lundi 26 juin 2017

Partir une semaine (ou même plus) avec juste un bagage cabine, oui, c'est possible!




Depuis que j'ai cessé de faire du shopping comme si le commerce allait passer de mode, j'ai pris l'habitude de voyager léger, avec juste un bagage cabine dont tout le contenu est choisi soigneusement et rangé de façon optimale. Ainsi, pas de risque de lumbago ou de valise perdue; de plus, je gagne du temps à mon arrivée en vacances, puisque je peux sortir directement de l'aéroport, et à mon retour à la maison, puisque je n'ai pas de bagage à déposer à un comptoir et que je peux me rendre tout droit à la porte d'embarquement. Ca vous tente? Voici la liste des trucs que j'utilise. Evidemment, elle fonctionne surtout pour des voyages urbains qui ne nécessitent pas d'emporter des tonnes de matériel! Pensez city trip plutôt que trek dans les Andes...

- J'évite de voyager avec les compagnies low cost qui n'autorisent aucun accessoire en plus du bagage à main. (C'est le cas notamment d'Easy Jet.) Pour un prix pas plus élevé, Brussels Airlines propose une option Check & Go avec laquelle on peut prendre un sac à main ou une sacoche d'ordinateur en plus d'une petite valise, à condition de ne pas dépasser les dimensions autorisées - suffisantes pour mon très grand sac à main Nat & Nin que vous pouvez admirer ci-dessous - et un poids total de 12 kilos. D'autres compagnies régulières font sûrement la même chose...

- Je porte toutes mes affaires les plus encombrantes sur moi lors des voyages aller et retour. Je roule les autres bien serré dans ma valise, comme ça, elles prennent moins de place et ne se froissent pas. Je pars avec deux paires de chaussures seulement (dont une à mes pieds): des boots et des babies ou des baskets de ville en hiver, des sandales et des ballerines en été. Et des vêtements tous coordonnés entre eux - souvent avec une dominante noire agrémentée de quelques touches de rouge -, correspondant à la météo prévisionnelle que j'ai vérifiée avant mon départ. Au pire, s'il me manque une fringue une fois sur place, j'achète une version pas chère chez H&M ou équivalent. Je profite aussi de mes voyages pour "finir" mes vêtements fatigués et les mettre à la poubelle le dernier jour, ce qui me permet de gagner un peu de place pour rapporter des souvenirs. 

- Je loge en Air B'n'B, en faisant attention à ce que les appartements que je choisis disposent d'une machine à laver. Ainsi, je peux partir avec moins de tenues complètes que de jours de vacances. Lors de mes voyages au Japon, où je fréquentais des hostels pas forcément bien équipés, j'avais pris l'habitude d'emporter un mini-séchoir à pinces et de la lessive à la main pour nettoyer chaque soir mes sous-vêtements, mes T-shirts et mes pantalons que je faisais exprès d'acheter dans une toile synthétique rapide à sécher.

- Je n'emporte que des cosmétiques en format voyage - 100ml maximum -, soit parce qu'ils sont disponibles ainsi dans le commerce, soit parce que j'en ai versé une petite quantité dans des flacons vides conçus pour ça (Sephora vend un "kit-week-end" super pratique). Pour mes cheveux, sur des séjours de moins d'une semaine, une bombe de shampoing sec m'évite de m'encombrer de tout mon matériel de coiffage. Sur des séjours plus longs, je m'assure au moins de la présence d'un sèche-cheveux à l'endroit où je loge. 

- Comme je n'ai pas de liseuse - sûrement idéale dans ces conditions -, j'emporte un ou deux livres de poche et les abandonne sur place une fois terminés, ce qui là aussi me permet de libérer un chouïa d'espace pour de menus souvenirs. Si je tombe à court de lecture pendant mon séjour, je me ravitaille dans une librairie anglaise. Etant donné que je privilégie un style de vacances très actif (par opposition aux vacances de type glande sur la plage ou en bord de piscine), ça n'arrive de toute façon pas souvent. 

- Pour les quelques souvenirs que je rapporte, je jette mon dévolu sur des objets très peu volumineux: cartes postales, carnets et autre menue papeterie, magnets, bijoux fantaisie, T-shirts, épices locales, cailloux ou sable ramassé sur place...




Et vous, vous avez des astuces pour partir en vacances le moins chargés possible? 

13 commentaires:

Lucy a dit…

Je n'aurais jamais pensé qu'on pouvait se rendre directement à l'embarquement sans passer par le comptoir.
Je pense me laisser tenter par cette approche, même si je suis encore dans la catégorie "on ne sait jamais". Un ancien collègue partait soit, carrément à vide et achetait le strict nécessaire sur place, soit qu'avec de vieilles fringues qu'il jetait au fur et à mesure.

ARMALITE a dit…

@Lucy: Ca suppose d'avoir déjà imprimé ta carte d'embarquement chez toi, bien entendu. Mais, oui, c'est possible, et en période de vacances, ça fait gagner un temps fou!

The Everyday French Girl a dit…

Pour partir au Japon, j'ai emporté trois fois la même robe (H&M, pas cher) : un seul jeu d'accessoires (sac-bijoux-souliers) = 3 tenues propres. Et j'y lavais mes habits au gel douche dans la baignoire, et les faisais sécher dans la salle de bain.
Et vive Takkyubin !!! LE bon plan pour passer d'une ville à l'autre en voyageant léger, en train ou en avion... mais vu la fiabilité de nos services postaux, la France n'est pas prête !

