mardi 18 avril 2017

April blues




C'est vraiment pas la joie en ce moment. 

Chaque jour, il devient plus probable que Trump déclenche une guerre nucléaire avec la Corée du Nord. J'avais récemment eu l'impression que tous les éléments étaient enfin réunis pour le destituer, mais je suppose que je faisais preuve d'un excès d'optimisme (alors que c'est une denrée de plus en plus rare que je ferais mieux d'économiser, je présume). 

A Présidentielles françaises J-5, je ne sais toujours pas pour qui voter. Hamon dont j'adore le programme mais qui ne passera pas le premier tour, si bien que ça reviendrait à jeter mon bulletin à la poubelle, ou Mélenchon dont la personnalité et les positions internationales me rebutent au plus haut point - l'Europe a grand besoin d'être réformée, mais en sortir constituerait une erreur monumentale. Ne me parlez même pas de Macron dont l'unique mérite, par rapport à Fillon et à Le Pen, est de ne pas être un gros réac sur le plan social. 

Mes angoisses en profitent pour revenir à la charge, plus floues que d'habitude mais non moins suffocantes. Avant-hier, une demi-heure après avoir éteint ma lampe de chevet, je me suis réveillée en hurlant, sous le regard perplexe de Chouchou qui lisait encore. Je n'ai pas la moindre idée pourquoi. J'avais sans doute fait un cauchemar, mais je ne me rappelais de rien. Et le Xanax qui m'avait sauvé la vie il y a quelques années ne me fait plus aucun effet à présent. 

Heureusement, jeudi, je rentre à Monpatelin pour trois semaines - en emmenant Chouchou dans mes bagages, pour une fois. Au minimum, il fera meilleur qu'à Bruxelles, et le soleil m'aidera à voir les choses sous un jour un peu moins sombre. 

17 commentaires:

mmarie a dit…

Je cherche et ne trouve pas les mots qu'il faudrait pour te rasséréner. Probablement parce que le temps est à l'angoisse pour moi aussi.
Pas de recette, mais des détails sur lesquels se focaliser : l'exubérante floraison d'une glycine, le fait que j'ai terminé les quatre parties d'un pull qu'il ne faut plus qu'assembler (le plus dur) et qu'il fait encore assez froid pour le porter ;^) ou un soleil aveuglant (et passager) après la nuit humide en plein jour.
Bref, rien de bien constructif. Mais des pensées compatissantes, et des voeux d'heureuse escapade en amoureux sous des cieux plus cléments.

Grosquick de la mancha a dit…

un lunch? bisous

Elisa a dit…

c'est fou ces angoisses. Je souffre comme toi d'anxiété plus ou moins chronique et depuis trois jours, je suis à nouveau tombée dans un mes trous d'angoisse comme je les appelle, et ce, sans raison précise. Je te souhaite bcp de courage. :-)

ARMALITE a dit…

Grosquick: c'est gentil, mais là je suis en bouclage et on part après-demain pour 3 semaines :-)

Emmy M a dit…

Bah merde alors, t'as visité mon cerveau pour ton deuxième paragraphe ? Personne n'a jamais aussi bien résumé ce que je penses ...
Courage, force, robustesse, amour et bons restos <3

Ana a dit…

Mais faut-il voter en fonction des sondages, dont on sait ce qu'ils valent ? Le nombre de personnes qui se tâtent pour voter Mélenchon alors qu'ils préfèrent le programme de Hamon me laisse perplexe.

Aurore a dit…

Peut être une question d'énergie, je peine pas mal aussi en ce moment :(

shermane a dit…

L’actu politique est d’un déprimant. J’en suis exactement au même point que toi, pour les élections :s (et si Macron n’est pas un « grand réac’ » sur le plan social, c’en est au moins un petit, ce qui est peut-être pire).

J’essaie quand même de penser à ce que tu m’as dit, une fois : on est sans doute en train de vivre la fin d’une ère (patriarcale, capitaliste (du moins y a-t-il grosse remise en question et grosse colère), etc.) et la transition est forcément douloureuse.

