dimanche 21 mai 2017

C'était la semaine où... (#20)




...après plus de 4 heures d'attente (notre bon président aurait-il lui aussi du mal à démarrer le lundi matin?), on a appris que le nouveau Premier Ministre français était un homme blanc de droite. Ca faisait longtemps.
...après un mois pile d'interruption, je suis enfin retournée à l'aerial yoga - et je me suis rendu compte que même si j'apprécie toujours autant les sensations, je commence à m'ennuyer un peu.
...ni internet ni aucun magasin de chaussures de mes lieux de shopping habituels n'ont été foutus de me proposer une paire de sandales jolies et confortables pour remplacer les Esska d'il y a deux ans qui arrivent en bout de course. Pourquoi ai-je tant de mal à trouver des chaussures d'été qui me conviennent, alors que j'ai des milliards de chaussures d'hiver parfaites dans mes placards?
...j'ai encore craqué pour un gobelet à thé et une planchette en porcelaine helen b. Oui mais j'adore ses illustrations, et il faut soutenir les petits créateurs.
...oubliant ma première expérience décevante à la Pharmacie Anglaise du temps où c'était un popup bar Henricks, j'y suis retournée avec Miss Sunalee, et j'ai beaucoup aimé mon Golden Daiquiri à la liqueur d'abricot ainsi que la gentillesse des serveurs actuels.
...après ça, on s'est un peu galérées pour trouver le Horia (merci Chouchou pour le guidage téléphonique), mais ça valait le coup car les assiettes de mezze étaient énormes, délicieuses et pas chères du tout.
...j'ai testé cette recette de carottes à l'orange et au gingembre: c'était très bon.
...j'ai été agréablement surprise par la nomination de Françoise Nyssen, super éditrice d'Actes Sud, au poste de ministre de la Culture. Pour le reste, je déplore que malgré la parité respectée, tous les "gros" ministères aient une fois de plus été attribués à des hommes. Attendons maintenant de voir la gueule du remaniement qui devrait suivre les législatives dans un mois à peine.
...j'ai enfin pu ôter la couette de notre lit. Et même laisser la fenêtre entrouverte pendant la nuit.
...partie chez Schleiper voir s'ils avaient de la laine à tricoter avec les bras, je suis rentrée avec 7 nouveaux rouleaux de masking tape pour ma collection. Hum.
...j'ai poireauté une heure debout pendant des discours qui ne m'intéressaient pas chez Brüsel. Heureusement, après ça, il y avait une dédicace, des amuse-bouche portugais et des vins délicieux.
...j'ai poireauté 40 minutes assise en attendant qu'on nous apporte nos burgers végétariens chez AMI. Heureusement qu'ils étaient bons.
...efficaces en diable, nous avons bouclé une virée Ikea en 30 mn chrono, en achetant tous les trucs de notre liste et uniquement les trucs de notre liste. Pour fêter ça, je me suis offert d'horribles donuts industriels et Chouchou un affreux sandwich au poisson dans un de ces pains mous que je déteste.
...une fois n'est pas coutume, j'ai passé la moitié d'un après-midi dans ma salle de bain - pour refaire ma colo et offrir une pédicure de luxe à mes petits petons qui en avaient grand besoin après six mois planqués dans des chaussettes.
...l'expo Sabena à l'Atomium m'a déçue. Des photos (jolies, certes), deux-trois cendriers, quelques uniformes d'hôtesses: c'est insuffisant pour justifier d'avoir traversé tout Bruxelles, subi l'instance du photographe et bravé la foule du week-end.
...j'ai oublié ma Visa dans un distributeur pour la deuxième fois de ma vie. En Belgique, on récupère sa carte après ses billets, alors qu'en France c'est l'inverse; du coup j'ai tendance à partir dès que j'ai mes sous en poche. La première fois que ça m'est arrivé, je m'en suis aperçue le lendemain à l'aéroport de Madrid, pendant une correspondance vers Marrakech. Grosse panique. Là, un gentil monsieur m'a couru après dans la rue pour me rendre ma carte. Merci, merci, merci.
...pour la deuxième année consécutive, je n'ai pas été aux Imaginales, et ça ne m'a pas manqué. Une page tournée?

Aucun commentaire: