lundi 26 février 2018

Le patois provençal appliqué à la littérature et à la traduction





Avoir la pigne = être fortement agacé
"Quand j'achète un livre à 20€ et qu'il me tombe des mains au bout de 50 pages, j'ai la pigne."

Escagasser = massacrer
"Si mes exemplaires de traductrice étaient emballés un peu plus soigneusement, ils n'arriveraient pas tout escagassés."

Péguer = coller, poisser
"La prochaine fois, tu éviteras de te faire des tartines de confiture à proximité de mon bouquin: la couverture est toute pégueuse maintenant!"

Ensuqué = individu pas très futé et/ou un peu long à la détente; un boulet
"C'est qui l'ensuquée qui a envoyé un mail de remise de trad à son éditrice en oubliant d'y attacher son .doc?"

Boudiou = mon Dieu
"Boudiou, mais c'est quoi toutes ces fautes? Personne a relu ce bouquin avant de l'envoyer chez l'imprimeur?"

Peuchère = le/la pauvre
"Il n'est pas foutu de rédiger un statut Facebook compréhensible et il se lance dans l'écriture d'un roman, peuchère."

Fada = fou
"Le mec croit qu'il va pouvoir se faire 3000€ par mois en tant qu'auteur de fantasy français, le fada."

Dégun = personne
"Cet éditeur est toujours content de récupérer le boulot en avance, mais au moment de régler les factures, y'a plus dégun!"

Niasquer = se soûler
"Je rends ma trad cet aprèm et je vais me niasquer au daiquiri fraise avec les copines."

1 commentaire:

Gasparde a dit…

Puis-je rajouter "esquicher" ;) ?

Comme dans "On était 4 à l'arrière dans la voiture, on était tout esquichés".
Et mon préféré, un "enquestre" : un gros objet inutile qui ne fait qu'occuper de la place dans un placard. "J'ai vendu ma centrifugeuse, c'était un enquestre".