Bon courage à toi et bon bouclage.

nekonezumi a dit…

Bon, si jamais ça peut adoucir un brin tes angoisses, les émissaires européens/français en Corée du Sud (avec qui nous sommes en contact pour savoir si on risque de prendre une bombe sur le nez là-bas dans une semaine) disent que chez les voisins le seuil d'alerte reste inchangé... wait and see, j'essaye de trouver ça rassurant :-D

nekonezumi a dit…

Et moi je pense comme Ana que Benoît a besoin de nous (en ce qui me concerne, je tiens à faire passer le message que j'adhère à son programme)

Cécile de Brest a dit…

Si le programme de Hamon te plaît alors, vote pour Hamon et zut aux sondages ! Les sondages existent pour qu'on les fasse mentir.
Si le programme d'un des candidats me plaisait, je voterais pour lui sans hésiter, sans me demander s'il est premier ou dernier dans les sondages. Mais bon, j'ai jusqu'à dimanche, je ne désespère pas ;-)

Rosaannoma a dit…

Je suis désolée de lire cela. Trois choses me viennent à l'esprit.
L'une c'est le rôle des sondages qui transforment le vote en exercice tactique ou l'on stresse de se tromper alors que le sens du vote est de désigner un représentant de notre pouvoir de décision. Je suivrai avec intérêt les études qui analyseront l'impact des sondages sur les choix. Fou comme j'entends souvent l'argument "je me retrouve dans le programme de Hamon mais je vais voter Mélenchon/Macron..."
La seconde c'est le bienfait des cures détox... d'internet et d'info. J'ai testé et passé le "manque" je constate que je vais mieux. je compte couper toute connection le 23 et ne rallumer que le 25 ou le 26. Et oui j'apprendrai les résultats par hasard, en écoutant des gens en parler ou en lisant de loin une manchette de journal. Et sans lire aucune analyse. Et cela ne changera rien au monde mais ce sera bien pour moi. J'espère.
La troisième, et ma mémoire flanche, mais est ce que tu n'avais pas écrit un billet sur "ce qui te fait du bien quand ça va mal" (ou alors je mélange?) C'est le moment de le relire. Et de choisir une chanson différente. Belle journée.

ARMALITE a dit…

Merci à toutes pour vos commentaires bienveillants :-)

louise a dit…

Même commentaire qu'Ana et Nekonezumi.
J'adhère au programme de B. Hamon, je l'ai même soutenu dès le premier tour des primaires de gauche, et pourtant j'ai hésité pendant des semaines au vu des sondages. Et si voter Mélanchon était plus utile ?
Et puis hier, grosse conversation politique pour parler de notre frustration avec mon mec (britannique) après que Theresa May ait annoncé une élection générale en juin.
C'est là qu'il m'a dit "tu as tellement de chance d'avoir 2 tours, tu dois peut-être voter 'utile' au second tour mais au premier tour tu peux au moins voter par conviction". Et là mes doutes se sont dissipés, je voterai Hamon, quoi qu'en disent les sondages, je le soutiendrai.

Pitiponks a dit…

Bon courage pour ce coup de mou :-/
Aujourd'hui je me disais justement (à haute voix) que le programme de Hamon me plaisait bien... quand le chéri m'a répondu la même chose que toi: que de toute façon il ne passerait pas le premier tour -_-' (puis appellerait à voter Macron....)
On pourrait pas créer un candidat en piochant uniquement les quelques bonnes idées de chacun des candidats?? (encore que certains n'aient pas beaucoup de bonnes idées hein)

Pitiponks a dit…

Au fait, j'aime beaucoup ta nouvelle bannière!! <3

MadeleineMiranda a dit…

Hello! Oh, je suis désolée de lire que ça ne va pas très bien en ce moment. L'actualité est déprimante en effet, mais que faire? J'essaye de lire un peu moins les infos, car je sais que ce n'est pas moi qui pourra changer quoi que ce soit. J'espère que tu pourras te concentrer sur les petits plaisirs du quotidien :)

Bon dimanche bon séjour!