dimanche 23 avril 2017

A voté




Il y a une ou deux semaines, lors d'une de nos nombreuses discussions d'avant les élections, Chouchou (qui, bien que partageant mes convictions écolos, se situe beaucoup plus au centre que moi pour toutes les questions économiques), s'est légèrement énervé suite à une de mes diatribes sur le thème: "Je veux de la justice sociale, merde!". Visiblement, il ne comprenait pas que je m'enflamme pour des mesures qui au final me concernent assez peu. 

C'est vrai que je suis blanche avec un nom bien français et pas le moindre ancêtre étranger aussi loin que remontent mes connaissances généalogiques. C'est vrai que je suis en couple hétéro et désormais trop vieille pour avoir besoin d'avorter. C'est vrai que je ne suis pas salariée et que depuis le début de ma carrière, je n'ai pas droit aux allocations chômage et finance déjà à grands frais ma propre mutuelle ainsi que ma retraite complémentaire. C'est vrai que je gagne assez bien ma vie pour être imposée à 20% sur mes revenus et n'avoir bénéficié d'aucune prestation sociale depuis une bonne vingtaine d'années. C'est vrai que je n'ai pas d'enfants et que pour mon usage personnel, il me suffit que la Terre reste habitable pendant un demi-siècle dans le meilleur des cas. Alors, que m'importe le traitement réservé aux homosexuels, aux racisés et aux jeunes femmes encore fertiles? Que m'importe qu'on démantèle un droit du travail qui ne m'a jamais protégée? Qu'on foute la sécu en l'air puisque je fais partie des gens qui auront de toute façon les moyens de se soigner dans le privé? Qu'on bousille l'environnement pour les générations suivantes? 

Hé bien, en fait, ça m'importe beaucoup. 

Je ne vote pas juste pour ma gueule. Je vote pour un idéal de société. Et mon idéal de société, c'est que tout le monde bénéficie des mêmes droits et des mêmes opportunités; que chacun puisse pratiquer sa sexualité et/ou sa religion en paix tant qu'il n'emmerde pas ses voisins; que la classe moyenne ne soit pas écrasée par des riches qui ont déjà plus de fric qu'ils ne pourront en dépenser dans toute une vie; que le travail cesse d'être considéré comme une valeur et une nécessité alors qu'il l'est de moins en moins, et que ce qu'il en reste soit partagé équitablement et rémunéré à sa juste valeur; que la collectivité prenne soin des pauvres, des malades, des handicapés et des vieux; qu'on mette toute nos formidables ressources scientifiques et intellectuelles au service d'un développement durable plutôt que du pillage de ressources qui touchent à leur terme. Je vote parce que je ne veux plus être une privilégiée, parce qu'il me semblerait juste que tout le monde partage ce qui est actuellement une immense chance alors que ça devrait être la norme. 

Par ailleurs, je pense que ce serait une énorme connerie de sortir de l'Europe. Oui, elle a grand besoin d'être réformée, mais un Frexit pourrait sonner le glas d'une institution nécessaire au maintien d'un ordre mondial déjà bien trop ébranlé par les dictateurs et les fous. 

Ce matin, après avoir beaucoup hésité et tergiversé, j'ai voté Benoît Hamon. Sans illusions: je sais qu'il ne passera pas le premier tour et que je vais déprimer sec ce soir devant les résultats. Mais en mon âme et conscience, je n'ai pas réussi à faire autre chose. 

11 commentaires:

Melgane a dit…

Comme toi je suis Blanche, hétéro, donc je devrais sans doute me foutre de ce qu'on compte faire pour les quartiers et tout ce qui ne me concerne pas... Mais ce n'est pas le cas. Je peux comprendre qu'on vote d'abord pour soi, mais ça me paraît tellement idiot... Normalement, à la fin de l'année, je quitte la fac. Je vais passer au travers de la réforme de l'université avec beaucoup de chance, mais que l'on revienne dessus m'importe beaucoup. Je comprends qu'on choisisse de voter pour soi en premier, pour tenter d'améliorer sa vie, mais je ne crois pas que ça soit la bonne solution... Je pense que si toute la société s'améliore alors notre situation s'améliore aussi. Enfin bref.

