mardi 5 juin 2018

[BRUXELLES] Charlemagne Palestine: AA SSCHMMETTRROOSSPPECCTIVVE




Pour être honnête, bien qu'il se vante (très copieusement) de son talent et de sa célébrité dans la présentation de cette expo, je n'avais jamais entendu parler de Charlemagne Palestine avant que le Bozar ne décide d'exposer une rétrospective de son travail sur un demi-siècle. Cela dit, je ne peux pas précisément prétendre être au taquet en matière d'art contemporain. Ce n'est donc pas la réputation de l'artiste qui m'a intriguée et attirée, mais bien les photos des montagnes de peluches colorées qui constituent une bonne partie des installations. J'ai pensé qu'à défaut d'autre chose, ce serait très photogénique (oui, je suis superficielle; lapidez-moi à coups de nounours).







Du coup, je laisse à Charlemagne Palestine le soin de vous expliquer lui-même sa vision: "Dans la rotonde qui accueille mon exposition CharleWorld, il y a mon propre piano Bösendorf Imperial,,,,, inventé en 1909 pour le pianiste et compositeur Ferruccio Busoni, qui a 9 notes de plus que tous les autres,,,,,!! (Lui) et son petit neveu, le Yamaha Baby Grand, sont présentés comme vous ne les avez jamais vus,,, décorés comme un Temple Totémique et Animiste Sacré d'une civilisation nirvanique inconnue, couverts de centaines de divinités animales,,, et de balles magiques de couleur, suspendues au-dessus de ces peluches, le tout recouvert de tissus et de guirlandes sacrées dans une mer de couleurs et de splendeurs."  

Ici la Brigade de la Ponctuation, nous vous demandons de bien vouloir rendre le stock de virgules que vous détenez en otage et forcez à se reproduire abusivement.

On peut également admirer "des études de flèches, de sons et de mouvements", "des objets sculpturaux en papier froissé", ainsi que "des performances sur support vidéo", le tout constituant "une chorégraphie en trois dimensions où les CharleMusics/CharleSounds dialoguent de salle en salle avec les CharleObjets".

Mec, je sais pas ce que tu fumes, mais c'est de la bonne. 




Charlemagne Palestine: AA SSCHMMETTRROOSSPPECCTIVVE
jusqu'au 26 août 2018
Tarif normal: 8€
Rue Ravenstein 23
1000 Bruxelles

4 commentaires:

elmaya a dit…

Je suis des plus réfractaires à l’art contemporain, mais là, j’avoue, ça a le mérite de mettre de bonne humeur ! Comme tu dis, « c’est de la bonne » ! :-)

Sunalee a dit…

Je connaissais Charlemagne Palestine, mais surtout par ses disques, que je n'ai d'ailleurs jamais écoutés en entier. Je note pour l'expo, je suis sûre que ça pourra me plaire !

Isabelle Pernot a dit…

Cette expo me paraît très spéciale et très éloignée de mes goûts, contrairement à ta robe qui te va à ravir, si je peux me permettre !

Gasparde a dit…

Je ne suis toujours pas emballée par l'art contemporain je crois. Et puis il fait de "l'art" avec les virgules et les points d'exclamation dans sa description, et ça pique...