vendredi 14 avril 2017

Back to Candyland




Il y a un mois environ, alors que j'étais au niveau 1943 dans Candy Crush et 1173 dans Farm Heroes, j'ai fait une fausse manip' qui a obligé Chouchou à remettre à zéro un certain nombre de mes paramètres. Du coup, je n'avais plus la version de Flash Player nécessaire pour faire tourner ces deux jeux über chronophages, et après des années d'esclavage, je me suis dit que c'était l'occasion rêvée pour décrocher - récupérer chaque jour du temps dont je ferais des choses plus intelligentes que combiner un bonbon en sachet avec un bonbon rayé ou aligner des betteraves (à moins que ça ne soit des oignons rouges?) pour assommer des lapins et faire foncer des taureaux sur des coquelicots. 

Quatre ou cinq semaines se sont écoulées, et j'ai dû me rendre à l'évidence: même si je ne présentais pas de symptômes de manque particuliers, je n'étais pas sensiblement plus productive qu'avant. Je ne travaillais pas davantage; je n'avais pas été prise de frénésie ménagère; je ne m'étais pas lancée dans un nouveau hobby ou dans l'écriture d'un roman; je n'étais pas plus motivée pour faire des séances de fitness ou consacrer une demi-heure supplémentaire à la préparation du dîner. Je passais toujours autant de temps devant mon ordinateur; simplement, au lieu de le passer à jouer, je le passais à multiplier les boucles sur mes sites internet habituels et, en l'absence de mises à jour, je recommençais à explorer les sites marchands délaissés depuis des années. Bref, je n'avais éliminé un vice que pour faire de la place à un autre. 

Il paraît que l'être humain ne dispose que d'une quantité de volonté limitée à investir chaque jour dans des choix positifs dans l'absolu, mais qui ne lui apportent pas de plaisir. Apparemment, une fois que j'ai aligné mon quota de pages traduites, géré mon administratif, abattu le minimum vital de tâches domestiques et convaincu mon cerveau que j'avais envie de deux repas équilibrés plutôt que de pizza froide le matin, de risotto le midi et de pad thai le soir, mes capacités personnelles à faire des choix positifs sont épuisées. Et si c'est pour ne rien foutre du reste de mon temps, mieux vaut que je joue sur internet plutôt que d'acheter un tas de brols inutiles (ou d'augmenter encore mon budget lecture déjà stratosphérique). 

Hier, donc, j'ai mis à jour Flash Player, et j'ai recommencé à jouer là où je m'étais arrêtée il y a un mois. Ca me vide la tête, et ça n'est déjà pas si mal. 

1 commentaire:

Melle Mars a dit…

Ce sont des oignons rouges, ils ont de petites larmes au coin des yeux :D
Je ne sais pas m'arrêter non plus, et je n'en ai pas envie ! En fait, ça aurait même plutôt tendance à me booster: "bon, une partie de farm heroes saga, et ensuite je m'y remets :D !"