Je ne pense pas non plus qu'il faille quitter l'Europe. Le concept me laisse perplexe. Parce qu'un truc ne fonctionne pas on s'en va ? Pourquoi ne pas plutôt essayer de le rénover et de l'accorder aux paradigmes et aux besoins d'aujourd'hui ?

J'ai voté Macron. Sans doute que je me laisse avoir par sa com'. On verra bien. Je le sens bien, même si la réponse de ses équipes à mes questions m'ont irrité : beaucoup de mots pour rien dire, et pas de vraie réponse. Réponse très politique, quoi... enfin... on verra bien ! Il y a certaines choses de son programme sur lesquelles j'ai fait la moue, il faudrait plus de précisions.

Mojito Cerise a dit…

"Je ne vote pas juste pour ma gueule. Je vote pour un idéal de société."
Celle-ci, je la ressortirais ! J'aime beaucoup ! :-) Bravo pour tes convictions.

The Everyday French Girl a dit…

J'ai eu le même débat avec mon mari, hier soir. Et il avait les mêmes positions que ton homme, et moi, que toi. Je lui ai expliqué qu'on vote aussi pour laisser un monde meilleur à nos neveu et nièces, et car si, il y a des programmes et des décisions politiques qui ont un vrai impact sur notre quotidien (l'écologie, la santé...). Et, en tant que fonctionnaire, je ne veux pas me sentir complice d'un état dont je ne partage pas les valeurs. Ou, du moins, je ne veux pas travailler sans me dire que je me serai donné les moyens de défendre mes valeurs, ce en quoi je crois.

Katell a dit…

Bonsoir !
Il y a quelques jours, j'avais lu ici même : "A Présidentielles françaises J-5, je ne sais toujours pas pour qui voter. Hamon dont j'adore le programme mais qui ne passera pas le premier tour, si bien que ça reviendrait à jeter mon bulletin à la poubelle". J'ai failli commenter en te disant que le plus important au premier tour est de voter selon ses convictions et puis, j'ai fait autre chose... Et même si on ne se connaît pas, je suis contente du choix que tu as finalement fait car c'est celui qui correspond à tes idéaux (et aussi parce que c'est le même que le mien !).

ARMALITE a dit…

J'ai l'impression que la moitié des gens qui ont voté Hamon sont dans mes lecteurs ou mes contacts Facebook :-D

Katell a dit…

Dans ma commune (400 électeurs environ, il me semble), nous sommes 23 à avoir voté Hamon, dont mon mari et moi :-)

Anonyme a dit…

Superbe post!

Aurore a dit…

C'est peu dire qu'il n'est pas passé au second tour. :(
Moi, un peu pour les mêmes raisons que toi, j'ai voté Mélenchon. Je suis donc allégrement passée de droite à gauche, tout ça parce qu'il est quasi le seul à avoir mis l'humain au centre de son programme. Et même si certaines mesures sont irréalistes ou font un peu peur, il proposait autre chose, un changement.
Le résultat est conforme aux attendus, et il me fait un peu froid dans le dos.

Anne a dit…

Non, mais c'est tellement plus facile de ne penser qu'à soi, d'avoir peur des autres, ou se céder aux sirènes du marketing... pas besoin de réfléchir pour ça, puis ainsi, on a du temps pour regarder la télé-réalité.

Blandine a dit…

Hamon pour moi aussi, et j'apprécie de lire ton plaidoyer mesuré pour ce choix, même si je ne suis pas toujours d'accord avec quelques convictions que tu exprimes dans tes articles :)

La Belle Bleue a dit…

Blanche, hétéro, de nationalité Française, pauvre. J'ai donc voté Poutou par pure conviction. De toute manière, le vote utile ne m'aurait absolument servi à rien... Hors de question que je vote pour Adolfine, ni pour Gripsou, ni pour Sourcils. Alors là plutôt crever.
Mélenchon, j'aurais pu, mais mon vote n'aurait servi à rien malheureusement. Et même, le premier tour est toujours pour moi le SEUL moyen de voter par conviction. Le vote vomi, c'est pour le second tour...