samedi 28 avril 2018

[AMSTERDAM] Chocolàtl





Mercredi en fin d'après-midi, nous traînions un peu au hasard dans le Jordan quand nous sommes tombés sur une boutique de chocolat devant laquelle un panneau à la craie claironnait: "ENTREZ GOUTER NOTRE FABULEUX CHOCOLAT CHAUD". Je me suis dit, pourquoi pas, il ne fait pas une chaleur torride et ça fera une occasion de se poser cinq minutes. Je ne me doutais pas que nous allions vivre une expérience aussi instructive que délicieuse...




Au milieu de tablettes en provenance du monde entier, aux emballages si beaux qu'on les achèterait presque rien que pour ça, le propriétaire (vraisemblablement anglais d'après son accent) nous a proposé une dégustation pour déterminer le type de chocolat que nous préfèrerions. Le chocolat se déguste avec les cinq sens, nous a-t-il affirmé. Il nous a donné un petit palet en nous demandant de le décrire, puis de le humer, de le casser en deux en prêtant attention au bruit produit, puis de laisser fondre la première moitié sur le bout de notre langue, puis de mâcher et d'avaler la seconde moitié aussi vite que possible en prêtant attention aux différences de goût. Nous avons répété l'expérience plusieurs fois avant d'arrêter notre choix: moi pour un chocolat assez doux en provenance de Sao Tomé, auquel j'ai demandé que le monsieur m'ajoute une pointe de piment, et Chouchou pour un chocolat plus corsé de Madagascar. 




Après nous avoir expliqué quelles étaient les particularités des chocolats de tel et tel pays, et quel rôle jouait le pourcentage de beurre de cacao ajouté (plus il y en a, plus c'est doux et plus ça fond vite), le propriétaire s'est affairé devant son petit fourneau avec un fouet miniature. Quelques minutes plus tard, il nous a apporté deux petites tasses au contenu de teintes visiblement différentes, accompagnées d'un petit biscuit à damier. Chouchou ayant fait une coulure sur sa tasse en la déplaçant sur la table, il a aussitôt proposé de la remplacer, mais Chouchou s'est écrié: "Surtout pas, ce sera plus intéressant visuellement sur Instagram!". Bien qu'un peu interloqué, le monsieur n'a pas protesté et s'est retiré derrière son comptoir en nous laissant savourer nos chocolats. 

Il va sans dire que nous nous sommes régalés. Même si nous n'y connaissons pas grand-chose en matière de chocolat, la différence entre ce que nous buvions et le chocolat chaud moyen de brasserie sautait littéralement aux papilles. Et tout ça pour 3 malheureux euros par personne! Ca va devenir difficile de payer presque le double pour du Benco à l'eau chaude sur Paris. J'aurais volontiers bavardé encore avec le propriétaire, et peut-être demandé à Chouchou de le photographier pour cet article, mais entre-temps, d'autres clients étaient entrés dans la boutique et il était fort occupé à les renseigner. Nous nous sommes donc éclipsés après avoir très chaleureusement remercié pour ce petit moment de grâce gustative. 

Hazenstraat 25a
Amsterdam 1016
Ouvert du mardi au dimanche

2 commentaires:

Anonyme a dit…

J'ai tellement, tellement envie de retourner à Amsterdam...

Mélusine

Didinou a dit…

Tu écris vraiment bien! On a l'impression d'y être... et maintenant j'ai envie de chocolat 😉