jeudi 8 novembre 2018

Yoga With Adriene: mon coup de foudre bien-être



La vidéo d'Halloween 

Développer une pratique quotidienne du yoga est un de mes objectifs récurrents depuis des années, mais aussi un de ceux qui se dérobent à moi le plus obstinément. J'ai pris mon premier cours en salle il y a plus de 20 ans, et depuis, je n'ai pratiqué que de manière sporadique, alors même que je suis absolument convaincue des bienfaits du yoga - dans l'absolu mais surtout pour moi. Physiquement, je sais que ça m'aide à préserver ma souplesse articulaire, à dénouer les tensions induites par mon mode de vie ultra-sédentaire et les nombreuses heures passées chaque jour assise devant un ordinateur, et que même si les types de yoga que j'affectionne ne sont pas les plus toniques, ils sollicitent un peu ma musculature et contribuent à renforcer mon core. Mais la vraie magie du yoga, c'est ce qu'il me fait mentalement: il me rappelle de respirer profondément, apaise mes angoisses, me permet de prendre du recul vis-à-vis de mes soucis, ramène mon esprit dans une réalité aussi concrète qu'immédiate et le reconnecte à mon corps.

Puisque le yoga me fait tant de bien, pourquoi ai-je tant de mal à le pratiquer régulièrement? Pour plein de raisons, mais essentiellement parce que les cours en salle sont chers à Bruxelles, et que je n'en ai aucun de facilement accessible à Monpatelin. Par chance, de nos jours, on peut trouver des tonnes de cours gratuits en ligne. Certes, pratiquer seule demande plus de motivation; en contrepartie, pas de contraintes horaire, pas de temps de trajet, pas d'autres élèves à supporter autour de soi. Mais pour avoir exploré des tas de sites, j'ai du mal à trouver des profs dont j'aime le style; la plupart d'entre eux se prennent terriblement au sérieux et me soûlent avec leur blabla spirituel, quand ils ne m'endorment pas d'entrée de jeu avec leur voix monocorde. Du coup, je n'ai jamais réussi à m'astreindre à la discipline pourtant peu exigeante a priori de 20 mn de yoga par jour. Ou plutôt: je n'avais jamais réussi jusqu'à ce que je découvre la chaîne YouTube d'Adriene. 

C'est arrivé tout à fait par hasard. Originaire du Texas, Adriene faisait une tournée en Europe, et une de mes contacts Facebook a laissé un commentaire qui a fait apparaître l'annonce sur mon fil. J'ai jeté un coup d'oeil sur les cours de la dame. Ca avait l'air... très frais, et je me suis dit qu'il faudrait que je tente à l'occasion. L'occasion s'est présentée peu de temps après. J'étais seule à Monpatelin, dans un état mental assez pitoyable, à ruminer mes idées les plus noires depuis une vingtaine d'années. Tellement mal que j'aurais fait n'importe quoi pour sortir de mon propre cerveau. Je suis allée passer en revue les centaines de cours disponibles sur la chaîne d'Adriene, et un des tout premiers dont l'intitulé m'a sauté aux yeux s'appelait "No fear yoga" (yoga contre la peur). Je l'ai lancé sans conviction. 38 minutes plus tard, j'avais fini ma séance et je respirais déjà mieux. Mes problèmes n'étaient pas du tout résolus, mais je pouvais les considérer plus sereinement, en me sentant davantage de taille à les surmonter. 

Depuis ce fameux jeudi il y a quelques semaines, je fais au moins une séance quotidienne avec Adriene - parfois deux. Et je ne considère pas ça comme une corvée nécessaire à rayer de ma To Do List, mais comme un des meilleurs moments de ma journée. Parce que contrairement à tous ses collègues compétents mais ultra-chiants, Adriene est un vrai rayon de soleil, toujours joyeuse et gentiment déconnante. Elle parle beaucoup, ce qui en rebutera sûrement certains, mais moi, j'adore ses bavardages pendant le cours. Je suis toujours curieuse d'entendre ce qu'elle va trouver à raconter pendant telle ou telle séance. Son approche du yoga est joueuse et détendue, pas du tout intimidante même pour des débutants (ce qui ne signifie pas qu'il n'y a pas moyen de bien transpirer selon les thèmes!). 

