dimanche 28 janvier 2018

[BRUXELLES] La Meute, le resto à viande dont tout le monde parle




Depuis cet automne, je vois un nom revenir sans cesse dans les articles de blogueurs food et les best-of des magazines belges: celui de La Meute, le resto à viande ouvert par les propriétaires des deux Takumi (dont nous sommes des clients fidèles). Vendredi soir, nous sommes allés nous rendre compte par nous-mêmes si le buzz était justifié. 

Premier hic de mon point de vue: il est impossible de réserver. Arrivés un peu avant l'ouverture, à 19h, nous ne sommes même pas les premiers dans la file. La salle se remplit très vite, d'abord essentiellement de familles avec jeunes enfants puis, une heure plus tard, de trentenaires barbus et lunettés. A cause de l'affluence, beaucoup de gens arrivent et repartent ou se résignent à attendre sur le trottoir - des va-et-vient qui ralentissent le service et gênent les clients déjà installés. En effet, les tables sont très proches les unes des autres; on est soit collé contre le mur soit constamment dérangé par le passage dans l'allée centrale. Sans compter qu'on a un peu l'impression de manger sur les genoux de ses voisins, et qu'il est impossible d'avoir une conversation vaguement privée. Je ne déteste pas fondamentalement les ambiances cantine, à condition d'être venue manger sur le pouce. Pour faire ce que j'espère être un bon repas, j'aime un minimum de tranquillité. 




Passons à la nourriture. La viande de La Meute provient de vaches d'origine irlandaise, élevées en Belgique. La carte est courte: steak de 300g, tartare, spécialité du moment (un burger ce jour-là) et assiette végétarienne. Le service n'est pas ultra-rapide pour quatre pièces de viande commandées bleues ou saignantes, mais c'est le début de la soirée, donc la cuisine doit se mettre en route, et il y a déjà beaucoup de monde. Ceci mis à part, nous nous régalons tous. La viande est fondante, parfaitement cuite et assaisonnée, accompagnée de frites maison délicieuses. Pour les sauces, nous avons pris poivre vert, béarnaise ou ketchup, mais il y a aussi mayo classique, roquefort, choron et archiduc. Le cole slaw manque de goût; du moins a-t-il le mérite de la légèreté. Pour 22€, c'est une assiette d'un fort bon rapport qualité-prix. Le Saint-Emilion que je bois avec me paraît très satisfaisant. Et à la fin, nous pouvons payer en deux fois, avec cartes de crédit, sans problème. 

Verdict: nous avons très bien mangé, et je recommanderai volontiers le resto à des amateurs de viande. Pour ma part, je n'y retournerai sans doute pas, car il y a trop peu de choix et j'ai trouvé le cadre plutôt inconfortable. 

Rue Lesbroussart 6
1050 Bruxelles

Aucun commentaire: