lundi 30 avril 2018

Avril 2018




Lectures d'Avril 2018





ROMANS/RECITS
- Ink, iron and glass (Gwendolyn Clare) ♥︎♥︎♥︎♥︎♥︎
- Hanna (Laurence Peyrin) ♥︎♥︎♥︎
- Quatre murs et un toit (Camille Anseaume) ♥︎♥︎♥︎
- Millésime 54 (Antoine Laurain) ♥︎♥︎♥︎
- J'ai égaré la lune (Erwan Ji) ♥︎♥︎♥︎♥︎♥︎
- The seven husbands of Evelyn Hugo (Taylor Jenkins Reid) ♥︎♥︎♥︎
- A library of lemons (Jo Cotterill) ♥︎♥︎♥︎
- J'ai avalé un arc-en-ciel (Erwan Ji) ♥︎♥︎♥︎
- Le souper des maléfices (Christophe Arleston)
- The parentations (Kate Mayfield) ♥︎♥︎
- Poste restante à Locmaria (Lorraine Fouchet) ♥︎♥︎♥︎
- Anastasia Krupnik (Lois Lowry) ♥︎♥︎♥︎
- The last equation of Isaac Severy (Nova Jacobs) ♥︎♥︎♥︎♥︎
- La saison des feux (Celeste Ng) ♥︎♥︎♥︎♥︎
- Pourquoi Tokyo? (Agathe Parmentier) ♥︎
- Après la fin (Sarah Moss) ♥︎♥︎♥︎♥︎
- Le voyage de Simon Morley (Jack Finney)
- Une île trop loin (Annika Thor)
- The astonishing colour of after (Emily X.R. Pan) ♥︎♥︎♥︎
- Cueilleuse de thé (Jeanne-Marie Sauvage-Avit) ♥︎♥︎
- La cartographe et autres nouvelles (Tove Jansson)
- Lightning strikes: death on Willow Pond (Ned Crabb) ♥︎♥︎

BEDE/MANGA
- La trilogie de la Citadelle 2: Rives d'automne (Anne Opotowsky/Angie Hoffmeister) ♥︎♥︎♥︎♥︎
- Les petits riens T8: Tout est à sa place dans ce chaos exponentiel (Lewis Trondheim) ♥︎♥︎♥︎♥︎
- La valise (G. Amalric/D. Ranville/M. Schmitt Giordano) ♥︎♥︎♥︎
- Les petites distances (Camille Benyamina/Véronique Cazot) ♥︎♥︎
- Chaque jour Dracula (Loïc Clément/Clément Lefèvre) ♥︎♥︎♥︎♥︎
- L'atelier des sorciers T1 (Kamome Shirahama) ♥︎♥︎♥︎
- Sous les bouclettes (Gudule/Mélaka) ♥︎♥︎♥︎♥︎

DIVERS
- On disait (Pascal Leclerq/Paul Mahoux) ♥︎♥︎♥︎♥︎
- Maisons autour du monde (Mia Cassany/Paula Blumen) ♥︎♥︎♥︎♥︎
- Rosalie et le langage des plantes (Fanny Ducassé) ♥︎♥︎♥︎♥︎
- Ainsi de suite (Sophie Calle) ♥︎♥︎♥︎♥︎

dimanche 29 avril 2018

La semaine en bref #17





Lundi:
★ Le sarrasin grillé dans la soupe froide carottes-agrumes, j'aime pas du tout. Heureusement que j'avais prévu une tresse au chocolat en dessert, ça rattrape un peu le coup. 
★ "La casa de papel", c'est l'exemple-type de la série objectivement pas terrible et néanmoins très addictive. Un peu comme un paquet de chips: c'est pas subtil, mais c'est gras et ça croustille, donc on continue à en manger tant qu'il en reste au fond du sachet.

Les conversations absurdes #29





MOI: Cette photo, tu l'as eue en faisant une rafale? 
CHOUCHOU: Oui. Il y avait 37 prises de vue et j'ai choisi celle où tu avais l'allure la plus, euh, légère. 
MOI (tristement): Oui, je sais, j'ai la démarche gracieuse d'un stormtrooper. Mais c'est difficile d'instiller une saine terreur dans le coeur des populations civiles en se la jouant sylphide évanescente, tu vois. 
CHOUCHOU (acquiesçant sagement): Je vois, oui.

