mercredi 25 octobre 2017

[TOULON] "Marie-Claude" de Mélanie Wenger




Ca fait quelques années déjà que je ne rate aucune des expositions de la Maison de la Photographie à Toulon. J'y ai admiré des artistes que je connaissais, en ai découvert d'autres et me suis parfois plongée dans des thèmes qui n'avaient rien pour m'attirer mais qui ont tout de même réussi à m'émouvoir et parfois à m'instruire (je pense notamment à l'avant-dernière, consacrée au Liban depuis les années 70). 

En ce moment et jusqu'au 4 novembre, on peut y admirer les clichés des deux lauréates de l'édition 2017 du Prix HSBC pour la Photographie. L'anglaise Laura Pannack a mis en images un conte roumain dans son projet "Life without death". Mais ce qui m'a vraiment interpelée, c'est le travail de la française Mélanie Wenger avec Marie-Claude, une vieille dame bretonne qui "n'a pas eu une vie facile", comme on dit pudiquement. Désormais veuve, elle vit loin de tout, avec un millier de poupées pour seule compagnie. Depuis qu'elle la connaît, Mélanie Wenger va la voir régulièrement; elle a tissé un lien de confiance avec Marie-Claude, la photographie dans son petit univers et l'écoute raconter. Marie-Claude n'a plus toute sa tête et de ses nombreuses histoires, on ne sait ce qui relève de la vérité ou ce qu'elle a inventé, mais cela fait partie de la fascination qu'exerce ce personnage. 

La vieillesse et la solitude sont des thèmes qui m'ont toujours touchée très fort; aussi, j'ai été particulièrement sensible à ces portraits si loin des canons de la normalité et de la beauté. La petite maison sombre, peuplée de créatures de celluloïd, a quelque chose d'enchanteur et d'inquiétant à la fois; on pourrait la croire habitée par une sorcière de conte de fées - mais pas une sorcière méchante. Le visage de Marie-Claude est pareil à une carte topographique dont son existence a modelé les reliefs sans altérer le vert saisissant de ses yeux. Si vous êtes à Toulon, je vous conseille vraiment de passer voir cette expo. Si vous n'y êtes pas, les photos de Mélanie Wenger sont rassemblées dans un bel ouvrage publié par Actes Sud

Maison de la Photographie
Rue Nicolas Laugier / Place du Globe
83000 TOULON
Entrée libre du mardi au samedi, 10h-18h

Aucun commentaire: