre soin de la pilea offerte par Gasparde. Elle semble occupée de s’épanouir et de dépérir en même temps. Je suis troublée et complètement incohérente et dubitative dans les soins que je lui procure du coup. Ce qui ne doit pas aider. Le suspens est intense.