vendredi 15 juin 2018

[ECOSSE] Où un pirate nous conduit à bon port





Après une mauvaise nuit, nous pique-niquons dans notre chambre et nous mettons en route vers 9h30.  En faisant marche arrière pour sortir du parking, nous entendons un "crac" de mauvais aloi: nous venons de heurter un muret très bas que le radar de recul ne nous a pas signalé. C'est juste du plastique griffé et fendu sur quelques centimètres au-dessus d'un feu arrière et nous avons une assurance illimitée, mais tout de même, ça ajoute à la pression déjà élevée de cette journée. 

Nous passons rendre les clés au château d'Inverlochy. J'explique poliment tous les problèmes que nous avons rencontrés, mais la réceptionniste se contente de me dire qu'elle est désolée avant de me réclamer quand même la totalité du prix de la chambre. J'avoue que ça me reste un peu en travers de la gorge et que je ne vais pas être tendre sur TripAdvisor. Mais pour l'instant, nous avons des préoccupations plus pressantes. Comme prévu par la météo, il pleut très fort avec de violentes rafales. Pour ne pas trop fatiguer Chouchou qui est seul à conduire, nous décidons de reporter à notre trajet retour le crochet par le viaduc de Glenfinnan et de nous mettre directement en route pour l'île de Skye. Tant pis pour les visites: notre seul objectif de la journée sera d'atteindre notre Air B'n'B vivants. 

Vous trouvez que nous manquons d'ambition? C'est parce que clairement, vous n'êtes pas dans la voiture avec nous. Au début, tout se passe raisonnablement bien. Les conditions météo sont merdiques, mais Chouchou gère, et la beauté des paysages que nous traversons nous rassérène pas mal. Des cascades nourries par la pluie battante dévalent les pentes verdoyantes de part et d'autre de la route; ça ne rend pas grand-chose en photo mais ça se grave très joliment sur les rétines. A un moment, nous devons nous ranger sur le côté droit de la route pour laisser passer un convoi de cinq camions qui transportent chacun un morceau d'éolienne; c'est assez impressionnant. 

Les choses commencent à se gâter en fin de matinée. Chouchou a de plus en plus de mal à supporter sa lentille droite; il s'arrête une première fois pour la rincer et la remettre, puis une deuxième pour ôter ses deux lentilles et les remplacer par ses lunettes. Raison probable? Une capsule de lessive liquide qui a explosé dans sa trousse de toilette, contaminant ses lentilles. Il s'en était aperçu dès notre arrivée à Glasgow et avait nettoyé les dégâts, mais pas tout à fait assez bien visiblement. Les minutes passent; son oeil irrité est de plus en plus rouge, gonflé et larmoyant. Bientôt, nous devons nous arrêter tous les quarts d'heure pour qu'il puisse le nettoyer avec mes cotons démaquillants et mon eau micellaire. Notre trajet du jour devait durer 2h50, et au bout de ce laps de temps, nous n'avons même pas encore atteint le pont de l'île de Skye qui marque la moitié du trajet. L'important n'étant pas d'aller vite mais bien d'arriver entiers, nous faisons une pause non-prévue au château Eilean Donan pour reposer Chouchou et prendre quelques photos. 





Afin de récupérer un peu du temps perdu, nous renonçons à faire une pause-déjeuner digne de ce nom et grignotons des trucs de chez M&S dans la voiture. Juste avant d'atteindre le Skye Bridge, nous traversons une agglomération pourvue d'une pharmacie. Chouchou s'achète un nettoyant oculaire et un paquet de Kleenex. Malgré ça, il souffre de plus en plus et y voit de moins en moins. Quand nous entamons enfin la traversée de l'île, il est si mal en point que même moi, je conduirais mieux que ça. Sauf que je n'ai pas emporté mon permis et que je ne suis pas assurée sur notre véhicule de location. Nous multiplions les arrêts et avançons à une allure d'escargot sur des routes où il est souvent impossible de doubler, si bien que les autochtones se retrouvent coincés derrière nous. Chouchou s'excuse de m'imposer ça; je m'excuse d'être un boulet infichu de le remplacer. On est tous les deux mortifiés mais on ne se tient pas responsables mutuellement, c'est déjà ça de gagné pour l'ambiance. Bref, la traversée de Skye qui devait prendre une heure nous en demande trois, très très éprouvantes de surcroît. Je joue les copilotes de mon mieux, en me maudissant d'avoir eu l'idée de ce road trip.





