vendredi 27 avril 2018

[AMSTERDAM] Tales & Spirits





Outre les musées et les escape games, j'ai depuis quelques années un nouveau centre d'intérêt quand je visite une grande ville: les bars à cocktails. Et pour Amsterdam, je n'ai même pas eu de recherches à faire puisque Gasparde m'avait recommandé le Tales & Spirits, situé à moins de dix minutes de marche de la gare centrale. C'est donc là que nous avons terminé notre day trip de mercredi...




Première impression; la salle est assez petite mais très jolie avec ses murs en brique nue, ses poutres apparentes et ses lustres en cristal. Un hôte très stylé nous accueille, nous débarrasse de nos manteaux et nous demande où nous souhaitons nous installer. Nous choisissons une table près de la fenêtre qui donne sur la petite terrasse, et tout en grignotant quelques chips de légumes accompagnées d'une confiture d'ananas, je me plonge dans la découverte du menu. 





Et quel menu! Des dizaines et des dizaines de cocktails tous plus originaux les uns que les autres, avec des prix qui commencent à 8,50€ et montent jusqu'à 50, la moyenne se situant entre 12 et 15. Beaucoup de créations maison aux noms évocateurs et à la composition détaillée, parfait pour les gens difficiles comme moi. Le choix n'est pas simple pour autant. J'hésite entre le Body & soul, le What about Bob? et le Pretty in Pink. Incapable de me décider, je fais signe à l'hôte et lui dis: "Ces trois-là me tentent beaucoup; lequel donnerait le mieux sur Instagram?". Mort de rire, il se tourne vers le barman. Celui-ci marmonne qu'il est allergique aux réseaux sociaux, mais que Bob lui semble assez esthétique. Va pour Bob.




Moui. Bob (que je reçois avec une eau minérale offerte par la maison) est sympa, mais sans plus. Les cocktails du LIB sont tous mille fois plus photogéniques. Mais bon, l'important, c'est le goût. Et sur ce point, j'ai une drôle de surprise. Comment un mélange de gin, d'élixir de pomme verte, de sirop de verveine, de Cocchi Americano et de blanc d'oeuf peut-il à ce point goûter la rose - que je déteste? Je pose la question au serveur, qui lève les sourcils d'un air surpris et se contente de me dire qu'on a tous des papilles différentes et que je confonds peut-être avec les flocons de framboise sur le dessus. Je me retiens de lui dire que probablement pas, vu que j'adore la framboise. Bref, le mystère reste entier et je suis déçue par mon premier choix. Chouchou, lui, se déclare ravi par sa limonade maison Victoria (à la rhubarbe et à un tas d'autres trucs), au point qu'il reprend la même quand je décide de commander un second cocktail pour me rattraper. 




Mon second choix se porte sur le Body & Soul à base de saké, de vin de prune, de gingembre, de yuzu, de bitter de pamplemousse et de deux-trois autres ingrédients que j'ai oubliés. Je reçois une étrange petite coupelle en céramique noire et un avertissement: il y a une pierre blanche dans le fond, je ne dois pas mordre dedans si je tiens à l'intégrité de ma dentition. Euh... d'accord. J'aurais bien aimé savoir pourquoi la pierre, mais je suis si surprise que je ne pense pas à poser la question. Je goûte, et mes papilles qui se sont rétractées sous l'assaut du goût de rose font un bond de joie. Ah oui, ça, c'est drôlement bon, et ça ne ressemble à rien de ce que j'ai déjà testé.

Pour accompagner ce second cocktail, nous avons choisi de délicieuses crevettes façon tempura parmi un menu de bricoles apéro toutes très alléchantes. Si j'avais du temps, un budget illimité et une résistance à l'alcool bien supérieure, je squatterais jusqu'à la fermeture pour tester un maximum de choses. Comme l'heure du retour approche, on va en rester là pour cette fois - mais l'endroit est beau, l'accueil parfait, et la carte à tomber à la renverse. On reviendra, c'est certain!

Lijnbaanssteeg 5-7
Amsterdam 1012
Ouvert du mardi au dimanche à partir de 17h30

Aucun commentaire: