dimanche 25 mars 2018

La semaine en bref #12





Lundi:
La propriétaire de Chouchou nous apprend que la voisine du 1er s'est suicidée. Le voisin du rez-de-chaussée ayant déjà fait de même il y a quelques années, je commence à m'interroger sur l'atmosphère de l'immeuble.
 La réservation des Air B'n'B à Glasgow et Edimbourg boucle dans la douleur (c'est cheeeer!) les préparatifs de notre voyage de juin. Il ne restera plus qu'à bloquer une séance de l'escape game sympa que j'ai repéré, et prendre les billets pour le ferry de l'île de Skye + les transferts depuis ou vers l'aéroport (qu'on achètera sur place).

Mardi:
 Après avoir beaucoup rechigné à me remettre au boulot, je finis de traduire la scène de pipe la plus déprimante de l'histoire de la littérature. Le couple de longue durée en prend vraiment un méchant coup dans ce bouquin. (Les accros aux réseaux sociaux aussi.)
 Je découvre que le rez-de-chaussée des anciens locaux de Marks & Spencer est désormais occupé par un A.S. Adventure - bonne occasion d'examiner les sacs à dos Fjällräven puisque j'envisage de m'en acheter un. Au premier, il y a un magasin Juttu (vêtements, brols déco et cosmétiques scandinaves) ainsi qu'un café Chyl, ce qui est une excellente nouvelle. J'entame un des deux petits romans que je viens d'acheter à la Fnac devant une limonade maison à la fleur d'oranger et un délicieux pain perdu aux fruits et au sirop d'érable.
 Finalement, je n'ai pas pu me résoudre à annuler mon massage avec Oh: c'est devenu si difficile de prendre rendez-vous avec lui! Mais j'ai passé l'heure entière à me demander si le petit bout de PQ que j'avais collé le matin sur ma cheville, histoire d'arrêter le sang après m'être coupée en me rasant, était toujours là ou pas, sans oser me tortiller pour vérifier.

Mercredi:
 Nicolas Sarkozy est mis en examen. Il n'ira jamais en prison, j'en suis bien certaine, mais au moins, il va sukeler (transpirer, en belge) dans les mois à venir. On a les satisfactions qu'on peut.

Jeudi:
 Après avoir beaucoup tergiversé sur le choix du modèle, je finis par me commander un sac à dos Fjällräven non pas chez le fabricant où il est en rupture de stock, mais sur eBay où je le trouve à -15%. Je n'ai pas réussi à le voir en vrai avant de l'acheter et j'espère qu'il va me convenir!

Vendredi:
 Je me lève, il fait moche, ça me rend grognon. "Non mais c'est quoi ce temps?", marmonné-je, le cheveu en bataille et l'haleine méphitique, en désignant la fenêtre. Chouchou me couve d'un regard amoureux et répond: "C'est toi le soleil". Pour des phrases comme celle-là, il lui sera beaucoup pardonné.
 Après m'être longtemps arraché les cheveux en griffonnant des chiffres d'une main frénétique, en parlant tout haut et en buvant des litres de thé, je réussis à y voir clair dans mes interrogations fiscales (ma situation est compliquée cette année car je change de statut déclaratif). Je suis désormais chauve avec une vessie hypertrophiée, mais je ne devrais pas faire d'erreur potentiellement ruineuse.
 Parce que le frigo est vide et qu'on s'est beaucoup pris la tête avec nos boulots respectifs cette semaine, on va dîner au Black Sheep, près de la place Flagey. Je ne suis pas séduite par mon daiquiri, qui goûte bien la fraise mais pas du tout l'alcool; en revanche, les burgers (et les frites) sont franchement sensationnels. Si vous aimez la viande de boeuf (8 burgers sur les 10 de la carte) et le bacon (6/10), ainsi que la bière (sélection impressionnante comportant entre autres des triples et des quadruples), n'hésitez pas à y faire un tour.

Samedi:
 Chouchou et moi, on se partage toujours les trucs à aller chercher dans les rayons du supermarché pour gagner du temps. Ce matin, je lui ai demandé de prendre des bananes et des citrons pendant que je m'occupais des légumes. Je n'ai pas vérifié le contenu du chariot avant de passer au rayon suivant. Quand nous sommes arrivés chez nous, pas de bananes ni de citrons. Ou bien un inconnu s'est retrouvé avec des passagers clandestins dans son chariot, ou bien notre tête ne revenait pas aux bananes et aux citrons qui se sont fait la malle pendant qu'on avait le dos tourné.
 Très impressionnée une fois de plus par Emma Gonzalez lors de la marche contre les armes à feu aux USA. Jamais je n'aurais été capable de me mobiliser ainsi à son âge, d'avoir les idées aussi claires et de parler aussi bien. J'espère qu'elle continuera à mettre son talent d'oratrice au service de l'une ou l'autre cause à l'avenir.

Dimanche:
 L'heure d'été, enfin! Je sais que ça va être un peu dur de se lever cette semaine, mais ce sera tellement chouette qu'il fasse jour jusqu'au dîner!
 Encore des cadeaux d'anniversaire en avance! Du dentifrice Marvis en édition limitée (menthe-ananas-mangue) et des savonnettes portugaises chichiteuses que j'adore. C'est bien parce que je vais avoir plaisir à les utiliser pendant quelques mois et qu'ensuite, ils disparaîtront sans encombrer mon intérieur.
 Car les intérieurs encombrés, c'est le Mal quand il faut les vider, ou du moins les rendre présentables en vue d'une vente immobilière. L'avantage, c'est qu'on y gagne une bonne séance de fitness: cardio avec la montée d'escaliers, squats pour prendre et poser les cartons pleins de brols, biceps et triceps avec le transport de meubles lourds, étirements pour attraper les trucs en hauteur... On apprend aussi au passage que Mickey est un connard - mais cet avis n'engage que Gasparde.

1 commentaire:

Lylou a dit…

C'est vrai que vider un appart c'est l'enfer. Moi je vide celui de ma mère car elle est décédée au mois de novembre et je me dis que régulièrement il faudrait faire un trie de ce qu'on utilise et qu'on utilise pas et de ne pas hésiter à faire des dons. Lylou