dimanche 22 octobre 2017

C'était la semaine où... (#42)




...cohabitaient le pire et le meilleur anniversaires de ma vie: la mort de mon père le 17, il y a 5 ans (cadeau Bonux: la volatilisation toujours inexpliquée à ce jour d'Etre Exquis), et ma rencontre avec Chouchou le 19, il y a 11 ans.

...j'ai fait un essai pour une romance jeunesse, sur lequel je n'ai pas encore eu de retour, et reçu la confirmation que mon mois de décembre serait occupé à traduire un roman feel-good pour adultes. Les délais se sont raccourcis et c'est angoissant, mais au moins, le travail continue à tomber pour le moment!

...dans le train - une fois n'est pas coutume -, j'ai bavardé longuement avec mes deux voisines. De Roissy à Lyon, une vieille dame finlandaise qui parlait cinq langues et allait passer un mois et demi à Uzès comme tous les ans à cette période, et de Valence à Toulon, une compatriote qui a épousé un Suisse et vit à Neuchâtel depuis 45 ans. "Vous connaissez le Valais? Fribourg?" Pas directement, mais j'ai mes contacts.

...les fourmis que j'ai bloquées côté chambre sévissent maintenant côté salon. Elles ne devraient pas tarder à entrer en hibernation, mais d'ici le printemps prochain, il va falloir que je me trouve une échelle de 4 mètres pour monter reboucher les trous des poutres de "ma cathédrale", comme l'avait surnommé le premier électricien auquel j'ai réclamé un devis pour la pose de ma clim'.

...ma fleuriste m'a vendu toutes les renoncules qui lui restaient (les premières, avec une tige très courte) au prix où elle les avait achetées, et puis elle m'a raconté comment son père et elle s'occupaient chaque jour de ses deux grands-mères qui perdent la boule. Moi, j'étais partagée entre: "C'est chouette de votre part" et :"Vous ne savez pas la chance que vous avez de les avoir encore". En même temps, elle ne m'a jamais parlé de sa mère. Peut-être que si, elle sait.

...la dame du primeur avait reçu les premières patates douces - les jaunes, celles qu'on ne trouve que chez moi -, et elle se souvenait que tous les ans, j'en envoie un colis à ma famille dans le sud-ouest. Me voyant perdue entre les différentes variétés de clémentines, elle m'a dit: "Vous les préférez sucrées, ce sont les Sherlock qu'il vous faut." Forcément.

...j'ai failli acheter des bottes de pluie bleu marine ornées de petites étoiles blanches au rayon enfants chez Monoprix, mais me suis sagement contentée d'un jean en velours noir stretch, mon premier pantalon d'extérieur depuis... plus de quatre ans, je crois.

...après plusieurs années de fréquentation assidue, le miracle s'est enfin produit: le serveur du Chantilly m'a fait un demi-sourire. Si tout va bien, d'ici 2020, je vois ses dents.

...mon billet Prem's Toulon-Bruxelles de janvier coûtait 65€ le matin sur internet et 54€ l'après-midi sur les automates de la gare. Gni?

...derrière moi à la caisse du Carrefour Market, un type a rouspété: "Ca commence à cailler le soir". Hé mec, réveille-toi: on est fin octobre et il fait encore 22° à 18h.

...le mardi soir, j'ai voulu commander des sushis, mais sur le prospectus il y avait marqué: "Fermé le mardi". Le mercredi soir, j'ai voulu commander des sushis, mais je suis tombée sur un répondeur qui m'a dit: "Fermé le mercredi". Le vendredi soir, j'ai voulu commander des sushis, mais la dame que j'ai eue au téléphone m'a répondu: "On ne fait plus les livraisons". Le samedi, je me suis pointée sur place cinq minutes avant l'ouverture, bien décidée à ne pas repartir sans ma commande habituelle.

...des gens ont fait la fête dans une des maisons du lotissement voisin. Rai et dance en début de soirée, c'était déjà pénible, mais minuit approchant, on a eu droit à "Femme que j'aime", "Nuit de folie" et même la Macarena.

...ma mère m'a annoncé que Darklulu, 11 ans, avait une amoureuse avec qui il allait faire les courses au Super U. Informé par ses parents qu'il ne devait pas se relâcher à l'école pour autant, il a répliqué qu'au contraire, ça le stimulait. Vu qu'il a déjà sauté le CM1 et qu'il est premier de sa classe, je m'attends à ce qu'il entre en fac l'année prochaine.

2 commentaires:

Emilie a dit…

Je suis curieuse de voir quel roman feel-good tu vas traduire ;) à lire sushi, tu me rappelles que je rêve de tester sushi shop, mais sont ils si bons que ça? Depuis que je suis partie au Japon, ceux de carrefour me semble horrible :(

ARMALITE a dit…

@Emilie: Ah non, il ne faut jamais acheter les sushis de Carrefour ou de Delhaize! Ceux de Sushi Shop sont bons, je trouve, mais très "occidentalisés" (ce que personnellement j'apprécie, n'aimant pas le poisson cru!) et pas donnés.