7h après notre départ de Fort William, nous arrivons lessivés (c'est le cas de le dire...) à notre Air B'n'B du jour. Et là, première satisfaction de la journée: l'endroit est sublime, une éco-maison conçue par un couple de dames anglaises un peu plus âgées que nous. Le studio que nous occuperons cette nuit est pourvue d'une grande baie vitrée sol-plafond qui donne sur le bord du loch s'étendant en contrebas. La vue est sublime, et nos hôtesses adorables, en plus de nous avoir fourni un frigo rempli à ras bord de charcuterie, de fromage, d'oeufs, de confiture et autres aliments froids, ainsi qu'une corbeille de fruits frais, nous demandent si nous voulons de quoi préparer un repas chaud - par exemple, des pâtes et du chou-fleur de leur jardin. Non, merci, un pique-nique nous conviendra très bien, mais on apprécie beaucoup l'intention (surtout en pensant à l'appart' Air B'n'B de Lisbonne dont le propriétaire nous avait fourni deux rouleaux de PQ pour 8 jours et pas même un torchon pour essuyer la vaisselle).




Chouchou n'étant plus en état de conduire et devant en priorité reposer son oeil, nous renonçons à pousser jusqu'au phare de Neist Point qui figurait à l'origine sur notre programme du jour. Par contre, nous nous apercevons que la tannerie Skyeskyns que je souhaitais visiter se trouve à... 300 mètres de notre logement. Nous partons donc à pied, en nous dépêchant car il reste à peine plus d'une demi-heure avant la fermeture. C'est trop tard pour la visite guidée, mais la boutique est encore ouverte. Après avoir hésité entre une peau d'agneau gris clair (qui ira mieux avec la déco actuelle de ma chambre) et une brun foncé (moins salissante et plus versatile à long terme, car j'ai bien l'intention de la garder très longtemps), je finis par opter pour une gris foncé, non sans avoir soupiré devant une gris clair frisée aussi douce que de la soie - mais importée de Scandinavie et coûtant £275, glups. A £49, la mienne reste un achat des plus raisonnables pour sa qualité. Je craquerais bien aussi pour un pull car il y en a de magnifiques, mais ce serait hors budget et je ne me vois pas le laver à la main après chaque utilisation. 






Nous rentrons au studio Taigh Glas où je confectionne un bandeau à Chouchou avec mon foulard pour reposer son oeil. L'état de ce dernier s'améliore rapidement, et après avoir craint de devoir passer la journée de demain à courir après une consultation médicale, nous nous mettons au lit rassurés. Il est 23h, la nuit tombe à peine, nous sommes dans un endroit magnifique et nous tâcherons de nous rattraper demain des difficultés d'aujourd'hui! 






6 commentaires:

Ladypops a dit…

Quelle aventure ! Si l'oeil de chouchou l'embête encore, n'hésitez pas à rincer son oeil avec du thé noir tiède, c'est mieux que l'eau micellaire et en plus ça décongestionne l'oeil.
Je vous souhaite une fin de séjour plus reposante. Malgré tout, vos photos font rêver et me rappelle un peu l'Islande. Vous êtes dans un endroit magnifique. On vous envoie des bisous.

Cécile de Brest a dit…

J'hésitais grandement pour nos vacances été 2019 (oui, j'aime bien planifier trèèèèèèèès à l'avance, c'est limite maladif chez moi)entre retourner en Irlande (voyage de l'an passé dont je ne me suis toujours pas remise) et aller en Ecosse, tu viens de me convaincre (même si tes photos ressemblent beaucoup à celles que j'ai pu prendre dans le Connemara), cela a l'air splendide !
J'espère que tout va mieux pour Chouchou, c'est un héros !

katell a dit…

Ah l'Ecosse çà se mérite! un peu trop pour ma part (j'y suis allée il y a qqs années en famille, avec mon zhom et mes filles, petites) ...ses routes c'est la cata! il n'y avait que des passing place rendant tous les trajets interminables!
Ton mari n'avait pas une paire de lunettes?

Anonyme a dit…

Une journée mi figue mi raisin mais votre logement à l'air bien agréable ;)
Bisous Nad :)

MadeleineMiranda a dit…

Ohlàlà, pauvre Chouchou! J'espère qu'il va mieux à présent. Je trouve qu'il y a souvent quelque chose qui ne va pas lorsqu'on est en vacances... En espérant que le reste du séjour soit plus calme! Les paysages sont magnifiques, ça me donne envie de retourner en Écosse :)

ARMALITE a dit…

@Ladypops: Je note le truc du thé noir, mais sur la route on en a rarement sous la main, alors que l'eau micellaire était dans ma trousse de toilette!
@Cécile de Brest: Oui, je pense que l'Ecosse te plairait. Et oui aussi, Chouchou est un héros, et il a eu plein de bisous pour son exploit!
@Katell: Si, c'est comme ça qu'on a fini le trajet! Mais l'oeil était déjà bien atteint...
@Nad: Il était carrément fabuleux...
@Madeleine Miranda: Disons que dès qu'on sort de ce qu'on connaît bien, les risques de cafouillage se multiplient fatalement. Mais ça peut faire de bons souvenirs a posteriori!