jeudi 23 mai 2019

[MUNICH] Où notre séjour commence plutôt bien




L'avion depuis Bruxelles était deux fois plus cher, le train sera deux fois plus long mais je m'en fous: j'aime prendre le train, et les ICE sont super confortables - bien plus qu'un TGV pour des prix nettement inférieurs. En plus, j'ai de quoi m'occuper: le dernier Flow, le dernier Respire, et un super roman jeunesse entamé hier soir que je n'ai pas pu me résoudre à abandonner jusqu'à mon retour même si ça m'obligeait à le trimballer en version papier. La campagne allemande qui défile par la fenêtre est pas mal jolie aussi, avec ses bosquets touffus et ses bourgades aux maisons pimpantes toutes bien rangées. Correspondance tranquille à Francfort, mais 40 mn de retard à l'arrivée. 

Nous achetons une carte de métro sur l'appli des transports en commun locaux. 2,80€ le trajet, ce n'est pas précisément de nature à décourager l'emploi de la bagnole, mais bref. Trois stations plus loin, nous émergeons en face de notre Air BnB. La logeuse hyper sympathique nous fait une visite guidée des lieux avant d'empoigner son énorme valise et de partir en week-end au bord du lac de Constance. Son appartement est tarabiscoté et peu lumineux, avec des plafonds assez bas, mais très bien équipé. Le grand lit, notamment, paraît hyper confortable. Je sais que ça n'est guère favorable aux rapprochements amoureux, mais je kiffe le système germano-scandinave qui colle deux matelas de lits jumeaux pour en faire un grand et donne à chaque dormeur sa petite couette individuelle.




Comme il est déjà tard, nous ressortons aussitôt pour nous mettre en quête d'un endroit où dîner. Le quartier visiblement résidentiel a un charme fou avec ses nombreux espaces verts, ses larges rues pourvues de belles pistes cyclables et ses façades rouge pétant, orange vif, rose tendre, jaune pâle, vert amande ou crème discret d'une propreté impeccable. Nous tournons un peu en quête d'un bavarois abordable qui ne semble pas exister dans le coin et finissons par jeter notre dévolu sur un asiatique bien noté sur Trip Advisor. Chouchou hésite entre un bun vit (des nouilles de riz au canard croustillant) et un ga sot lac (du poulet à la sauce cacahouète). Comme il choisit toujours mieux que moi, je lui propose qu'on prenne les deux et qu'on partage. 




Mon mojito au gingembre contient deux fois plus d'alcool que les cocktails de n'importe quel restaurant bruxellois, et je suis déjà d'excellente humeur quand nos plats arrivent sur la table. La sauce aux cacahouètes est à se rouler par terre, le canard parfaitement cuit, et nous nous régalons pour une addition tout à fait raisonnable. Bonne pioche. Nous rentrons à l'appartement et passons la fin de la soirée à surfer sur nos laptops respectifs. J'écris à M&M sur Messenger: "Au premier coup d'oeil, je comprends que vous ne regrettiez pas Bruxelles". Fatiguée, je file me coucher à 23h30. Et oui, ce lit est aussi confortable qu'il en a l'air. 

2 commentaires:

Méghane a dit…

En plus d'avoir fait du bien à ta carte bancaire, le train est bien mieux pour la planète que l'avion ^^

Quel est donc le nom de ce restaurant qui fait de fabuleuses nouilles au canard croustillant ? Je serai à Munich dans 2 semaines, et s'il n'est pas trop loin de notre appart' ça me tenterait bien. La dernière fois que nous avons été à Munich, l'un des meilleurs restaurants que nous avions fait était un vietnamien (le "Anh-Thu"). Sinon dans le centre, nous avons bien aimé le "ZWICKL", et le midi les prix étaient plutôt raisonnables :)

Passe un bon séjour !

ARMALITE a dit…

@Méghane: c'est le Hanoi, dans Humboldtstrasse. Merci!