jeudi 6 juillet 2017

[OSLO] The escape games: Mystery of the pirate ship




J'avoue: c'est avec beaucoup d'hésitation que j'ai réservé un escape game à Oslo. Entre l'escape game assez nul que nous avions fait fin mars à Lausanne et le vraiment très mauvais testé à Lille début juin, je commençais à craindre qu'on soit trop blasés pour les salles "ordinaires" - et même plusieurs années après le début du phénomène, les salles vraiment originales restent difficiles à trouver en Europe hors Budapest. Or, investir une centaine d'euros à deux pour une heure à ne pas s'amuser, ça fait un poil chérot! Mais finalement, l'escape game local qui avait les meilleures appréciations sur Trip Advisor proposait une salle à thème pirates - un truc qu'on n'avait pas déjà fait, et qui est assez irrésistible pour moi comme en témoigne ma bannière. Alors, après avoir posé plein de questions par mail (pour savoir notamment s'il n'y avait pas trop de cadenas et si le niveau d'éclairage était correct à l'intérieur), je me suis lancée avec quelque appréhension. 

Appréhension qui n'a pas diminué quand, arrivée sur place lundi à 14h avec Chouchou, j'ai découvert que la Game Master, Kristina, allait surveiller deux parties en simultané. Comment, dans ce cas, accorder assez d'attention à chacune pour voir ce que les joueurs ont déjà fait et trouvé exactement? De plus, pas d'écran avec chrono à l'intérieur de la salle: nous aurions juste une smartwatch sur laquelle nous recevrions éventuellement des indices. Mon scepticisme était à son comble. Puis en fonçant tête baissée dans l'escalier qui permettait d'accéder à la salle, j'ai manqué m'assommer sur la trappe presque horizontale qui se trouvait en haut. Pas à dire: ça commençait bien!

Et puis mes réserves se sont rapidement envolées, parce que le jeu s'est révélé vraiment très fun. Pas de décor ultra coûteux et ou de mécanismes chiadés: du bricolage et de la récup' en brocante, mais super bien foutu et agencé, avec un grand nombre d'énigmes individuelles juste assez difficiles pour forcer les participants à se creuser les méninges sans non plus les condamner à bloquer trop longtemps sur aucune d'entre elles. Dans toute la partie, Kristina nous a envoyé deux indices. La première fois, nous ne nous en sommes aperçus qu'alors que nous étions déjà deux étapes plus loin; la seconde, nous peinions sur un puzzle et elle nous a donné la clé d'une partie que nous avions déjà réussie. Donc au final, nous avons tout fait sans aide. A deux, c'était beaucoup d'agitation et de fouille tous azimuts, mais dans le bon sens du terme. Il n'y avait pas de goulet d'étranglement dans le scénario; l'un de nous pouvait toujours chercher et avancer en parallèle quand l'autre peinait sur la résolution d'une énigme donnée. 

Pas de trouvaille fracassante, mais plein de petits mécanismes très sympas et surtout hyper cohérents avec le thème. Si la salle est de niveau intermédiaire, ce n'est pas pour la difficulté des puzzles mais plutôt pour leur nombre. Mon seul bémol au final, c'est que la smartwatch ne faisait pas chrono: elle indiquait juste l'heure qu'il était, et comme nous ne l'avions pas consultée au moment d'entrer dans la salle, nous n'avions qu'une très vague idée du temps qui nous restait, ce qui était une forme de stress différente! Sortis à sept secondes de la fin d'après Kristina, nous nous sommes beaucoup, beaucoup amusés dans cette salle sans prétention mais très ludique, que je recommande donc sans réserve. 

Skippergata 18
0152 Oslo

Aucun commentaire: