lundi 23 juillet 2018

La semaine en bref #29





Lundi: 
 Deux morts, plusieurs blessés, des centaines de femmes sexuellement agressées dans la foule, des centre-ville paralysés toute une soirée et des dégâts matériels à n'en plus finir... Ah elle est belle, la liesse populaire. 
Une heure de chat vidéo avec Isa pour causer boulot - je trouve ça nettement plus agréable que le téléphone!

Mardi:
 Fidèle à la tradition, sortir faire la fin des soldes et n'acheter que des trucs pas soldés; en l'occurrence, un sweat gris brodé de piments chez A.S. Adventure et une robe à motif poulpes chez Look 50's. Et puis trouver aussi un parfait cadeau d'anniversaire pour une amie qui n'est pas du tout née en été, si bien qu'il risque fort de se transformer en cadeau de non-anniversaire - après tout, ça fait plaisir aussi de recevoir des trucs le reste de l'année.
 Sunalee et moi voulions tester un nouveau bar à cocktails, le Pacific. Il fait 50° dans la salle non climatisée, la déco indus' est stylée mais pas du tout confortable, la musique hurle et il n'y a pas encore de carte. Bon ben tant pis, on va se rabattre sur le De Haus et son canapé à ressorts.
 Je suis toujours en deuil de la cour de derrière, si agréable en été, que le 2ème Elément a transformée en salle fermée, mais leur boeuf à l'ail et au poivre reste une vraie tuerie. Par contre, le dessert était superflu; j'aurais dû faire l'impasse.

Mercredi:
 Cette nuit, j'ai apparemment été confondue avec un buffet à volonté par un escadron de moustiques. Ou un seul spécimen méthodique et déterminé. En plus, la chaleur m'a réveillée vers 4h et je n'ai pas réussi à me rendormir avant 5h30. Groumpf.
 Le truc suggéré par la conseillère Chronopost la semaine dernière fonctionne bel et bien: pour qu'un colis ne reparte pas à l'expéditeur au bout de 8 jours, il faut repousser la date de seconde présentation de semaine en semaine jusqu'à ce qu'on puisse le réceptionner en personne. Sur leur site internet, ça prend moins d'une minute.
 Franchement, ça m'agace de devoir fournir mon avis d'imposition à ma banque, comme si elle me faisait une fleur en acceptant de recevoir mon argent sorti d'on ne sait trop où et de le faire travailler pour son propre profit tout en me facturant un maximum de frais.

Jeudi:
 Un déjeuner avec Sophie-Grosquick, c'est toujours un feu d'artifice d'absurdités qui, depuis 12 ans que je la connais, finissent par me sembler parfaitement évidentes. C'est aussi une rare occasion d'employer mon humour le plus noir en sachant que mon interlocutrice ne va pas me regarder de travers.

Vendredi:
 Bonne nouvelle: les lunettes commandées chez Polette il y a deux semaines sont déjà arrivées. Mauvaise nouvelle: Chouchou n'est pas à la maison et le facteur ne veut pas me les donner car c'est un envoi recommandé. Il faudra donc attendre lundi pour aller les chercher à la Poste.
 J'ai presque fini cette trad que la nouvelle éditrice m'a commandée il y a un mois et demi, et toujours pas le moindre contrat dans ma boîte à lettres (ni d'à-valoir sur mon compte en banque, du coup). C'est usant.

Samedi:
 Pour la fête nationale belge, nous allons passer la journée à... Lille avec Phil et Stef. Aller en Ouibus, avec trois pintades dont les bavardages nous soûlent pendant tout le trajet et un accident sur la rocade qui nous fait arriver 25 mn plus tard que prévu.
 Nous voulions aller manger chez La Luck, un board game café qui affiche "brunch samedi et dimanche" sur son site internet. Mais en arrivant sur place, nous découvrons que le samedi, ils n'ouvrent pas avant 15h. Du coup, nous nous rabattons un peu au hasard sur le resto Tamper - et le hasard fait bien les choses, car leur brunch est aussi copieux que délicieux. Billet à venir.
 Malgré la déconvenue du Baroudeur vert ravagé par la pluie écossaise, je craque pour une petite sacoche carmin chez Paul Marius après avoir vérifié que mon iPad tient dedans. Je ne raffole pas du système de fermeture (des boucles chiantes à faire et défaire), mais niveau format, ce modèle est vraiment idéal pour moi.
 Il y a 2 ans, on avait adoré "Dans la planque d'Ali". On teste donc "Opération Polonium", la seconde salle d'escape game d'Omega Agency. Ca se passe dans un sous-sol extrêmement humide où l'air ne circule pas. Et comme on court dans tous les sens pour tenter de résoudre des énigmes ultra-difficiles, je finis par ne plus arriver à respirer. Prise de malaise, je sors avant la fin et pique une énorme crise de nerfs.
 Phil et Stef ayant eu la politesse de ne pas s'enfuir en courant et de m'assurer que péter les plombs, ça arrive à tout le monde - en fait non, mais c'est gentil d'essayer de me réconforter -, nous allons nous remettre de nos émotions au salon de thé Elisabeth. Je n'ai pas très faim après le brunch monstrueux de tout à l'heure, mais je partage quand même une tranche d'un délicieux cake pistache-framboise avec Chouchou.
 Avant de prendre le train du retour à Bruxelles (qui aura 20 mn de retard, comme toujours...), nous passons au Marks & Spencer de Lille Flandres. Pas de scones au cheddar hélas, mais nos plats indiens habituels et un morceau du blacksticks blue que j'adore.

Dimanche:
 Encore assez secouée par ma mauvaise expérience d'hier. J'ai les cordes vocales irritées, les mollets douloureux d'avoir fait près de 25000 pas en sandales, une énorme ampoule crevée sous chaque talon et un sentiment d'humiliation persistant. Du coup, ma journée est très peu productive.

3 commentaires:

Isabelle Pernot a dit…

C'était un plaisir de papoter avec toi, et je pense à toi tous les jours, du coup ;) Plein de bisous, en espérant que tu te remets de la mauvaise expérience de samedi. Oui, je t'assure, ça arrive à tout le monde de péter les plombs <3

FraiseDesBois a dit…

Je confirme ça arrive à tout le monde, et c'est plutôt sain, même si épuisant

ARMALITE a dit…

@IsabellePernot: Mais ça ne devrait pas m'arriver à MOI, tu comprends? :-D
@FraiseDesBois: Oui, ça m'a vidée, j'ai mis deux jours à m'en remettre physiquement, je ne m'attendais pas à ça.