mardi 13 février 2018

[BRUXELLES] Escape Rush: Submarine bunker





Si vous avez un peu suivi nos aventures d'amateurs de l'évasion, vous avez dû vous rendre compte que les cadenas sont la plaie des joueurs chevronnés. Quand on a déjà une quarantaine de salles à son actif (et même bien avant ça), on devient nettement plus exigeant sur la qualité des scénarios et des énigmes. Alors, quand l'un des créateurs d'Escape Rush, qui a ouvert en janvier dans le quartier du cimetière d'Ixelles, m'a contactée pour me proposer de tester sa salle "high tech sans aucun cadenas", ma réponse a été aussi rapide qu'enthousiaste. Oui, oui, oui! Le temps de rameuter nos coéquipiers habituels, et quelques jours plus tard, nous débarquons dans des locaux impressionnants de par leur taille comme par le soin apporté à leur déco: ceux de l'agence Ravenswood...

Après un thé servi dans des tasses en porcelaine à fleurs et savouré dans de confortables fauteuils Chesterfield, nous recevons notre mission du jour: empêcher une apocalypse nucléaire. (Mais pas de pression.) Des extrémistes russes désireux de rétablir le communisme à l'échelle mondiale ont lancé des missiles sur Londres, New York et Pékin. L'agence Ravenswood va nous renvoyer une heure dans le passé afin que nous empêchions leur lancement. Une fois briefés et munis de gilets en kevlar, nous longeons un couloir bordé de lumières rouges et bleues, accompagnés par une musique qui nous donne l'impression d'être les héros d'un blockbuster américain.

Je ne peux évidemment pas vous raconter la suite. Sachez juste que Submarine bunker fait plus que tenir ses promesses. Les décors sont très très soignés: on s'y croirait vraiment! L'infographie, en particulier, est *super* bluffante. Peu de fouille et effectivement pas de cadenas, seulement des énigmes ou manipulations en rapport direct avec le scénario, ce qui ajoute encore à l'atmosphère. Même si nous avons parfois eu besoin d'un indice, je dirais que la difficulté est de niveau moyen - assez corsée pour ne pas que les joueurs expérimentés s'ennuient, mais assez accessible aussi pour un groupe de 4 ou 5 débutants, ou 2 personnes qui fonctionnent bien en binôme. Nous avons terminé 5'52" avant la fin, ce qui est assez large, et la conclusion était comme l'entrée assez spectaculaire pour qu'on se croie dans un film. 

Même si nous devenons difficiles en matière d'escape games, cette fois, nous nous sommes éclatés du début jusqu'à la fin - ce qui n'était pas forcément gagné de mon côté, le plan "sous-marin/bunker" n'étant pas trop ma tasse de thé a priori. Mais quand le jeu est vraiment bien fichu, je peux accrocher à n'importe quel thème ou presque. Escape Rush doit ouvrir une deuxième salle avant l'été, sur le thème "Maison Blanche"; plus tard, une troisième sur le thème d'un asile d'aliénés, puis une quatrième sur un thème restant à déterminer. Petite particularité intrigante: à travers l'agence Ravenswood, les scénarios devraient être liés d'une manière qui récompensera les joueurs fidèles ayant fait toutes les salles. Ce qui donne vraiment envie de revenir!




SUBMARINE BUNKER
Accueil:
Décors: 
Enigmes: 
Ambiance: 
Difficulté: 
Fun: 

30, rue de l'automne
1050 Bruxelles

4 commentaires:

Anneso a dit…

A quoi servent "les cadenas"?

Mariposa a dit…

Ah, chouette. Parce que la version cadenas, j'ai essayé et au bout d'un moment on est lassés... Merci pour l'info ;)

ARMALITE a dit…

@Anneso: Il faut trouver le code pour les ouvrir. C'est une énigme très bas de gamme.

FraiseDesBois a dit…

va falloir que je vienne tester ça (ou comment trouver une bonne excuse pour visiter Bruxelles)