samedi 28 avril 2018

[AMSTERDAM] Chocolàtl





Mercredi en fin d'après-midi, nous traînions un peu au hasard dans le Jordan quand nous sommes tombés sur une boutique de chocolat devant laquelle un panneau à la craie claironnait: "ENTREZ GOUTER NOTRE FABULEUX CHOCOLAT CHAUD". Je me suis dit, pourquoi pas, il ne fait pas une chaleur torride et ça fera une occasion de se poser cinq minutes. Je ne me doutais pas que nous allions vivre une expérience aussi instructive que délicieuse...

vendredi 27 avril 2018

[AMSTERDAM] Tales & Spirits





Outre les musées et les escape games, j'ai depuis quelques années un nouveau centre d'intérêt quand je visite une grande ville: les bars à cocktails. Et pour Amsterdam, je n'ai même pas eu de recherches à faire puisque Gasparde m'avait recommandé le Tales & Spirits, situé à moins de dix minutes de marche de la gare centrale. C'est donc là que nous avons terminé notre day trip de mercredi...

jeudi 26 avril 2018

[AMSTERDAM] Questomatica: Arcade Invasion





Il y a un an et demi, nous avions eu un gros coup de coeur pour "Wake up", une des meilleures salles d'escape parmi la cinquantaine que nous avons testées à travers toute l'Europe. Nous nous étions juré de revenir à Amsterdam pour jouer la seconde salle de Questomatica, dont le thème nous paraissait tout aussi original et prometteur. Hier, nous avons mis notre menace à exécution...

mercredi 25 avril 2018

Les conversations absurdes #28


CHOUCHOU: J'aurais cru que tu serais une Instax Girl, mais tu ne t'es presque jamais servi de l'appareil que tu as acheté au Japon. 
MOI: Non, les photos sont moches et impermanentes, ça me soûle. 
CHOUCHOU: Si tu étais une fâmâpoâl, tu pourrais vendre les Instax de toi très cher, et ce sont tes clients qui se débrouilleraient avec leur impermanence. 
MOI: ...Toujours pas, non, mais un point pour l'originalité de l'argument.

mardi 24 avril 2018

Ce qui me fait rire





L'autre soir, apprenant que les Nuls me laissaient de marbre autant que les Monty Python ou les Deschiens et que je ne supportais pas Florence Foresti, quelqu'un m'a demandé: "Mais qu'est-ce qui te fait rire, alors?" Bonne question. Je suis globalement mauvais public pour les comédies et les spectacles humoristiques, mais en cherchant bien, j'ai quand même réussi à compiler une petite liste.

lundi 23 avril 2018

La semaine en bref #16





Lundi:
La semaine commence bien: ma grande copine B. m'annonce qu'elle part chez Le Seuil et que bien sûr, on continuera à bosser ensemble une fois qu'elle sera là-bas. Du coup, en plus d'être ravie pour elle, je suis ravie pour moi.
 Journée relecture au Living Room avec du cake à la poire et une délicieuse salade pois chiches rôtis/shiitake. J'envoie ma trad à l'éditrice avec quelques palpitations: c'est la première fois que je travaille pour elle, j'ai adoré le bouquin, il me semble avoir fait du bon boulot et j'espère qu'elle sera du même avis que moi.
 Je rentre à travers le parc Léopold. Les saules pleureurs sont couverts de feuilles vert tendre; un étudiant dort allongé au bord de la mare; de petites fleurs violettes se balancent dans la brise: youpi, c'est le printemps!

dimanche 22 avril 2018

Où aller admirer les jacinthes du bois de Halle manque nous coûter très, très cher





Tous les ans en cette saison, les jacinthes sauvages fleurissent au bois de Halle, formant au pied des arbres des tapis violets considérés comme une des principales attractions touristiques de Belgique. Or je ne les avais encore jamais vues, et Chouchou a désormais un blog photographie à alimenter. Nous avions donc décidé de nous rendre sur place hier, et l'endroit n'étant pas franchement desservi par les transports en commun, nous avions loué une Cambio. Pour ceux qui ne connaîtraient pas, Cambio est un système de voitures partagées que l'on prend à une station donnée et que l'on ramène à cette même station quand on a fini de l'utiliser. C'est très pratique quand on habite en ville et qu'on n'a pas l'usage quotidien d'un véhicule motorisé. 

mercredi 18 avril 2018

Revue de presse internet - avril 2018






Vous voulez vérifier ce que Google et Facebook savent de vous? Spoiler: c'est super flippant.

L'avenir incertain du travail à l'ère de la 4ème révolution industrielle.

