vendredi 5 janvier 2018

A l'aube de 2018




J'attaque 2018 plus sereine que je pense ne jamais l'avoir été de toute ma vie d'adulte. 

Matériellement, des changements positifs se profilent à l'horizon. Je finis de rembourser mon crédit immobilier à la fin du mois, et les perspectives professionnelles de Chouchou s'améliorent à vue d'oeil. Résultat, moins de pression psychologique sur chacun de nous individuellement, et de tensions entre nous au quotidien; plus de moyens et de liberté pour voyager loin ou souvent. Mine de rien, ça va faire une très grosse différence. 

Professionnellement, l'année s'annonce plutôt bien pour moi malgré une conjoncture toujours mauvaise dans mon secteur d'activité, des charges en perpétuelle augmentation, des rémunérations qui stagnent et les difficultés grandissantes de tous les indépendants à se faire payer. Je défends mes intérêts du mieux que je peux, en me disant que ça n'est pas personnel et que je reste chanceuse de vivre d'un métier que j'aime autant. 

Moralement, je viens de passer ma première année entière sans attaque de panique ni crise d'angoisse aiguë, et à chaque mois écoulé, je maîtrise un peu mieux les techniques qui me permettent d'étouffer l'anxiété dans l'oeuf quand elle pointe le bout de son nez. Les résidus ne disparaîtront peut-être jamais, mais je les gère assez bien pour qu'ils ne m'empoisonnent plus la vie. Une victoire conquise de haute lutte dont je me réjouis chaque jour. 

Physiquement, je suis à peu près en paix avec mon corps. J'essaie de l'aimer malgré ses imperfections, et en partie grâce au regard très bienveillant de mon amoureux, j'y arrive assez bien. Je suis en bonne santé pour le moment, ce dont je me sens infiniment reconnaissante. Pour le reste, je n'ai l'intention ni de faire beaucoup de sport, ni de m'affamer; j'essaie de manger des choses saines en quantité raisonnable, de pratiquer le yoga parce que j'aime ça et de marcher dès que je peux, point. J'ai accepté que désormais, je fais un 42, et c'est très libérateur de ne plus être engoncée dans mes vêtements. Et même si c'est un détail, je me félicite d'avoir adopté une coupe assez courte bien plus facile à vivre que mes cheveux longs d'avant. 

Socialement, on ne va pas se mentir: il y a encore du boulot. J'ai l'impression d'avoir fait des progrès dans mon rapport aux autres pendant l'année écoulée. J'ai fini par accepter que tout le monde ne fonctionnait pas comme moi (si incroyable que ça puisse paraître), et que même si le comportement de mes proches me semblait parfois tout à fait illogique ou contre-productif, ils avaient leurs raisons de croire ce qu'ils croyaient et d'agir comme ils le faisaient. Et qu'à défaut de les comprendre, je pouvais et devais respecter ces raisons. Disons que c'est un chantier en cours. 

Depuis fin 2011, j'ai pris l'habitude, chaque mois de décembre, de choisir un mot pour me guider durant l'année à venir. Je ne l'ai pas fait pour 2018, non parce que je n'avais pas d'idée précise sur la direction que je souhaitais prendre, mais parce que je n'arrivais pas à la définir en un seul mot. Ni même en une seule phrase, d'ailleurs. Et arrivée à ce stade d'un billet déjà assez long, je me rends compte qu'il va me falloir plusieurs paragraphes pour la développer correctement. Je vous donne donc rendez-vous ici la semaine prochaine!

6 commentaires:

The Everyday French Girl a dit…

J'ai hâte de lire la suite ! Bonne année 2018, sous le signe de tout ce qui peut vous ravir, à ton Chouchou et à toi ! Des voyages, de l'amour, des livres, des apéros, des escape rooms, de l'humour, de l'art, des émotions belles et pures, des fous rires, de belles photos, et plein de traductions intéressantes !

Sissi a dit…

Oh ben super, cela se présente plutôt bien. Je suis contente pour toi et je te souhaite une belle et heureuse année 2018 : santé, joies et la réussite de tous tes projets. Bisous.

Maiko a dit…

Bonne année :). J'ai découvert le truc du mot sur ton blog et je le fais depuis 3 ans maintenant. Le mot de cette année sera : résilience :). Merci pour cette super idée, moi qui n'aime pas les résolutions cette technique me correspond beaucoup mieux.

s a dit…

rhooooo....tomber en amour d'un blog comme ça paf! pendant sa pause déjeuner...c'est fait...Voilà voilà vous avez une nouvelle adepte tout ça à cause de votre magnifique grille licorne....Mais! han! je manque à tous les devoirs de la politesse, je vous souhaite une année pétillante avec des sous à ne plus savoir qu'en faire, de l'inspiration, des voyages, de la passion quotidienne...Bref bonheur total à vous et votre moitié! à bien vite!

ARMALITE a dit…

A vous toutes, merci pour vos bons voeux, et je vous souhaite également une très belle année 2018! s, bienvenue ici!

s a dit…

merci merci c'est un bonheur pour moi de passer par ici et je ne parle pas de votre instagram que je ne pratique pas mais que je découvre avec votre lien et que je trouve...Magnifiiiiiique...les livres et les salons de thé....allez je vous colle un gros bisou de reconnaissance et d'admiration! à trop vite!