Cécile de Brest a dit…

Je suis admirative, je ne sais pas comment tu fais. Je suis une angoissée de la valise de vacances, j'ai toujours peur qu'il me "manque" quelque chose (enfin manquer est un bien grand mot parce que franchement rien n'est vraiment indispensable).Nous partons en Irlande cet été et je me réjouis que ce soit en ferry avec notre voiture, je vais pouvoir remplir le coffre de valises pleines de vêtements que je ne mettrai pas ;-)

ARMALITE a dit…

A moins de te rendre dans le désert, s'il te manque quelque chose, tu peux généralement l'acheter sur place. Et honnêtement, même en emportant si peu, il y a toujours 2-3 trucs que je n'utilise pas. Et je trouve ça super libérateur d'avoir des choix aussi réduits, en fait.

Ness a dit…

La même tenue pour l'aller que pour le retour. Quitte à ne pas me sentir fraîche de toute façon avec le voyage dans les pattes, pas besoin de partir dans des vêtements brillants de propreté. Du moment qu'ils sont confortables et qu'ils ne puent pas...Et pour les voyages en couple : on se met d'accord sur un shampoing, savon, etc pour deux :)

ARMALITE a dit…

Chez nous la question du second shampoing ne se pose pas de toute façon :-D (Et du savon, il y en a généralement dans les hôtels et les Air B'n'B.)

Sunalee a dit…

Apparemment le poids dépend des compagnies, c'est entre 8 et 12 kilos. Mieux vaut s'informer à l'avance donc.
Il faudrait que je vérifie si ma petite valise peut aller en cabine - pour l'aller. Au retour, j'ai tendance à y mettre des liquides bien plus conséquents que les 100ml autorisés ;-) Mais à part ça, j'essaie de voyager léger aussi - même pour les longs voyages où ma grande valise pèse entre 12 et 14 kilos au départ.
Un bon truc pour facilement ranger sa valise et retrouver ses affaires: tout mettre dans des sacs plastiques par sortes de choses, les t-shirts ensemble, les culottes dans un autre sac, etc. C'est très pratique, surtout pour les longs voyages où on bouge beaucoup.

ARMALITE a dit…

Oui le poids autorisé varie d'une compagnie à l'autre, mais s'il arrive qu'on vérifie les dimensions des bagages cabine (en les faisant entrer dans un gabarit), on ne m'a jamais, jamais fait peser le mien. Ca t'est déjà arrivé, toi?

Ln de Mtl a dit…

je suis partie deux semaines au costa rica/ Nicaragua avec un bagage cabine car nous empruntions des compagnies aériennes réputés pour la perte des bagages ! Depuis, à part quand je rentre en Europe parce que j'ai plein de cadeaux à ramener, j'essaie de voyager léger....et comme c'est bon !!! En plus, quand tu dois te débrouiller pour faire ta lessive dans des endroits qui ne s'y prêtent pas nécessairement, ça amène une dose d'aventure dans l'histoire ;-) Nous emmenons toujours notre corde à linge avec nous et on achète un petit peu de lessive sur place qu'on utiliser le temps du séjour !

On roule aussi nos vêtements et on les met dans des petits sacs pour compartimenter: sous vêtements, pantalons/jupes/t-shirt etc. J'ai aussi quelques vêtements qui sont spécialement conçus pour le voyage et donc sèchent très vite et sans plis !

Leyciaan a dit…

C'est sympa les différentes astuces! Je n'avais jamais pensé aux vêtements fatigués à laisser sur place.

Au fil des années je me suis libérée du surplus, je choisis aussi des lieux où il y a une machine à laver. Si besoin j’achète sur place, ce qui fait office de souvenir.

Les souvenirs encombrants et liquides, je les prends à l’aéroport comme ça, je détourne la réglementation.

Le problème se pose avec le bébé. Nous n'avons pas pu prévoir de partir cet été là où nous le voulions en raison du surplus des affaires (lit parapluie, siège auto...), il va falloir que je trouve es astuces pour ça!

Sunalee a dit…

On n'a jamais pesé mon sac cabine mais d'autres personnes dans la même file ont dû poser leur sac sur la balance. J'ai fait semblant qu'il était très léger (alors qu'il contenait à l'époque un appareil photo bien lourd).

Tasha Gennaro a dit…

Tout comme toi, je peux partir avec un bagage cabine pour 10 jours, voire 12. Je vais bientôt à Cracovie et malheureusement ce sera avec Easyjet (pas de vol régulier direct), ce que j'évite pour des tas de raisons (je privilégie avant tout les compagnies régulières parce qu'elles traitent et payent un peu mieux leurs employés). Il va donc falloir que je sois très rigoureuse. Je privilégie les tenues qu'on peut composer diversement, des couleurs qui peuvent s'assortir facilement quelle que soit la combinaison et qui se froissent peu. Cela permet d'en emporter moins. Produits de toilette limités et en format voyage (moi j'ai un kit voyage de chez Muji), j'achète sur place ce qui manquerait. Ah et je fais le plein d'échantillons si possible, comme ça je ramène moins.
Les vêtements et chaussures les plus encombrants sont sur moi, de toute façon j'ai toujours froid en avion. Comme toi je n'hésite pas à "finir" sur place vêtements ou chaussures pour ne pas les ramener. Je glisse un sac supplémentaire dans mon sac à dos pour avoir quelque chose sur place. Le plus encombrant finalement, ce sont les sous-vêtements et les câbles (ordi, téléphone, iPod, liseuse). Et liseuse, de toute façon je suis une adepte de la liseuse et cela me permet d'avoir avec moi des tonnes de livres, de ne pas choisir avant de partir. Le plus compliqué c'est en effet les choses à ramener. Je limite, ce qui m'évite d'ailleurs de céder à n'importe quelle envie.