Lettre d'une militante: "La solidarité n'est pas un délit".

"L'effet Matilda", ou le phénomène de la minimisation des découvertes faites par les femmes scientifiques.

Même si elle n'aborde que l'une des deux raisons pour lesquelles l'homéopathie semble efficace, cette petite vidéo est tout à fait claire et édifiante.

Une infographie super bien faite pour démontrer l'intérêt de privilégier les circuits alimentaires courts.

Intéressant et amusant: une carte du monde avec la signification littérale du nom de chaque pays. (en anglais)

22 ambassadeurs recommandent LE livre à lire avant de visiter leur pays(en anglais)

lundi 16 avril 2018

Où je règle leur compte aux flocons de neige





Longtemps j'ai été une petite conne. 

Bon, j'avais des excuses. A 8 ans j'étais en CM1; on me faisait passer des tests de QI et en voyant le résultat, on débattait pour savoir si on m'envoyait dans une école spéciale surdoués à Nice ou si on me faisait sauter une troisième classe et rentrer en 6ème l'année d'après. J'avais un physique ingrat, zéro aptitude sociale et pas davantage de dispositions artistiques ou sportives; du coup, tout ma jeunesse, je n'ai été valorisée que pour mon intelligence soi-disant hors normes. Un conditionnement très peu propice au développement d'une saine humilité. 

dimanche 15 avril 2018

La semaine en bref #15





Lundi + Mardi:
★ Je bosse et j'angoisse. Du moins cela me rend-il prolifique, tant pour ma trad que pour mon blog. 

mercredi 11 avril 2018

Conseils à mon Moi futur pour surmonter le stress de ce printemps





Chère Moi de demain, des jours et des semaines qui vont suivre,

Depuis un mois, tu connais pas mal de déboires liés à la gestion de tes déplacements. Il y a d'abord eu la découverte que Chouchou s'était trompé en prenant vos billets de train pour Paris, environ une heure avant le départ. Puis la grève des cheminots qui, bien que tu la soutiennes absolument, t'a obligée à un gymkhana compliqué et stressant au possible, que tu devras recommencer au minimum le mois prochain. Par réverbération, tu as failli faire un malaise en payant les billets d'avion pour Hong Kong et Singapour et en imaginant tout ce qui pourrait merder d'ici fin septembre pour foutre en l'air ce voyage ruineux. D'autant que tu n'es même pas certaine d'avoir encore du boulot après fin mai (tu as de bonnes raisons d'espérer que tu trouveras quelque chose d'ici là, mais tu es du genre à ne pas considérer la peau de l'ours comme vendue avant d'avoir encaissé le chèque). A côté de ça, tu te retrouves cette année dans une situation fiscalement bâtarde qui t'oblige à payer tes charges sociales en double pendant 16 mois, qui t'a donné des sueurs froides en remplissant ta déclaration Agessa et qui t'en donnera de bien pires encore quand tu devras déclarer tes revenus de l'an dernier au Trésor Public d'ici début juin. 

Bref, nerveusement parlant, tu es au bout de ta vie. 

mardi 10 avril 2018

Mon anti bucket list




(Autrement dit: les choses qui pourraient être des objectifs pour d'autres gens mais que, pour ma part, je veux surtout ne jamais, JAMAIS faire dans ma vie)

dimanche 8 avril 2018

La semaine en bref #14





Lundi: 
Malgré les travaux dans le centre et le jour férié, une grande partie des commerces monpatelinois sont ouverts aujourd'hui, ce qui m'évitera de me nourrir de vieux machins Picard fossilisés. 
★ Y'a pas que chez Chouconut que je suis considérée comme une bonne cliente: ma fleuriste m'envoie me servir directement dans son frigo pendant qu'elle emballe la plante de la dame avant moi. "Y'a du monde aujourd'hui, ça fait plaisir, j'ai pas sacrifié mon jour de congé pour rien", se réjouit-elle avant de me féliciter: "Vous avez repéré ma seule botte de tulipes doubles; il fallait avoir l'oeil!" (Cela dit, je n'ai pas fait une affaire: quelques jours plus tard, les tulipes doubles vireront au marron sans s'être ouvertes.)

