mercredi 16 mai 2018

A toutes jambes





Même quand j'étais plus jeune, bien plus légère et vaguement plus conforme aux canons de beauté en vigueur, il y a une partie de mon corps que j'ai toujours détestée: mes jambes. 

Trop courtes par rapport à mon buste, et beaucoup trop dodues quel que soit le nombre d'heures consacrées à faire du sport chaque semaine. De la rétention d'eau, une mauvaise circulation sanguine. Des mollets dont la circonférence ahurissante m'a toujours interdit le port des bottes au genou (et même celui de certaines bottines). Des cuisses entre lesquelles je n'ai jamais vu passer le moindre rai de lumière, et à cause desquelles je suis obligée de prendre des collants taille L qui tirebouchonnent sur mes chevilles épaisses. Bien sûr, de la cellulite partout. Une peau très blanche qui rougit sans bronzer, et sur laquelle se détachent bien mes poils très foncés. Un petit grain de beauté noir un peu traître, planqué derrière le genou droit. Cerise sur le gâteau: un accident de ski qui a fragilisé ledit genou, le rendant inapte à garder la position seiza chère aux yogis et aux pratiquants d'arts martiaux ou à soutenir le trot d'un cheval plus de trois minutes sans me fendre le coccyx.

Aujourd'hui, mes jambes sont toujours aussi vilaines, mais en plus de ça, j'arbore désormais une magnifique paire d'ailes de chauve-souris (dites aussi "bras bloblotants") et un ventre en constante expansion (vivement la ménopause!). Et je vous ai parlé de mon menton parti élever des chèvres dans le Larzac l'année de mes 40 ans, et qu'on n'a jamais revu depuis? Bref, c'est l'ensemble de mon corps qui n'est plus du tout présentable, à en croire les mannequins prépubères taille 32 que j'aperçois régulièrement en couverture des magazines féminins. 

Mais mes jambes ont le bon goût de ne pas avoir coché la case " enclines aux varices". Surtout, elles me portent vaillamment depuis 47 ans. Elles ont arpenté plein de beaux endroits, et tout ce que j'espère, c'est qu'elles continueront à me porter encore longtemps et à me faire découvrir des tas d'autres endroits. Elles ne sont peut-être pas esthétiques, mais elles sont fonctionnelles. Du coup, j'ai fait la paix avec elles. 

...Juste pas au point de les prendre en photo dans le bon sens pour illustrer ce billet. 

7 commentaires:

Elodie a dit…

J'ai failli pleurer en lisant ton billet, la vache....

Mes jambes et moi, on n'a jamais été copines... je suis mince, mais mes cuisses toujours trop dodues, bourrées de cellulite ; vilaine peau, flasques, molles, malgré le sport...
Cicatrisées en plus, raccommodées, vissées, recousues.... Pas belles à voir. ET pourtant, en lisant ton article je me dis que moi aussi, malgré tout cela, mes jambes me portent vaillamment et que je devrais peut-être enfin me réconcilier un peu avec l'image qu'elles me renvoient dans le miroir... Merci

elmaya a dit…

Merci pour l’éclat de rire final !

Anonyme a dit…

Qu'est-ce que je me reconnais dans ce billet ! Merci.
Bientôt 42 ans et enfin en paix avec mon corps ;)
Bisous Nad :)

Roulio a dit…

Le cliché est sexy. (et pourtant, les dames ne sont point my cup of tea ^^).

Anonyme a dit…

Pourtant elles sont super sexy, des cuisses en passant par les pieds et ces jolis orteils

Carrie Myself a dit…

Idem ici; probleme de circulation, jambes lourdes, cellulite, des poteaux au niveau des mollets (qui semblent parfois éclater...), des cuisses dodues malgre: natation intense, gym, drainage lymphatique, radiofréquence, MLS (morpholiposculpture faite par un Docteur réputée a Dalhem), bref j'en pleure car certes elles m'aident a marcher mais parfois avec souffrance. Et depuis maintenant un peu plus d'un je prends des bas, pas des collants de contention. Bas bien moins pénibles que les collants et j'évite les chaussettes qui me coupent les chevilles et/ou sous les genoux.....
J'avais fait une photo de mes jambes dans le meme sens que toi aussi lors d'un billet! ;)

George Smiley a dit…

Ton article est très mignon et la photo aussi ! :) Tant mieux pour celles qui ont des "belles" jambes (si tant est que ça veuille dire quelque chose) mais je ne suis pas sure que ça oblige celles qui n'en ont pas à être si complexées...Maintenant que j'ai dépassé la trentaine, quand je vais courir, je met mon short : on voit ma cellulite, mes vergetures derrière les genoux (le must ça !), le gras sous le genou, mes poils car je ne m'épile pas toujours...et je m'en fous !!!!!