jeudi 26 octobre 2017

I ♥︎ FALL




Doucement, l'été indien touche à sa fin. Il a fallu rallumer le chauffage le soir, et le matin, la tentation du bouton snooze se fait de plus en plus forte tandis que la couette rechigne à libérer ses occupants humains. Il y a encore de belles journées, mais elles sont de plus en plus courtes, et d'ici une dizaine de jours, le passage à l'heure d'hiver achèvera de nous plonger dans l'obscurité avant que le boulot ne nous relâche en fin d'après-midi. Les lunettes de soleil et la crème solaire sont déjà retournées au placard depuis un petit moment; bientôt, elles seront remplacées dans les sacs à main par des parapluies pliants et du baume à lèvres.

Sortir en semaine réclamera un effort de plus en plus grand, et quand on s'y résoudra, on ne choisira pas le bar ou le resto avec la plus belle terrasse, mais celui avec les fauteuils les plus moelleux ou la cheminée qui fonctionne. S'il faut vraiment se traîner à la salle de sport, ce sera sur la pause de midi plutôt que le soir. Quant aux week-ends, les barbecues dans le jardin des copains seront remplacés par des raclettes encore plus pauvres en légumes - si, c'est possible. La quête du meilleur thé à infuser à froid, des meilleures combinaisons de fruits et d'herbes aromatiques pour faire de l'eau parfumée cèdera la place à celle du meilleur chocolat chaud.

On aura - s'il en fallait - encore plus de prétextes pour se blottir contre son amoureux. On ne se sentira plus obligé de profiter du beau temps, et on restera sans scrupules sur son canapé avec un bon bouquin et un plaid douillet. On retrouvera avec bonheur ses séries préférées. On se lancera dans la quête du parfait manteau qui rehaussera toute notre garde-robe d'hiver, et des collants qui égaieront le mieux nos gambettes. On continuera à mettre du vernis sur les orteils comme un petit plaisir égoïste plutôt que pour qu'ils n'aient pas l'air triste dans les sandales. On ira se coucher tôt et on jouera les marmottes pour rattraper notre retard de sommeil. On glissera dans cet état contemplatif qui recharge les batteries mentales et permet aux projets futurs de mûrir doucement. On fera le bilan de l'année qui se termine et des projets pour celle qui s'apprête à commencer. 

7 commentaires:

VirGinie a dit…

C'est malin, je viens de regarder où me procurer cette bougie Stars Hollow et je suis triste de devoir y renoncer...
sachant qu'il y a plein d'autres bougies dans cette boutiques qui ont l'air très sympas)


The Everyday French Girl a dit…

Ton joli texte me fait penser à l'introduction de "La Légende du Val Dormant" (ou "Sleepy Hollow") de Washington Irving. L'as-tu lu ? Si ce n'est pas le cas, je te le recommande, son atmosphère automnale est parfaite !

Anonyme a dit…

Une sorte d'hibernation très agréable :)

Nad

Anonyme a dit…

Ces jolis mots pourraient presque nous faire aimer la saison...

ARMALITE a dit…

@The Everyday French Girl: Non seulement je l'ai lu, mais je l'ai traduit! 😂 A l'époque de la sortie du film, on m'a demandé de traduire la novelisation de celui-ci, et la nouvelle originale était incluse à la fin du bouquin. C'était super dur d'ailleurs 😛

Emilie a dit…

Très joli texte, ma période préférée va commencer...

The Everyday French Girl a dit…

C'est génial ! Je viens de me jeter sur mon édition (Mille et une nuits), que j'ai en double (une pour le bain, une pour le quotidien -travail, transports en commun...) mais la mienne est traduite par Alain Geoffroy.
Qu'est-ce que tu as trouvé dur ? Le fait que ce soit de l'anglais d'un autre siècle ? Le style ? En français, les ados à qui je l'ai fait lire (14 ans environ) ont eu du mal à comprendre le vocabulaire et le sens des phrases, l'humour, les métaphores filées...
Ça m'aurait encore fait plus plaisir de le relire une énième fois en sachant que c'était toi qui avais trouvé le mot juste en français pour retranscrire cette ambiance si particulière.
S'il te reste une édition que tu as traduite, dont tu souhaiterais te débarrasser (mais ça m'étonnerait, vu que tu fais du vide), tu voudrais bien me la dédicacer s'il te plaît ? J'adorerais lire ton choix de mots et me dire que tu es derrière chacun d'eux en français, et avoir l'honneur d'avoir ta dédicace apposée dessus.

Merci !