samedi 7 avril 2018

La vie est trop courte





pour repasser alors qu'il suffit d'acheter des vêtements avec un peu d'élasthane
pour se forcer à finir un livre qu'on n'aime pas
pour se prendre la tête avec des détails
pour fréquenter des gens qui nous gonflent
pour se torturer à essayer de correspondre aux canons de beauté en vigueur
pour se priver de manger ce dont on a très envie
pour remettre à demain ce qui nous ferait vraiment plaisir aujourd'hui
pour ne pas utiliser la belle vaisselle de peur de l'abîmer
pour décider qu'on sera heureux quand on aura un meilleur salaire/un(e) partenaire/un nouvel appart'
pour attendre que les conditions soient idéales avant de se lancer
pour la remplir de choses à faire au point de n'avoir plus le loisir d'en savourer aucune
pour ne pas prendre le temps de prendre le temps
pour étouffer nos pulsions bienveillantes de crainte qu'elles soient mal reçues
pour ne pas faire des gens qu'on aime une priorité
pour ne pas écouter la petite voix en nous qui sait très bien de quoi on a envie et besoin
pour répondre "oui" alors que tout en nous crie "non"
pour ruminer des rancoeurs ou se laisser bouffer par des regrets
pour se résigner à subir ce qui peut être changé
pour courir après une perfection insaisissable
pour ne pas s'aimer soi-même

jeudi 5 avril 2018

Le homard




Au commencement j'étais molle. 

Dans tous les sens du terme. 

Physiquement, une petite chose blanche et dodue, dont ni la coupe de cheveux ultra-courte imposée par sa mère, ni la mode disgracieuse des années 70 ne venaient arranger la face de poisson-lune. 

Emotionnellement, une créature peu intéressée par les autres et sans défense aucune face à eux, pleurnicharde en diable qui exécrait tout effort physique et ne respirait que le nez dans ses bouquins. 

Si j'avais pu grandir dans une bulle, tout se serait très bien passé. 

mercredi 4 avril 2018

Mésaventures ferroviaires (2)





Autant vous prévenir tout de suite: ce billet n'aura sans doute pas grand intérêt sauf pour les gens qui sont embêtés pour circuler pendant la grève de la SNCF. C'est pour eux que je relate mon expérience, en espérant que ça pourra leur servir!

Or donc. Mon plan initial pour la semaine prochaine était le suivant: faire Toulon-Aix-en-Provence le jeudi matin, passer la journée à Aix avec mon amie Isa, dormir sur place dans un joli hôtel et repartir le lendemain pour monter à Bruxelles avec un combo TGV Aix-Paris puis Thalys Paris-Bruxelles. Problème: le vendredi sera un jour de grève où on s'attend à ce que très peu de TGV circulent, surtout sur l'axe Sud-Est, et je ne voulais pas me retrouver coincée à Aix une deuxième voire une troisième nuit sans hébergement. Donc, j'ai présenté mes excuses à Isa et lui ai dit que ça ne serait que partie remise, puis j'ai entrepris de déplacer mon Aix-Bruxelles du vendredi au jeudi histoire de faire Toulon-Bruxelles dans la journée.

Envies d'avril




mardi 3 avril 2018

[BELGIQUE] Les cabanes de Rensiwez





Depuis des années, je rêvais de passer une nuit dans une cabane. Mon plan originel impliquait que la cabane en question soit perchée dans un arbre pour coller à un vieux fantasme d'enfant, mais en effectuant des recherches sur internet, j'ai eu le coup de foudre pour les cabanes de Rensiwez dont l'aménagement me semblait beaucoup plus attirant que celui de toutes les cabanes dans un arbre accessibles depuis Bruxelles. Pour mon anniversaire, je me suis donc décidée à réserver - et en m'y prenant un mois à l'avance, pour un lundi soir hors saison touristique, la seule cabane encore disponible sur le site était la Thalia. J'aurais préféré une de celles équipées d'un bain nordique ou mieux encore, d'un sauna, mais je tenais à la date. Donc, en avant pour la Thalia et deux petits déjeuners à base de produits du cru. Montant total de la facture: 160€. 

dimanche 1 avril 2018

La semaine en bref #13



"Envoyez tous mes hommes à Vienne!"

Lundi:
★ Pendant que nous sommes aux cabanes de Rensiwez, David m'appelle pour me souhaiter un bon anniversaire tout en emmenant les garçons à un concert de Toto. Plus tard, c'est le tour de ma soeur avec qui je reste trois quarts d'heure au téléphone alors qu'on n'aime ça ni l'une ni l'autre. Et à la sortie du Zénith, Attila m'envoie un texto en son nom et celui de son frère. Je n'avais aucune nouvelle directe d'eux depuis août dernier et c'est sans doute ce qui m'a fait le plus plaisir aujourd'hui.