lundi 22 mai 2017

Non, on ne peut pas rire de n'importe quoi (et surtout pas de n'importe qui)




La semaine dernière, le lamentable Cyril Hanouna a une fois de plus fait une "blague" ignoble ayant pour cible un homosexuel. Et comme beaucoup de gens s'indignaient - à juste titre - sur les réseaux sociaux, beaucoup d'autres ont répondu avec un haussement d'épaules virtuel que ça n'était pas grave parce que cet animateur s'en prenait à tout le monde (par exemple, et je cite quelqu'un que j'ai lu sur Facebook, "les Arabes et les Asiats") et que zut à la fin, y'en a marre du politiquement correct, on ne peut plus rire de rien. Vous avez vraiment pas d'humour, les gens. 

Ce à quoi j'ai envie de répondre la chose suivante: les homosexuels, les Arabes et les Asiats, ce n'est pas "tout le monde". Ce sont des minorités qui s'en prennent déjà suffisamment plein la gueule à longueur de temps avec l'homophobie et le racisme rampants. Du coup, c'est un peu facile et très moche de leur taper encore dessus. Si vous voulez vraiment rigoler, il existe des tas de formes de vrai humour qui ne font de mal à personne. Aux USA, Ellen DeGeneres a bâti toute une carrière de comique et de star de la télé sans jamais dire une seule méchanceté sur personne. John Oliver, peut-être l'homme le plus drôle de tous les temps, épingle les gens connus non pas pour ce qu'ils sont mais pour ce qu'ils font d'idiot, d'absurde ou de nuisible. 

On peut très bien faire rire sans s'attaquer aux minorités vulnérables ni blesser qui que ce soit (les gros, les infirmes, les gens qui souffrent de maladie mentale...) pour des choses indépendantes de sa volonté. Evidemment, ça demande un peu d'imagination et de talent, deux qualités qui ne sont de toute évidence pas données à Cyril Hanouna. Quant à ceux qui défendent ce triste sire au nom du droit à rire de tout: si la blague qui vous fait marrer provoque la souffrance de quelqu'un, ce n'est pas de l'humour, c'est juste de la cruauté

6 commentaires:

elmaya a dit…

Merci, c’est exactement ce que je pense. Quant à ta dernière phrase, c’est ce que j’essaie d’apprendre à mes enfants. Ca, et la notion de harcèlement.

Elisa a dit…

J'ai aussi partagé mon dégoût sur les réseaux sociaux. Cauet d'abord, Hanouna maintenant...je comprends rien à cette société. On s'ennuie ou quoi?

shermane a dit…

Le pouvoir de la zappette est tristement hallucinant…
Plus près de chez nous, il y a Vincent Dedienne que je trouve toujours drôle et pertinent, sans être insultant, blessant, que sais-je encore…

Leo a dit…

Surtout que là c'était pas seulement "faire une petite blague homophobe" (ce qui reste ultra condamnable de mon point de vue dans un contexte qui demeure assez homophobe), c'était mettre en danger des personnes en révélant leur homosexualité. Rien n'a été fait pour protéger leur anonymat et on ne sait pas si ces personnes étaient out dans leur milieu professionnel, devant leur famille...Bref, je suis d'accord avec toi, non on ne peut pas rire de tout. Parce qu'en plus là ce n'est pas rire de quelque chose, c'est se moquer de quelque chose.

Anneso a dit…

Billet de Sophia Aram à propos de ce por...de ce type et de son obsession des gays:

https://www.franceinter.fr/emissions/le-billet-de-sophia-aram/le-billet-de-sophia-aram-22-mai-2017

Lucy a dit…

Son succès est déprimant. Quelle époque désespérante.