dimanche 2 juillet 2017

Où je m'amuse comme une petite folle dans un musée scientifique à Oslo




Le linge pendu hier soir à 23h dans le salon est déjà sec ce matin. / La bande de filles avec le crâne rasé, des traînées de paillettes vertes façon peintures de guerre et des faux-cils arc-en-ciel, c'est gai comme tout. / Si mes cheveux pouvaient ne pas sécher de toute la journée pour continuer à me faire frais sur les épaules, ça m'arrangerait, merci, bisous. / Le porte-skis fixé à l'arrière du vieux tram: only in Scandinavia. 






Ah, je crois qu'on a trouvé l'équivalent local de la rue Neuve. / Oui je sais: techniquement, Marimekko, c'est finlandais, et j'ai déjà plusieurs mugs de chez eux - mais sur celui-ci, il y a un pitichampignon! / Même les militaires arborent le drapeau arc-en-ciel aujourd'hui. / Ah, le 11 nous passe sous le nez. Tant pis, on prendra le suivant. / ...Comment ça, le suivant est dans une heure? Ah, flûte, tout le centre est bloqué à cause de la Marche des Fiertés, et on doit aller à l'autre bout de la ville. / Improvisons: le métro ne doit pas être bloqué, lui; il faut juste localiser la station la plus proche. / C'est quoi cette ligne qui fait une double boucle sans qu'on sache si on est sur la première ou la seconde? Une perversion nouvelle du Génie des Transports en Commun? 




Le Norsk Teknisk Museum est le plus cher des musées que nous aurons visité au cours de ce voyage, et c'est aussi le plus génial. / Nous ne savons pas où donner de la tête, et j'apprends des milliards de trucs en l'espace de deux heures. Par exemple: le mot "chordaulodion". / La partie consacrée à l'exploitation pétrolière en Norvège me passionne particulièrement. / Désolée, Chouchou: la meilleure tueuse d'électrons et la meilleure souffleuse de Bernouilli, c'est moi. Mes cheveux volent mieux au vent, aussi. / Tenter la position du danseur en robe courte et bottines à talons, c'est chaud les marrons. / Voir gicler du faux sang d'un coeur en plastique au rythme de son propre rythme cardiaque, c'est délicieusement gore. / Si plus de trucs avaient été sous-titrés en anglais, j'aurais pu passer ma journée ici. 












Les gens qui recommandent le n°19 comme un des meilleurs bars à cocktails d'Oslo ont dû aller sur Trip Advisor bourrés - je ne vois pas d'autre explication. / Heureusement, j'ai un plan de rechange: le Bar Boca. / Hum. Ici non plus, la salle n'est pas reluisante, mais au moins la serveuse est sympa. Et mon Shipsinker contient assez d'alcool pour soûler un régiment; dommage qu'il n'y ait aucun effort de présentation. / Aujourd'hui encore, je n'aurai croisé aucun magasin à touristes où acheter des cartes postales, damned. Alors que pour une fois, j'ai réussi à trouver des timbres! / 16500 pas par cette chaleur et sans crème Nok: si mes cuisses survivent à ce voyage, elles ne craindront plus les flammes. 



Aucun commentaire: