mardi 3 avril 2018

[BELGIQUE] Les cabanes de Rensiwez





Depuis des années, je rêvais de passer une nuit dans une cabane. Mon plan originel impliquait que la cabane en question soit perchée dans un arbre pour coller à un vieux fantasme d'enfant, mais en effectuant des recherches sur internet, j'ai eu le coup de foudre pour les cabanes de Rensiwez dont l'aménagement me semblait beaucoup plus attirant que celui de toutes les cabanes dans un arbre accessibles depuis Bruxelles. Pour mon anniversaire, je me suis donc décidée à réserver - et en m'y prenant un mois à l'avance, pour un lundi soir hors saison touristique, la seule cabane encore disponible sur le site était la Thalia. J'aurais préféré une de celles équipées d'un bain nordique ou mieux encore, d'un sauna, mais je tenais à la date. Donc, en avant pour la Thalia et deux petits déjeuners à base de produits du cru. Montant total de la facture: 160€. 




Nous nous sommes mis en route vers 14h30 avec la voiture gentiment prêtée par la maman de Chouchou: Rensiwez est inaccessible en train ou autres transports en commun, et prendre une Cambio pour 24h et un tel kilométrage revenait dans les 120€... Une heure de grandes routes toutes droites passant par des patelins aux noms improbables tels que Sinsin ou Waha, puis une demi-heure de lacets dans ce que les Belges nomment avec un peu d'exagération des montagnes et que les Suisses considèreraient comme de légères buttes, et peu avant 17h, nous débarquions à l'accueil du site. Puis, munis de nos clés, nous sommes montés à pied jusqu'à la Thalia et nous y avons rapidement déposé nos affaires avant de partir faire le tour des lieux. On était passés à l'heure d'été la veille, et par chance, la pluie que prédisait la météo ne semblait pas décidée à tomber, ce qui nous a offert d'excellentes conditions pour faire plein de jolies photos. 






D'autres photos sur le nouveau blog de Chouchou

Retour à la Thalia pour y passer une soirée douillette. Chouchou a allumé un feu dans le poêle à bois; le chauffage électrique seul aurait été tout à fait suffisant, mais j'aime tellement les feux de bois que je n'allais pas laisser passer cette occasion! Pour le dîner, nous avions apporté un pique-nique froid: charcuterie, fromage, pains, assortiments de légumes crus et de dips, le tout arrosé d'une bouteille de bon Merlot. Le coin cuisine était équipé d'un frigo mais aussi d'une plaque et de casseroles; nous aurions donc pu nous préparer un plat chaud, mais la flemme l'a emporté. Après avoir débarrassé, nous nous sommes installés dans le mini canapé deux places devant le feu et j'ai passé la soirée à lire tranquillement entre deux coups de fil de ma famille. On n'entendait pas très bien au téléphone, mais ça pouvait encore aller. En revanche, pas de wifi même si Chouchou n'a pas pu s'empêcher de surfer sur son iPhone avec sa 4G. Moi, juste pour une soirée, l'isolement m'allait très bien. 




Nous avons passé une bonne nuit dans le lit king size, presque trop grand pour nous qui dormons dans un 140 à la maison. Le lendemain matin, Chouchou a dû descendre à l'accueil chercher le panier contenant nos petits déjeuners, puis préparer le thé (qui n'était pas bon du tout) et faire cuire les oeufs fournis crus. C'était le seul petit couac de mon point de vue: je pensais que le petit déjeuner nous serait apporté sur place comme c'est le cas dans beaucoup d'autres cabanes de ce type, et qu'on pourrait traîner au chaud et en pyjama jusqu'à l'heure de se préparer pour partir. Parmi la liste de produits du cru, nous avions choisi le jambon fumé, qui était fabuleusement bon, et le fromage de chèvre, qui était très fort et dont chacun de nous n'a mangé qu'une seule bouchée en grimaçant. Donc, si c'était à refaire, j'apporterais notre petit déjeuner de la même façon que nous avions apporté notre dîner de la veille. Après ça, nous avons pris un bain dans la chouette baignoire-baquet en bois - mais nous n'avons pas pu nous laver, car aucun savon ou gel douche n'était fourni, ce que je n'avais pas vu dans la liste des fournitures communiquée au moment de ma réservation. Puis nous sommes allés rendre les clés à 11h tapantes, l'heure du check out pour toutes les cabanes. 

Bilan de l'expérience: j'ai adoré la cabane avec son intérieur de type scandinave - bois blond et minimalisme douillet. Moi qui suis fan de petits espaces bien aménagés contenant juste le nécessaire, je crois que j'aurais pu vivre là à l'année à condition qu'on m'installe le wifi. Les seules légères critiques que j'aurais à faire: les toilettes sont vraiment exiguës pour les plus d'1m75 (dont nous ne faisons pas partie), et ça manque un peu de lumière naturelle (mais j'imagine que plus de fenêtres compromettrait l'isolation). En revanche, le tout début du printemps n'était sans doute pas le meilleur moment pour visiter le site de Rensiwez, qui doit être beaucoup plus beau quand les arbres ne sont pas dépouillés de leurs feuilles, ou alors carrément au coeur de l'hiver avec de la neige partout. Les amateurs de randonnée et de sport en extérieur trouveront de quoi s'amuser dans le coin; quant à moi, une nuit m'a suffi pour trouver ce que j'étais venue chercher. 

Moulin de Rensiwez 1
6663 Houffalize
Belgique

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour, j'habite près de l'Aqua lodge dans le même style mais sur l'eau. Près de Maredsous. Tu pourrais aimer, je pense :)
Ariane

Gasparde a dit…

Je devrais peut-être regarder tout de suite les prix, si je voulais y aller fin octobre ;)