lundi 5 février 2018

La semaine en bref #5




Lundi:
Je boucle ma traduction de roman jeunesse avec deux jours et demi d'avance. Je viens juste de l'envoyer quand je reçois un coup de fil de la comptable de l'éditeur concerné, qui se confond en excuses pour l'augmentation de la CSG comme si c'était sa faute. Je lui dis qu'après la retraite complémentaire obligatoire à 8% qu'on nous a imposée l'an dernier, on n'en est plus à ça près. Elle n'était pas au courant. "Oh là là, mais comment vous faites?" me demande-t-elle, catastrophée.
★ 29 janvier et je n'ai toujours pas acheté de cartes de voeux. On va pas se voiler la face: pour 2018, c'est mort. Pardon à tous les amis qui ont pris la peine de m'en envoyer une, eux. Je tâcherai de me rattraper pour leur anniversaire.
★ Je teste ce cours de yoga pour l'ouverture des épaules, et comme d'habitude, je souffre le martyre. Décidément, le yoga et moi, on est fâchés en ce moment...

Mardi:
Comme j'arrive chez Le Deuxième Elément où je dois déjeuner avec Sophie-Grosquick, la vendeuse s'exclame: "Vous êtes trop belle! J'adore toutes ces couleurs!". Il faut dire que, sous mon manteau bleu canard, je porte une marinière beige à rayures rouges et une jupe rouge cerise comme mes lunettes, plus mes fidèles boots panthère, un sac kaki et un foulard kaki tacheté d'or - mélange peut-être improbable mais dont je trouve qu'il fonctionne effectivement bien sur moi, merci.
★ Je profite d'une promo éclair à la Fnac (-10% sur tous les MacBook Air) pour acheter, à seulement 27€ de plus que le prix normal du modèle petit processeur/grosse RAM que je visais, le modèle gros processeur/grosse RAM. En espérant que le hardware ne me lâchera pas le premier, cette fois. Je baptise le nouvel engin Aristide, parce qu'il est brillant et que mon père aimait les jeux de mots pourris.
★ Cinq secondes de relâchement de mon self-control et je me surprends à exprimer un vif agacement sur le compte Instagram d'une blogueuse über célèbre (d'habitude, quand les gens me font lever les yeux au ciel, je m'abstiens de commenter et vais juste me promener ailleurs sur le net). Aussitôt traitée de troll par ses fans, je me décide enfin à me désabonner de tous ses comptes. Note à moi-même: la curiosité n'est pas un motif suffisant pour continuer à suivre des gens que j'aimais beaucoup il y a 15 ans mais qui me hérissent le poil désormais.

Mercredi:
★ Tous les clients qui me devaient de l'argent m'ont payée ce mois-ci. Miracle de la nouvelle année. Je me sens riche. (Spoiler alert: I'm not.)

Jeudi: 
★ J'aimerais qu'on m'explique comment il est possible d'étrangler quelqu'un accidentellement et en 3-4 secondes. Non, vraiment, je suis curieuse.
★ J'attaque la traduction du deuxième tome d'une série de S.F. jeunesse très sympa. Sa sortie en français est annoncée pour le 16 mai, va pas falloir mollir.
★ Le même jour, je reçois le manuscrit définitif du roman sur lequel je dois bosser après, et je traduis déjà le premier chapitre pour l'envoyer à l'éditrice histoire qu'on se mettre d'accord sur le style. Le texte contient pas mal de petites difficultés, mais je trouve que je ne m'en sors pas trop mal. Je sais que je vais quand même angoisser en attendant le retour de cette éditrice avec qui je n'ai encore jamais travaillé, et que mon rythme de travail semble laisser perplexe.