Et sa personnalité n'est pas son seul atout. Bien qu'elle semble avoir environ 12 ans et demi, sa chaîne YouTube a déjà plusieurs années d'ancienneté et rassemble une quantité phénoménale de vidéos. Moi qui déteste la répétition, en la découvrant à ce stade, je peux sans problème changer chaque fois! Yoga With Adriene offre plusieurs programmes de 30 jours (idéal quand on ne veut pas se casser la tête), ainsi que des tonnes de séances spécialisées: pour assouplir ou renforcer telle ou telle partie du corps, pour remédier à différentes sortes de douleurs, pour donner un certain type d'énergie ou combattre certains problèmes mentaux... De quoi que j'aie besoin à un moment donné, je trouve toujours une vidéo qui me correspond. Et niveau longueur, il y a de tout aussi: les séances plus courtes font à peine 7 mn; la plupart d'entre elles tournent entre 20 et 40. Et, oui, c'est bien assez pour faire une vraie différence dans mon bien-être général. "A little goes a long way", répète souvent Adriene de manière très déculpabilisante. Soit en gros: même en n'investissant que peu de temps, on peut obtenir des résultats. Et le pire, c'est que je suis toujours déçue quand les vidéos courtes se terminent, capable de m'en refaire une autre dans la foulée. 

Dans l'absolu, je ne suis pas quelqu'un qui aime bouger. Pourtant je sais que j'en ai besoin, non seulement pour entretenir ma forme physique, mais aussi parce que l'exercice est la première chose qu'on prescrit aux angoissés chroniques (et aux dépressifs, me semble-t-il) afin de les aider à s'extraire de leur marasme mental. J'ai toujours été assez dubitative jusqu'ici, mais quelques semaines de cours avec Adriene m'ont suffi à me rendre compte combien ça pouvait être bénéfique pour moi. Je me sens déjà tellement mieux dans mon corps et dans ma tête! Du coup, outre les 20 mn de yoga quotidiennes, je viens de me fixer un objectif très spécifique:  épouser Adriene malgré mon surpoids, maîtriser un équilibre sur les bras et le headstand d'ici l'été prochain. Stay tuned

6 commentaires:

Anne a dit…

Ça donne très envie d'aller jeter un œil à ces vidéos.
Mais j'ai bien peur que mon niveau minable en anglais soit le principal frein ...

rosaannoma a dit…

Merci d'avoir partagé cette chaîne. Je viens de passer 1h à la regarder et c'est tout à fait dans l'esprit que je cherchais.
Dans le genre, les vidéos de recettes vegan en 5 minutes de The Happy Pear ont complètement dédramatisées et rendues joyeuses les assiettes vegan à la maison (meme si on rajoute un oeuf ou de la vraie crème)

Emmanuelle Berger a dit…

J’aimerai aussi me mettre au yoga mais les cours en salle sont très chers ...
Ces cours sont ils accessibles aux non anglophones (ou tout petit niveau) ?
Merci de tous ces partages !

ARMALITE a dit…

@Emmanuelle: Adriene a une élocution très claire, mais il y a quand même tout un vocabulaire spécifique à l'anatomie et aux mouvements du yoga... Le mieux c'est que tu écoutes le début d'une vidéo pour te faire une idée.

Carole Lombaire a dit…

J'adore Adriene ! Je l'ai découverte au début de l'année, et j'ai été convaincue par son recul, son lâcher prise, et sa bienveillance. Je ne pratique pas aussi souvent que je le souhaiterais, mais chaque séance me fait un bien fou - et contrairement à toi, j'aime bien répéter souvent les mêmes pour pouvoir mesurer mes progrès ! (Ou pas, selon les semaines)

Kana a dit…

merci d'en avoir parlé sur Instagram, je suis allée voir et je suis au jour 3 d'un programme de 30 jours :-)