mercredi 22 février 2017

"Kimi no na wa" ("Your name")


Du réalisateur Makoto Shinkai, nous avions tous les deux adoré "The garden of words" et "Cinq centimètres par seconde". Aussi ne pouvions-nous que nous précipiter sur son nouveau long métrage, sorti au Japon en août dernier et qui a paraît-il battu les records d'affluence des anime du studio Ghibli. 

Mitsuha vit à la campagne. Sa mère est morte et son père a abandonné la prêtrise shinto pour devenir maire de leur petite ville, si bien que Mitsuha et sa soeur cadette sont élevées par leur grand-mère. La jeune fille ne rêve que d'une chose: s'en aller vivre à Tokyo. Voeu bizarrement exaucé lorsqu'un matin, elle se réveille dans la peau de Taki, qui vit seul avec son père et a une vie très occupée entre le lycée, ses nombreux amis et son boulot dans un restaurant italien où sa chef ne le laisse pas indifférent. 

Le lendemain, Mitsuha a réintégré son propre corps et sa propre vie, et Taki ne comprend pas quand on lui parle de son comportement étrange de la veille. Puis vient son tour de se réveiller dans la peau de la jeune fille. Quand ils se rendent compte qu'ils échangent ainsi leurs vies plusieurs fois par semaine, Mitsuha et Taki mettent au point des règles de comportement et un moyen de se tenir informés de ce que chacun a fait dans la peau de l'autre. Jusqu'au soir où une comète survole le Japon, et où l'histoire des deux jeunes gens prend un tour encore plus inattendu. 

Après une première moitié plutôt légère et amusante, "Kimi no na wa" bascule vers le drame fantastique. Son scénario original autant qu'émouvant nous a tenus en haleine jusqu'au bout. Mais surtout, le film est absolument somptueux sur le plan graphique. Les paysages et le traitement de la lumière m'ont coupé le souffle à maintes reprises. Comme a dit Chouchou, "les personnages pourraient ne rien faire d'autre qu'aller acheter le pain pendant 1h40 qu'on n'aurait pas perdu notre temps en le regardant". Si vous êtes fans d'anime, vous devez absolument le voir. Et si vous n'êtes pas fan d'anime, c'est le genre de film qui pourrait bien vous faire changer d'avis!



3 commentaires:

Mlle Funambuline a dit…

Suite à vos postes sur facebook, je me suis empressée de le regarder, merci !

J'ai beaucoup aimé, j'en aurais bien savouré une heure de plus.

Le film auquel il me fait le plus penser c'est La Colline aux Coquelicots, que je trouve encore plus somptueux au niveau des décors, et peut-être un peu plus subtile au niveau des émotions des personnages. Tu l'as vu ?

ARMALITE a dit…

Deux fois! Je l'adore.
Si tu as aimé Kimi no na wa et que tu n'as pas encore vu les deux autres films du même réalisateur mentionnés au début de mon article, je te les recommande chaudement.

rosaannoma a dit…

Il est enfin visible à Bxl et on en sort. Excellent moment dont on s souviendra !