Vendredi:
★ Craquage de fin de soldes: une belle écharpe rayée en tricot tout fin chez Mook's (moins chère que sur le site de la marque!), et une robe Emily & Fin à motif étoiles chez Kusje. Plus une robe bicolore de la nouvelle collection Cos, à propos de laquelle la vendeuse me dit avec une moue navrée: "Elle va probablement vous tasser, mais on peut reprendre le bas". Je suis ravie de constater dans la cabine d'essayage que pas du tout, cette robe me fait une très jolie silhouette - va mourir, Mademoiselle 45-kilos-pour-1m70.
★ Au point où j'en suis, je complète ma tournée shopping par deux rouleaux de masking tape chez Hopono et Rose, deux cache-pots de fleurs chez Dille & Kamille, un sachet d'infusion n°95 au Palais des Thés et un bouquin chez Urban Outfitters, où le vendeur avec des cheveux bouclés mi-longs et une moustache à la d'Artagnan a un accent tellement épais que je ne peux pas m'empêcher de lui demander: "Toulouse ou Carcassonne?" "Presque, me répond-il: je suis originaire d'Ariège. Comment vous avez deviné?"
★ Les pleurotes jaunes qu'on faisait pousser sur le bord de la fenêtre depuis 2 semaines passent à la casserole sous forme de risotto. Je dois avouer une légère déception: la différence de goût avec les pleurote normaux ne me saute pas aux papilles.
★ Le season finale de "The Good Place" est génial. Je ne pensais pas qu'ils arriveraient à faire une saison 2 aussi délirante que la 1, et je me trompais. La question de la morale est toujours explorée avec un délicieux mélange d'absurdité et de pertinence, et bien loin de tourner en rond, les scénaristes continuent à me surprendre d'épisode en épisode. Je suis hyper fan.

Samedi:
★ Entre le mauvais temps qui persiste, l'anxiété liée à l'attente d'une décision administrative et la culpabilité provoquée par mon shopping d'hier, je suis d'humeur morose et préfère remettre à demain la visite de la nouvelle expo du MIMA. Je passe donc l'après-midi à faire le ménage de la salle de bain, changer mes draps et poursuivre la lecture d'un roman déprimant.
★ Le test culinaire de la semaine: cette soupe pleine de légumes frais et secs. Super bonne en ajoutant un peu de lait de coco en fin de cuisson, elle le sera encore davantage avec une pointe de piment d'Espelette ou de curry rouge la prochaine fois.

Dimanche:
En rentrant du MIMA, Chouchou nous prépare des crêpes après m'avoir expliqué que la raison pour laquelle je n'arrive pas à les faire sauter, c'est que je les regarde. "Tu dois y arriver les yeux fermés, c'est ton esprit qui imprime le mouvement". Quand je pense que cet homme ne boit rien de plus fort que du lait d'amandes.
★ On arrive enfin au bout de la saison 1 de "The marvelous Mrs Maisel". Je ne partage pas l'enthousiasme que la série suscite autour de moi, mais je pense jeter quand même un coup d'oeil à la saison 2 rien que pour le couple des parents.

8 commentaires:

Anonyme a dit…

J'aime toujours autant ta nouvelle coupe de cheveux,le jeu de mot avec Aristide,cette écharpe trop belle et la leçon de lancé de crêpe de ton homme :D et tout le reste aussi.
Bisous Nad ;)

elmaya a dit…

Aaah, c’est ça, le souci, avec le lancer de crêpe ? Trop fort, ton homme...^^

L’infusion, tu l’as déjà essayée ? La carotte, ça m’intrigue pas mal, quand même…

Je profite d’un rayon de soleil pour te souhaiter une bonne semaine !

ARMALITE a dit…

@Nad: merci, ce genre de message me fait toujours très plaisir :-)
@Elmaya: oui, et je suis déçue, on sent surtout la citronnelle, peu la carotte et pas du tout le gingembre, je trouve! Bonne semaine à toi aussi!

elmaya a dit…

Ah, c’est dommage, l’idée était intéressante...

Anonyme a dit…

En voyant la photo je me suis immédiatement dit que tu étais trop belle (en plus du reste évidemment, ça me met toujours mal à l'aise de complimenter seulement sur le physique, mais là ça m'a vraiment sauté aux yeux) !! Et l'écharpe est super chouette !

Clarisse a dit…

Cette écharpe va fort bien avec ta couleur de cheveux !
Et j'aime beaucoup Aristide ^^
Dans le même genre, je ne sais plus qui avait appelé son scooter Jasper.
Jasper Qu'-on-me-le-volera-pas.
Hm :-)

ARMALITE a dit…

@Anonyme: Bah faut pas être mal à l'aise de dire des trucs gentils. Ne t'en fais pas, je n'ai pas reçu assez de compliments sur mon physique dans ma vie pour me faire la moindre illusion sur mon potentiel de top model :-D
@Clarisse: C'était la chanteuse Zazie! :-D
Je suis ravie de voir que mon écharpe ne plaît pas qu'à moi, je l'adore vraiment!

Leyciaan a dit…

J'ai la même robe COS en uni kaki. Je l'aime d'amour! (sauf qu'il faut la repasser, ça m'ennuie beaucoup). La version bicolore me plait beaucoup !

Au fait! J'aime beaucoup ta nouvelle coupe!