dimanche 8 avril 2018

La semaine en bref #14





Lundi: 
Malgré les travaux dans le centre et le jour férié, une grande partie des commerces monpatelinois sont ouverts aujourd'hui, ce qui m'évitera de me nourrir de vieux machins Picard fossilisés. 
★ Y'a pas que chez Chouconut que je suis considérée comme une bonne cliente: ma fleuriste m'envoie me servir directement dans son frigo pendant qu'elle emballe la plante de la dame avant moi. "Y'a du monde aujourd'hui, ça fait plaisir, j'ai pas sacrifié mon jour de congé pour rien", se réjouit-elle avant de me féliciter: "Vous avez repéré ma seule botte de tulipes doubles; il fallait avoir l'oeil!" (Cela dit, je n'ai pas fait une affaire: quelques jours plus tard, les tulipes doubles vireront au marron sans s'être ouvertes.)

Mardi:
★ Puisque j'ai dû me rendre à Toulon pour un échange de billet à la gare SNCF - étrangement déserte en ce premier jour de grève - et que la météo est très agréable aujourd'hui, profitons-en pour acheter deux-trois bouquins et aller lire le premier d'une traite au Chantilly, où le serveur a fini par me repérer et me gratifie désormais systématiquement d'un demi-sourire. Décidément, la fidélité a du bon.
★ Mes exemplaires de traductrice de "La forme de l'eau" sont arrivés à Bruxelles et, merveilleuse coïncidence, Chouchou qui était sur liste d'attente a finalement réussi à avoir une place pour la masterclass de Guillermo del Toro pendant le BIFFF. "Tu veux que j'essaie de t'en faire dédicacer un?" me propose-t-il. NON PEUT-ETRE.

Mercredi
★ En fin de journée, sur une échelle allant de "Je suis tellement zen que ce soir, je vais manger deux feuilles de salade sans sauce assise sur un tapis à clous" à "Je suis tellement vénère qu'il va falloir une pizza tartiflette/choucroute pour faire redescendre ma tension en-dessous de 37", je suis à: "Là, j'ai besoin de deux pains au lait et une barre de chocolat Milka pour le goûter, suivis par un bon bain chaud".
★ A côté du stress généré par mes mésaventures ferroviaires, j'ai néanmoins deux bonnes surprises: un colis arrivé en mon absence, et qui aurait dû repartir au Canada depuis une semaine, a été oublié dans un recoin de la Poste de Monpatelin si bien que je peux quand même le récupérer; et une lectrice qui ne m'avait jamais envoyé d'enveloppe dans le cadre du swap papeterie organisé il y a 3 ans m'écrit que pour se rattraper, elle me fait livrer le coffret de thé Pirate mentionné dans mon billet du matin.

Jeudi:
★  Je viens de passer le niveau 3 000 à Candy Crush. Non, ne dites rien.

Vendredi:
★  En longeant le port, je tombe sur la frégate l'Hermione qui fait escale à Toulon. Une belle occasion de photographier autre chose que mon assiette ou mes pieds!
★  Premier cocktail glacé de l'année avec Gaby, qui m'offre pour mon anniversaire une mignonne broche confectionnée par ses soins. Quand nous quittons la terrasse du Chamo, je crois reconnaître à une table quelqu'une qui a beaucoup compté dans ma vie mais que je n'ai pas vue depuis 20 ans. Je m'arrête, hésite. Elle passe la main dans ses cheveux avec un geste si caractéristique que je n'ai plus aucun doute - c'est bien elle. Mais je ne suis pas seule, et je n'ai pas envie de devoir résumer 20 ans de ma vie en quinze secondes, alors je m'éloigne sans l'aborder. Toulon est pour moi plein de fantômes; certains sont même encore vivants.
★  En passant place du Globe, je découvre la boutique créative/galerie temporaire L'éphémère, qui expose jusqu'à la fin du mois une flopée de jeunes créateurs dans une délicieuse ambiance de cabinet de curiosités. Je craque pour une mini shadow box de Céline Chevrel et une céramique bleue d'inspiration marine signée Mélanie Broglio. Et si j'avais eu un budget illimité, une des petites boîtes anatomiques mélangeant papier découpé et broderie ne m'aurait pas déplu!
★  Après avoir croisé et bavardé brièvement avec Kiki et Titou (qui a l'air en forme, ça fait plaisir), je vais dîner aux Tables de la Fontaine avec Fleur. Je n'avais pas mangé de blanquette de veau depuis une éternité, et j'aime beaucoup cet endroit. Pour la qualité de sa cuisine - 21 pommes par tarte Tatin! - et la chaleur de son accueil, il n'a pas volé sa deuxième place au classement Trip Advisor des restos toulonnais.

Samedi:
★  Quelque part dans ma résidence, un chien aboie sans interruption pendant toute la matinée. Des pensées peu charitables que je préfère ne pas détailler ici me traversent l'esprit fugitivement (l'espace de 4h environ).
★  Je me rattrape en passant le reste de la journée à bloguer et à dévorer un roman jeunesse frais comme un bonbon à la menthe.
★  Déçue par le trimestriel américain Bella Grace Magazine dont je viens de recevoir mon premier numéro après avoir hésité à m'abonner pendant deux ans à cause du prix. Comme je m'en doutais d'après leur Instagram, les photos sont très jolies, mais rédactionnellement, c'est le vide absolu: des articles fournis par des contributrices extérieures (apparemment non rémunérées...) qui font à peine 2/3 paragraphes, et des tas de pages blanches où la lectrice est censée noter ses propres réflexions. J'aurais mieux fait de m'abstenir.

Dimanche:
★  La dame du primeur et moi bitchons longuement sur les banquiers, ces voleurs. Ca ne diminue pas nos frais injustifiés, mais ça soulage un peu.
★  Est-il normal qu'une femme approchant tout doucement de la ménopause fantasme à mort sur ceci? C'est pas pour moi que je demande, c'est pour une amie.

2 commentaires:

Gasparde a dit…

J'adore ce que fait Céline Chevrel, c'est vraiment très beau !

ARMALITE a dit…

@Gasparde: Je me doutais que ça te plairait! :-)